Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Blog - Chroniques

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Chroniques

Over The Rhine - The long surrender  -  par sucrepop

Over The Rhine

Over The Rhine - The long surrender

C'est deux là, ça fait un bail que je les suis. Quasi inconnu en Europe, ce duo américain produit régulièrement quelques chef oeuvres. Avec The long Surrender, à paraître début 2011, on ne doit pas être loin du 20eme album quand même. Over the Rhine c'est monsieur et madame à la scène comme à la ville. C'est les compos poignantes de Linford Detweiler - guitariste et pianiste -  et peut être surtout l'incroyable voix de Karin Bergquist, une de ces voix habitées, magique, qui touche au coeur et aux tripes. Un doigt de Gospel - l'excellent Only god can save us now - ou la steel guitar jouée par Greg Leisz est un pur enchantement, la jazzy There’s a bluebird in my heart démontre s'il en était besoin qu'elle formidable chanteuse de jazz pourrait être Karin, le duo avec Lucinda Williams, Undamned flirte avec la country, bref l'essence de la musique américaine est passée à la moulinette OTR pour en faire quelque chose qui n'appartient qu'à eux. La production de Joe Henry a parfaitement su capter toute les subtilités de la musique d'Over the Rhine. A l'image de la pochette, l'ensemble est un peu sombre - Infamous love song -, dépressifs s'abstenir, mais si vous avez besoin d'écouter une âme chanter, de toucher l'émotion du doigt, cet album est pour vous.
Over The Rhine

Over The Rhine - The long surrender

C'est deux là, ça fait un bail que je les suis. Quasi inconnu en Europe, ce duo américain produit régulièrement quelques chef oeuvres. Avec The long Surrender, à paraître début 2011, on ne doit pas être loin du 20eme album quand même. Over the Rhine c'est monsieur et madame à la scène comme à la ville. C'est les compos poignantes de Linford Detweiler - guitariste et pianiste -  et peut être surtout l'incroyable voix de Karin Bergquist, une de ces voix habitées, magique, qui touche au coeur et aux tripes. Un doigt de Gospel - l'excellent Only god can save us now - ou la steel guitar jouée par Greg Leisz est un pur enchantement, la jazzy There’s a bluebird in my heart démontre s'il en était besoin qu'elle formidable chanteuse de jazz pourrait être Karin, le duo avec Lucinda Williams, Undamned flirte avec la country, bref l'essence de la musique américaine est passée à la moulinette OTR pour en faire quelque chose qui n'appartient qu'à eux. La production de Joe Henry a parfaitement su capter toute les subtilités de la musique d'Over the Rhine. A l'image de la pochette, l'ensemble est un peu sombre - Infamous love song -, dépressifs s'abstenir, mais si vous avez besoin d'écouter une âme chanter, de toucher l'émotion du doigt, cet album est pour vous.

Fermer Fermer

Publié le 26/12/2010 @ 18:20   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
09-2020 Octobre 2020
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques