Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Blog - Chroniques

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Chroniques

Adrugan - Les lunes rousses  -  par sucrepop

Adrugan

Adrugan - Les lunes rousses

Troisième EP pour Adrugan qui préfère distiller son poison à petite dose plutôt que de livrer un album, peut être histoire de provoquer une accoutumance. Le virage définitif vers la langue française est confirmé, et le duo de se lancer dans un folk très personnel, et que je qualifierais même de progressif, l'évolution de leur musique étirant de plus en plus leur mélodies vers des horizons inattendus, ou la voix suit des tours et détours surprenants, tout en rupture, en routes sinueuses. Leur reprise d'Est ce ainsi que les hommes vivent ? qui clôt l'album, chef d'oeuvre d'Aragon/Ferre marque bien leur territoire, entre textes exigeant et musique ou l'immédiateté de la séduction n'est pas la règle. Orchestralement, le son s'étoffe de plus en plus, insufflant de la puissance, de l'emphase et, finalement, une certaine identité sonore qui se met doucement en place. Que donnera cette évolution dans le 4eme opus ? restez à l'écoute pour le savoir.   
Adrugan

Adrugan - Les lunes rousses

Troisième EP pour Adrugan qui préfère distiller son poison à petite dose plutôt que de livrer un album, peut être histoire de provoquer une accoutumance. Le virage définitif vers la langue française est confirmé, et le duo de se lancer dans un folk très personnel, et que je qualifierais même de progressif, l'évolution de leur musique étirant de plus en plus leur mélodies vers des horizons inattendus, ou la voix suit des tours et détours surprenants, tout en rupture, en routes sinueuses. Leur reprise d'Est ce ainsi que les hommes vivent ? qui clôt l'album, chef d'oeuvre d'Aragon/Ferre marque bien leur territoire, entre textes exigeant et musique ou l'immédiateté de la séduction n'est pas la règle. Orchestralement, le son s'étoffe de plus en plus, insufflant de la puissance, de l'emphase et, finalement, une certaine identité sonore qui se met doucement en place. Que donnera cette évolution dans le 4eme opus ? restez à l'écoute pour le savoir.   

Fermer Fermer

Publié le 30/12/2010 @ 21:33   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
09-2020 Octobre 2020
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques