Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Blog - Chroniques

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Chroniques

Keren Ann - 101  -  par sucrepop

Keren_Ann.jpgKeren Ann - 101

Nom de dieu que cette fille est triste. Et tout en contraste et en décalages. La mode est aux lunettes façon Nana Mouskouri, elle dégaine la coupe Mireille Mathieu. Son album est bourré jusqu'à la moëlle de chansons transpirant la mélancolie et le spleen, elle balance en signe d'ouverture une popsong classieuse, My name is trouble. Franco Israélienne, elle choisi à nouveau l'anglais pour l'ensemble des 10 titres de cet album. On y retrouve tout son talent d'arrangeuse, maquillant habilement des mélodies qui manquent parfois un peu de profondeur. elle flirte le plus souvent avec une Dream Pop pas si loin d'Azure Ray, et si elle n'oublie pas de sacrifier sur l'autel d'une pop plus "accessible" - Sugar Mamma - c'est tout de même la monotonie et la franche déprime qui dominent. Au fil des écoutes, ce disque s’apprivoise, ou plutôt c'est lui qui vous apprivoise, et son atmosphère cotonneuse fini par vous envelopper. 101, qui clôt l'album est hypnotiquement désespéré.. A se demander si la photo façon James Bond girl  n'est pas plutôt une manière de figer le geste qui portait le revolver à la bouche. 

Keren_Ann.jpgKeren Ann - 101

Nom de dieu que cette fille est triste. Et tout en contraste et en décalages. La mode est aux lunettes façon Nana Mouskouri, elle dégaine la coupe Mireille Mathieu. Son album est bourré jusqu'à la moëlle de chansons transpirant la mélancolie et le spleen, elle balance en signe d'ouverture une popsong classieuse, My name is trouble. Franco Israélienne, elle choisi à nouveau l'anglais pour l'ensemble des 10 titres de cet album. On y retrouve tout son talent d'arrangeuse, maquillant habilement des mélodies qui manquent parfois un peu de profondeur. elle flirte le plus souvent avec une Dream Pop pas si loin d'Azure Ray, et si elle n'oublie pas de sacrifier sur l'autel d'une pop plus "accessible" - Sugar Mamma - c'est tout de même la monotonie et la franche déprime qui dominent. Au fil des écoutes, ce disque s’apprivoise, ou plutôt c'est lui qui vous apprivoise, et son atmosphère cotonneuse fini par vous envelopper. 101, qui clôt l'album est hypnotiquement désespéré.. A se demander si la photo façon James Bond girl  n'est pas plutôt une manière de figer le geste qui portait le revolver à la bouche. 

Fermer Fermer

Publié le 07/03/2011 @ 21:40   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
10-2020 Novembre 2020
L M M J V S D
            01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques