Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Blog - Chroniques

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Chroniques

Woodlander - The question  -  par sucrepop

Woodlander-The_question.jpgWoodlander - The question

Dès le 1er titre, on comprend qu'il n'y aura pas de question sur la qualité de l'abum mais une réponse unanime, tongue. La vida Cambia,  la voix de Nathalie, on pourrait écrire des pages à son sujet, inutiles puisqu'il suffit d'écouter  - la guitare d'Alvaro Fernandez et les claviers et arrangements du Woodlander lui même, tout est en place, la mélodie qui squatte les tympans, caractéristique du travail de Pablo Montero, le maître des lieux, bref, c'est du lourd avec un reproche néanmoins qu'elle idée d'avoir coupé si rapidement le superbe solo d'Alvaro qui clôt le titre mad. Changement d'ambiance avec Man without name, l'instrumental qui suit, très celte, comme si un Ritchie Blackmore période & Night téléscopait un Mike Oldfield. Jazz in flight, toujours instrumental, opère un net virage vers le style indiqué dans son titre, tout en douceur, ou la guitare d'Alvaro se fait plus câline. Retour vers la chanson avec Last night with you, ambiance discrètement jazzy, nappe de clavier pour écrin ou Nathalie affole les compteurs. Break up est le dernier titre ou Pablo n'officie pas seul, et ou brille de mille feux la guitare solo, entre un Gary Moore et un Carlos Santana et un de ses mélodies qui font les slow qui tuent. Pablo ayant constitué son groupe récemment, les titresqui suivent sont plus anciens et il est seul aux commandes, ce qui n'enlève rien à la qualité des morceaux. Young adventures laisse entrevoir une forme de romantisme, proche d'un Vangelis par exemple. Le septième titre est la version initiale de Last Night with you, sans la voix de Nath, ce qui permet de mesure deux choses, que le morceau était bon au départ et que son apport vocal transcende le titre pour l'amener encore plus haut. Star of Crete a de nettes influences Floydiennes et l'ombre de Shine on You Crazy Diamond plane le long des 5 minutes de cette plage, on a vu pire comme référence. The Useless pain renoue avec les ambiances Mike Oldield, Traveller, comme son nom l'indique est une invitation aux voyages, aux grands espaces, la parfaite bande son d'un film sous-marin qui n'existe pas encore, Ojos Negros a tout d'un titre qui pourrait subir le même sort que Last night with you, voir sa mélodie passer par les cordes vocales de Nathalie. Au final un album qui vous emmènera en ballade sans jamais vous lasser ni vous agresser, ou, curieusement, connaissant la passion de Pablo pour Electric Light Orchestra, on n'en perçoit pas une trace, peu voir pas  de cordes par exemple. Et surtout, l'équipe qu'il vient de constituer avec Alvaro et Nahalie - sans oublier Fran Calzas à la basse - est plus que prometteuse et s'il pouvait un temps orienter ses compos dans un style plus chanson, j'en serais le premier ravi.
Reste tout de même une question en suspend, pourquoi Lonely Face est elle passée à la trappe ?
Le site

Woodlander-The_question.jpgWoodlander - The question

Dès le 1er titre, on comprend qu'il n'y aura pas de question sur la qualité de l'abum mais une réponse unanime, tongue. La vida Cambia,  la voix de Nathalie, on pourrait écrire des pages à son sujet, inutiles puisqu'il suffit d'écouter  - la guitare d'Alvaro Fernandez et les claviers et arrangements du Woodlander lui même, tout est en place, la mélodie qui squatte les tympans, caractéristique du travail de Pablo Montero, le maître des lieux, bref, c'est du lourd avec un reproche néanmoins qu'elle idée d'avoir coupé si rapidement le superbe solo d'Alvaro qui clôt le titre mad. Changement d'ambiance avec Man without name, l'instrumental qui suit, très celte, comme si un Ritchie Blackmore période & Night téléscopait un Mike Oldfield. Jazz in flight, toujours instrumental, opère un net virage vers le style indiqué dans son titre, tout en douceur, ou la guitare d'Alvaro se fait plus câline. Retour vers la chanson avec Last night with you, ambiance discrètement jazzy, nappe de clavier pour écrin ou Nathalie affole les compteurs. Break up est le dernier titre ou Pablo n'officie pas seul, et ou brille de mille feux la guitare solo, entre un Gary Moore et un Carlos Santana et un de ses mélodies qui font les slow qui tuent. Pablo ayant constitué son groupe récemment, les titresqui suivent sont plus anciens et il est seul aux commandes, ce qui n'enlève rien à la qualité des morceaux. Young adventures laisse entrevoir une forme de romantisme, proche d'un Vangelis par exemple. Le septième titre est la version initiale de Last Night with you, sans la voix de Nath, ce qui permet de mesure deux choses, que le morceau était bon au départ et que son apport vocal transcende le titre pour l'amener encore plus haut. Star of Crete a de nettes influences Floydiennes et l'ombre de Shine on You Crazy Diamond plane le long des 5 minutes de cette plage, on a vu pire comme référence. The Useless pain renoue avec les ambiances Mike Oldield, Traveller, comme son nom l'indique est une invitation aux voyages, aux grands espaces, la parfaite bande son d'un film sous-marin qui n'existe pas encore, Ojos Negros a tout d'un titre qui pourrait subir le même sort que Last night with you, voir sa mélodie passer par les cordes vocales de Nathalie. Au final un album qui vous emmènera en ballade sans jamais vous lasser ni vous agresser, ou, curieusement, connaissant la passion de Pablo pour Electric Light Orchestra, on n'en perçoit pas une trace, peu voir pas  de cordes par exemple. Et surtout, l'équipe qu'il vient de constituer avec Alvaro et Nahalie - sans oublier Fran Calzas à la basse - est plus que prometteuse et s'il pouvait un temps orienter ses compos dans un style plus chanson, j'en serais le premier ravi.
Reste tout de même une question en suspend, pourquoi Lonely Face est elle passée à la trappe ?
Le site

Fermer Fermer

Publié le 16/03/2011 @ 22:34   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Réaction n°1 

 par Nathalie le 22/03/2011 @ 15:25

Merci merci Phil pour ces commentaires très élogieux concernant l'album, et me concernant wink

Quant à ta question concernant Lonely face : elle sera sur le prochain album, ainsi que Ya no duel mas qui va sortir ces jours ci.

Bonne écoute à tous. Cet album est idéal pour se détendre et se nourrir les oreilles.

Réaction n°2 

 par Pablo le 25/03/2011 @ 20:41
Thank you very much for your words, Phil. It's just a kind of present... 
Pablo.

Archives
09-2020 Octobre 2020
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques