Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Blog - Chroniques

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Chroniques

Sara Lov - I already love you  -  par sucrepop

Sara_Lov.jpgSara Lov - I already love you

Je ne connaissais rien de cette jeune femme avant d'entendre cet album. Qui m'a immédiatement envouté. Je suis en général fan de covers et cet album n'est que cela; même si la plupart sont assez obscures. Pour un Elvis Costello - I want to vanish -  doucement déchirante, ou un Smiths - There Is A Light That Never Goes Out - nombre d'autres morceaux sont pour moi des découvertes. Une voix chuchotée, murmurée parfois, quelques arpèges de piano, des cordes, une guitare acoustique, vous l'aurez compris, pas de décharge d'énergie ici, juste beaucoup de douceur, une proximité qui frise l'intimité, la mélodie de Square heart (initialement de The Black Heart Procession confused est absolument vampirisante, Papa was a rodeo, des Magnetic Fields sublime l'atmosphère pop de l'original, bref, sans esbroufe, sans coup d'éclat et sans recourir à la puissance, Sara Lov, séduit par la grâce avec laquelle elle se réapproprie ses perles oubliées. je l'aime déjà.

Sara_Lov.jpgSara Lov - I already love you

Je ne connaissais rien de cette jeune femme avant d'entendre cet album. Qui m'a immédiatement envouté. Je suis en général fan de covers et cet album n'est que cela; même si la plupart sont assez obscures. Pour un Elvis Costello - I want to vanish -  doucement déchirante, ou un Smiths - There Is A Light That Never Goes Out - nombre d'autres morceaux sont pour moi des découvertes. Une voix chuchotée, murmurée parfois, quelques arpèges de piano, des cordes, une guitare acoustique, vous l'aurez compris, pas de décharge d'énergie ici, juste beaucoup de douceur, une proximité qui frise l'intimité, la mélodie de Square heart (initialement de The Black Heart Procession confused est absolument vampirisante, Papa was a rodeo, des Magnetic Fields sublime l'atmosphère pop de l'original, bref, sans esbroufe, sans coup d'éclat et sans recourir à la puissance, Sara Lov, séduit par la grâce avec laquelle elle se réapproprie ses perles oubliées. je l'aime déjà.

Fermer Fermer

Publié le 20/03/2011 @ 19:04   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
07-2020 Août 2020
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques