Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Blog - Chroniques

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Chroniques

Audriel - Se mettre à nu  -  par sucrepop

Audriel.jpgAudriel - Se mettre à nu

L'album est paru il y quelques mois, mais je n'avais pas eu encore l'occasion de l'écouter. J'avais écrit quelques lignes, positives, sur eux en 2008, mais j'avoue n'avoir plus aucun souvenir de ce qu'ils proposaient. L'ambition de ce disque, à l'image de la pochette, consiste donc à faire fi des différents attributs de la société, revenir à l'essentiel, revenir à soi. On remarquera tout de même qu'un part de jardin secret est préservée puisque monsieur à gardé son pantalon. L'album est bien moins dépouillée que le concept pouvait le laisser entendre. Là ou je m'attendais à un truc à l'os, guitare acoustique / voix par exemple, j'ai été surpris. Les titres sont plutôt richement orchestrés, la réalisation, co-signée par Rodolphe Sampieri (Chedid, Volo ...) est ample, et met clairement en valeur les morceaux. Les deux voix se répondent tour à tour, rebondissent l'une sur l'autre, non pas à la façon d'un duo, mais comme une seule voix à deux timbres.  Audrey signe tous les textes, Gabriel toutes les musiques. Est ce leur façon fusionnelle de faire des chansons, mais globalement, je suis souvent resté en dehors. La première écoute m'a même totalement désappointé, seul le titre Soleil qui ferme l'album, douce bossa semi scatée, son ambiance, ses rires, m'a donné finalement envie de retenter ma chance. Bien m'en a pris, Ecrire, qui lui fait l'ouverture,  ballade pop/folk m'a aussi séduit. Idem pour le quasi ska Sur le fil, qui se charge en rock au fils des secondes. Quatres mains, joli poème sur un lit de piano, dit par Audrey, est un autre sommet de ce disque finalement pas si intimiste que cela.

Audriel.jpgAudriel - Se mettre à nu

L'album est paru il y quelques mois, mais je n'avais pas eu encore l'occasion de l'écouter. J'avais écrit quelques lignes, positives, sur eux en 2008, mais j'avoue n'avoir plus aucun souvenir de ce qu'ils proposaient. L'ambition de ce disque, à l'image de la pochette, consiste donc à faire fi des différents attributs de la société, revenir à l'essentiel, revenir à soi. On remarquera tout de même qu'un part de jardin secret est préservée puisque monsieur à gardé son pantalon. L'album est bien moins dépouillée que le concept pouvait le laisser entendre. Là ou je m'attendais à un truc à l'os, guitare acoustique / voix par exemple, j'ai été surpris. Les titres sont plutôt richement orchestrés, la réalisation, co-signée par Rodolphe Sampieri (Chedid, Volo ...) est ample, et met clairement en valeur les morceaux. Les deux voix se répondent tour à tour, rebondissent l'une sur l'autre, non pas à la façon d'un duo, mais comme une seule voix à deux timbres.  Audrey signe tous les textes, Gabriel toutes les musiques. Est ce leur façon fusionnelle de faire des chansons, mais globalement, je suis souvent resté en dehors. La première écoute m'a même totalement désappointé, seul le titre Soleil qui ferme l'album, douce bossa semi scatée, son ambiance, ses rires, m'a donné finalement envie de retenter ma chance. Bien m'en a pris, Ecrire, qui lui fait l'ouverture,  ballade pop/folk m'a aussi séduit. Idem pour le quasi ska Sur le fil, qui se charge en rock au fils des secondes. Quatres mains, joli poème sur un lit de piano, dit par Audrey, est un autre sommet de ce disque finalement pas si intimiste que cela.

Fermer Fermer

Publié le 25/04/2011 @ 14:53   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Réaction n°1 

 par Jmemeledetout le 05/05/2011 @ 22:37
Intéressant. J'aime bien la façon dont c'est filmé, la sobriété de jeu d'acteur de cette video. Ils ont un Myspace ? On a droit à des videos ce mois, mais pas de lien.

J'aime bien tes rubriques, tu sais écrire ça très bien, même si je ne partage pas toujours ton avis, mais souvent, j'aime bien la façon dont elles sont formulées. Tu pourrais écrire pour un grand journal sans souci.
Archives
09-2020 Octobre 2020
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques