Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Blog - Chroniques

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Chroniques

Lenny Kravitz - Black and White America  -  par sucrepop

Lenny_Kravitz.jpgLenny Kravitz - Black and White America

Probablement pas de titre qui passeront à la postérité dans ce nouvel album, son neuvième, mais c'est pourtant l'un de ses plus consistants depuis des lustres. Multi instrumentiste exceptionnel, il assure une nouvelle fois la quasi totalité de qui est entendu. Fidèle à sa formule, un zeste de soul, deux doigt de rock, il alterne les ambiances, du funk moite façon Prince - Liquid Jesus -  à un titre que James Brown n'aurait pas renié - Come and get it -  doté d'un solo Hendrixien décoiffant à une pop formatée FM, chair à hits - Rockstar city life ou Stand-  sans oublier la ballade piano voix, la superbe Dream, mon titre préféré de l'album qui pourtant regorge de bons titres Le tout suite l'empreinte, l'hommage Motown cf - Looking back on love - tombé d'une session oubliée de Marvin Gaye ou Superlove qui fleure bon le Stevie Wonder Un reproche couramment fait à Lenny est d'être un copieur plutôt qu'un créateur. Il y a une certaine part de vérité là-dedans, mais franchement, qu'est ce qu'on en a à faire, vu a qualité de ce qu'il propose. Il agit en historien du rock et recycle les seventies pour les accommoder à la sauce d'aujourd'hui. Chapeau l'artiste.



Lenny_Kravitz.jpgLenny Kravitz - Black and White America

Probablement pas de titre qui passeront à la postérité dans ce nouvel album, son neuvième, mais c'est pourtant l'un de ses plus consistants depuis des lustres. Multi instrumentiste exceptionnel, il assure une nouvelle fois la quasi totalité de qui est entendu. Fidèle à sa formule, un zeste de soul, deux doigt de rock, il alterne les ambiances, du funk moite façon Prince - Liquid Jesus -  à un titre que James Brown n'aurait pas renié - Come and get it -  doté d'un solo Hendrixien décoiffant à une pop formatée FM, chair à hits - Rockstar city life ou Stand-  sans oublier la ballade piano voix, la superbe Dream, mon titre préféré de l'album qui pourtant regorge de bons titres Le tout suite l'empreinte, l'hommage Motown cf - Looking back on love - tombé d'une session oubliée de Marvin Gaye ou Superlove qui fleure bon le Stevie Wonder Un reproche couramment fait à Lenny est d'être un copieur plutôt qu'un créateur. Il y a une certaine part de vérité là-dedans, mais franchement, qu'est ce qu'on en a à faire, vu a qualité de ce qu'il propose. Il agit en historien du rock et recycle les seventies pour les accommoder à la sauce d'aujourd'hui. Chapeau l'artiste.



Fermer Fermer

Publié le 04/09/2011 @ 15:31   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
09-2020 Octobre 2020
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques