Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Blog - Chroniques

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Chroniques

Venus in the dust  -  par sucrepop

Venus_in_the_dust.jpgVenus in the dust

Un nom de groupe plutôt sympa pour ce groupe messin, Regards hallucinés sur la photo de couverture de l'album, s'ils sont deux à y figurer, le noyau fondateur je suppose, 3 autres membres participent à l'élaboration de l'architecture sonore. Si poussière il y a , la Venus en question - Stéphanie Maon -  ne la laisse pas se déposer, l'ambiance est nettement rock, sans hésitation aucune, les guitares cisaillent à tout va - entre la rythmique de Wild territory  ou les solo saignants, - Tiny Thoroughbred - par exemple . Un côté Doors, chamanique, par le côté répétitif de certains titres et le blues latent en tâche de fond. une ambiance plutôt sombre voir désespérée, No bright horizon l'expose clairement. Les vocaux sont souvent partagés entre monsieur et madame, Un titre en français, Takacroire, avec un riff de basse pour fondation et peut être le titre le plus plus facile d'accès, doté d'un violon qui modifie nettement le rapport à leur musique, même si derrière ça cogne toujours. Un poil trop torturé pour moi cet univers, même si le morceau qui ferme le disque, Lilly Anna, vicieuse petite comptine, calme le jeu tout en restant dans l'angoissant. mais indéniablement bien réalisé.


Venus_in_the_dust.jpgVenus in the dust

Un nom de groupe plutôt sympa pour ce groupe messin, Regards hallucinés sur la photo de couverture de l'album, s'ils sont deux à y figurer, le noyau fondateur je suppose, 3 autres membres participent à l'élaboration de l'architecture sonore. Si poussière il y a , la Venus en question - Stéphanie Maon -  ne la laisse pas se déposer, l'ambiance est nettement rock, sans hésitation aucune, les guitares cisaillent à tout va - entre la rythmique de Wild territory  ou les solo saignants, - Tiny Thoroughbred - par exemple . Un côté Doors, chamanique, par le côté répétitif de certains titres et le blues latent en tâche de fond. une ambiance plutôt sombre voir désespérée, No bright horizon l'expose clairement. Les vocaux sont souvent partagés entre monsieur et madame, Un titre en français, Takacroire, avec un riff de basse pour fondation et peut être le titre le plus plus facile d'accès, doté d'un violon qui modifie nettement le rapport à leur musique, même si derrière ça cogne toujours. Un poil trop torturé pour moi cet univers, même si le morceau qui ferme le disque, Lilly Anna, vicieuse petite comptine, calme le jeu tout en restant dans l'angoissant. mais indéniablement bien réalisé.


Fermer Fermer

Publié le 02/10/2011 @ 16:30   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
11-2020 Décembre 2020
L M M J V S D
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques