Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Blog - Chroniques

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Chroniques

Steph! - Chansons a voir  -  par sucrepop

Steph.jpgSteph! - Chansons a voir

Je reçois parfois des albums qui me font dire, pourquoi moi ? Pourquoi le tout puissant m'en veut il à m'envoyer des disques pareils, non non, mad , pourquoi moi dans le sens, mais qu'est ce qui peut bien faire croire à l'expéditeur que je vais apprécier sa musique ? Indépendamment de la qualité ou non du disque en question, vous pouvez m'envoyer tous les albums de rap / hip hop que vous voulez, je ne suis juste pas outillé pour en faire une chronique de valeur, pas de références adéquates. A réception de l'album de Steph!, pas d'a priori, jamais entendu parlé de cette jeune femme auparavant, le dossier de presse accompagnant le disque, indique une option jazzy, swing, mettant en avant les textes, la plupart sont d'ailleurs dans le livret. Soit, pas plus ma tasse de thé que cela, mais why not ?  Premier titre, Dans la panade, contrebasse piano et voix. cry, sur les titres suivant, une flûte traversière parfois. Et on en arrive à mon introduction. Je ne sais pas quoi écrire là dessus. Je dirais que c'est le titre de ce disque qui donne la clef. Ce n'est pas un disque à écouter mais à voir, comprendre, on se prend par la main et on va voir la demoiselle sur scène. L'abattage éventuel de Steph! emballe peut être le tout, une fois dans l'ambiance. Là, sur la rondelle, tout sonne plat, à mes oreilles en tout cas. Les textes ne m'arrachent pas l'ombre d'un sourire et la musique me semble dater d'avant Trenet, c'est dire. Je ne suis pas client de ce type de musique, pas le coeur de cible comme ils disent au marketing. Pour vous faire votre propre idée, vous pourrez la retrouver tous les vendredis à 22h30 au Théatre des Blanc Manteaux à Paris à compter du 14 octobre 2011. D'avoir décroché ces dates confirme que cette chanteuse a des qualités que je n'ai pas su percevoir.  


Steph.jpgSteph! - Chansons a voir

Je reçois parfois des albums qui me font dire, pourquoi moi ? Pourquoi le tout puissant m'en veut il à m'envoyer des disques pareils, non non, mad , pourquoi moi dans le sens, mais qu'est ce qui peut bien faire croire à l'expéditeur que je vais apprécier sa musique ? Indépendamment de la qualité ou non du disque en question, vous pouvez m'envoyer tous les albums de rap / hip hop que vous voulez, je ne suis juste pas outillé pour en faire une chronique de valeur, pas de références adéquates. A réception de l'album de Steph!, pas d'a priori, jamais entendu parlé de cette jeune femme auparavant, le dossier de presse accompagnant le disque, indique une option jazzy, swing, mettant en avant les textes, la plupart sont d'ailleurs dans le livret. Soit, pas plus ma tasse de thé que cela, mais why not ?  Premier titre, Dans la panade, contrebasse piano et voix. cry, sur les titres suivant, une flûte traversière parfois. Et on en arrive à mon introduction. Je ne sais pas quoi écrire là dessus. Je dirais que c'est le titre de ce disque qui donne la clef. Ce n'est pas un disque à écouter mais à voir, comprendre, on se prend par la main et on va voir la demoiselle sur scène. L'abattage éventuel de Steph! emballe peut être le tout, une fois dans l'ambiance. Là, sur la rondelle, tout sonne plat, à mes oreilles en tout cas. Les textes ne m'arrachent pas l'ombre d'un sourire et la musique me semble dater d'avant Trenet, c'est dire. Je ne suis pas client de ce type de musique, pas le coeur de cible comme ils disent au marketing. Pour vous faire votre propre idée, vous pourrez la retrouver tous les vendredis à 22h30 au Théatre des Blanc Manteaux à Paris à compter du 14 octobre 2011. D'avoir décroché ces dates confirme que cette chanteuse a des qualités que je n'ai pas su percevoir.  


Fermer Fermer

Publié le 23/10/2011 @ 16:59   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
10-2020 Novembre 2020
L M M J V S D
            01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30            
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques