Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Blog - Chroniques

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Chroniques

Amy Winehouse - Lioness Hidden Treasures  -  par sucrepop

Amy_Whinehouse.jpgAmy Winehouse - Lioness Hidden Treasures

histoire de faire le plein avant Noël, l'ultime album d'Amy. Enfin album, une compilation hétéroclites de titres , demo, titres laissés pour compte lors de sessions précédentes, la machine à cash lancée à plein. Et pourtant ce 3ème album, ou ce qui en tient lieu ne recèle pas que des rogatons. Le titre d'entrée par exemple, Our day will come, reprise sixties façon UB40 est un tube en puissance, et la mort de la jeune femme n'est pour tien à l'affaire, elle vivante, ce titre aurait tout de même fait un carton. Between the cheats, prévu pour figurer sur un vrai 3ème album et vrai nouvelle compo est un petit bijou, sixties à nouveau, les choeurs d'époque, la voix de la miss, du nanan. Tears dry, du fameux album Back to black dans une version alternative et totalement dispensable. Will you still love me tomorow, on reste ancré dans les années 60 avec cette reprises des Shirelles, titre auquel Amy arrive sans peine à donner un peu d'épaisseur, gommant le côté innocent de la version d'origine pour insuffler un peu de tragique. Like smoke, second nouveau morceau, plombé en plein vol, à mon sens, par le rap de Nas,  collaboration enregistrée de façon posthume, dommage car on tenait là un autre très bon titre. Elle avait déjà chanté  Valérie, une autre coverdans une autre version, celle ci ne manque pas de piquant, The girl from Ipanema est le premier, et seul,  faux pas de cette compil, et Dieu sait pourtant combien j'aime ce titre, mais là, l'alchimie ne se fait pas, Half time serait issu des sessions du 1er album. Pas retenu à l'époque donc, et de fait, rien d'extraordinaire, ni de mauvais d'ailleurs, un honnête titre. Et une version alternative de Wake up alone de Back to black. Plus à l'os, la facette jazzy accentuée, mettons que cette plage est ici à titre informatif. Best friend, autre chute de Frank,  nettement supérieure à Half time, il eut été dommage de la laisser aux oubliettes. Body and Soul, dernier titre enregistré et sorti il y a quelques semaines sur l'album de Tony Bennett, luxueuse ballade jazz, eut elle vécu que nous aurions probablement eu droit à un moment de sa carrière à une album complet de ce type de musique qu'elle interprétait si bien. Douzième et ultime plage, une reprise, A song for you de Donny Hathaway. Je ne connaissais pas l'original, suis allé écouter, sa version est assez fidèle, pas le style sur lequel je craque, mais ses qualités d'interprète soul sont mises à l'honneur. Qu'une personne de 27 ans meure, c'est de toutes façons un immense gâchis, que cette personne ait ou non du talent. Nous avons simplement ici la confirmation que sa mort nous aura privé de quelques grandes chansons à venir. RIP Amy. 

Amy_Whinehouse.jpgAmy Winehouse - Lioness Hidden Treasures

histoire de faire le plein avant Noël, l'ultime album d'Amy. Enfin album, une compilation hétéroclites de titres , demo, titres laissés pour compte lors de sessions précédentes, la machine à cash lancée à plein. Et pourtant ce 3ème album, ou ce qui en tient lieu ne recèle pas que des rogatons. Le titre d'entrée par exemple, Our day will come, reprise sixties façon UB40 est un tube en puissance, et la mort de la jeune femme n'est pour tien à l'affaire, elle vivante, ce titre aurait tout de même fait un carton. Between the cheats, prévu pour figurer sur un vrai 3ème album et vrai nouvelle compo est un petit bijou, sixties à nouveau, les choeurs d'époque, la voix de la miss, du nanan. Tears dry, du fameux album Back to black dans une version alternative et totalement dispensable. Will you still love me tomorow, on reste ancré dans les années 60 avec cette reprises des Shirelles, titre auquel Amy arrive sans peine à donner un peu d'épaisseur, gommant le côté innocent de la version d'origine pour insuffler un peu de tragique. Like smoke, second nouveau morceau, plombé en plein vol, à mon sens, par le rap de Nas,  collaboration enregistrée de façon posthume, dommage car on tenait là un autre très bon titre. Elle avait déjà chanté  Valérie, une autre coverdans une autre version, celle ci ne manque pas de piquant, The girl from Ipanema est le premier, et seul,  faux pas de cette compil, et Dieu sait pourtant combien j'aime ce titre, mais là, l'alchimie ne se fait pas, Half time serait issu des sessions du 1er album. Pas retenu à l'époque donc, et de fait, rien d'extraordinaire, ni de mauvais d'ailleurs, un honnête titre. Et une version alternative de Wake up alone de Back to black. Plus à l'os, la facette jazzy accentuée, mettons que cette plage est ici à titre informatif. Best friend, autre chute de Frank,  nettement supérieure à Half time, il eut été dommage de la laisser aux oubliettes. Body and Soul, dernier titre enregistré et sorti il y a quelques semaines sur l'album de Tony Bennett, luxueuse ballade jazz, eut elle vécu que nous aurions probablement eu droit à un moment de sa carrière à une album complet de ce type de musique qu'elle interprétait si bien. Douzième et ultime plage, une reprise, A song for you de Donny Hathaway. Je ne connaissais pas l'original, suis allé écouter, sa version est assez fidèle, pas le style sur lequel je craque, mais ses qualités d'interprète soul sont mises à l'honneur. Qu'une personne de 27 ans meure, c'est de toutes façons un immense gâchis, que cette personne ait ou non du talent. Nous avons simplement ici la confirmation que sa mort nous aura privé de quelques grandes chansons à venir. RIP Amy. 

Fermer Fermer

Publié le 11/12/2011 @ 16:25   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
09-2020 Octobre 2020
L M M J V S D
      01 02 03 04
05 06 07 08 09 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques