Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Blog - Chroniques

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Chroniques

Bruce Springsteen - Wrecking Ball  -  par Sucrepop

bruce-springsteen.jpgComeback du boss avec un album dit engagé. Pour le frenchy qui ne pige pas un mot d'anglais ou que la crise vue côté Etatsunien laisse froid comme la marbre, que reste t'il à se mettre sous la dent ? Un bon album de rock made in USA ou le Bruce s'essaie à varier les styles. Si le premier single, Take care of our own est du pur Springsteen, simple et efficace, rokc basique pour stade, dès le second, Easy money, un côté folklore irlandais apparaît.  Shackled And Drawn et ces mêmes influences celtiques me fait penser au départ au Dance tonight de McCartney. Jack of all trade, 6 minutes d'une ballade que n'aurait pas renié Dylan, Death to my hometown, retour du sang celte, bâti façon hymne, et on reprend tous en choeur. You've got it est loin de la pépite de Roy Orbison, un brin folk avec slide guitare pour les pleurs, We are alive, banjo en tête ferme l'album avec quelques cuivres façon Mariachi. Bref un album pas si rock que cela, empreint des racines du boss. 

 

bruce-springsteen.jpgComeback du boss avec un album dit engagé. Pour le frenchy qui ne pige pas un mot d'anglais ou que la crise vue côté Etatsunien laisse froid comme la marbre, que reste t'il à se mettre sous la dent ? Un bon album de rock made in USA ou le Bruce s'essaie à varier les styles. Si le premier single, Take care of our own est du pur Springsteen, simple et efficace, rokc basique pour stade, dès le second, Easy money, un côté folklore irlandais apparaît.  Shackled And Drawn et ces mêmes influences celtiques me fait penser au départ au Dance tonight de McCartney. Jack of all trade, 6 minutes d'une ballade que n'aurait pas renié Dylan, Death to my hometown, retour du sang celte, bâti façon hymne, et on reprend tous en choeur. You've got it est loin de la pépite de Roy Orbison, un brin folk avec slide guitare pour les pleurs, We are alive, banjo en tête ferme l'album avec quelques cuivres façon Mariachi. Bref un album pas si rock que cela, empreint des racines du boss. 

 

Fermer Fermer

Publié le 18/03/2012 @ 16:47   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
11-2020 Décembre 2020
L M M J V S D
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques