Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Blog - Chroniques

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Chroniques

Electric Light Orchestra - Mr Blue Sky  -  par Sucrepop

Elo.jpgOn croyait Jeff Lynne, maître à penser d'Electric Light Orchestra désœuvrer depuis des années, que nenni, le bougre était occupé à ré-enregistrer une poignée de ces propres hits. D'aucun dirait, bon, pourquoi pas après tout, 30 ans après une relecture de ses tubes inoxydables ne peut pas faire de mal. Sauf que, là ou le bonhomme pousse le vice un peu loin, et il est à ma connaissance le seul à avoir choisi cette voie, il reprend ses chansons en s'efforçant de les rejouer EXACTEMENT pareil qu'à l'origine, à la note près, en jouant de tous les instruments seul. Si la performance technique est indéniable, l'intérêt artistique me parait un peu tiré par les cheveux, le but étant, dixit le maestro, d'en améliorer le son. Donc de fait, hormis pour les purs et durs dont je fais partie, les nuances sont quasi imperceptibles, les grandes chansons restent de grandes chansons, de ce côté, on est pas déçu, et si vous souhaitez faire découvrir ELO à la jeune génération, parmi la pléthore de compilations existantes, celle ci tire son épingle du jeu. Pour les aficionados, un inédit, Point of no return, qui, pour vous le situer,  n'aurait pas déparé sur Balance of power, mais n'aurait pas eu sa place sur A new world record ou out of the Blue  et une réelle révision de 10538 Overture, pas une révolution non plus,  Bon donc Jeff s'est fait un petit plaisir, il n'y a pas de mal à se faire du bien, après ce hors d'oeuvre et l'amuse gueule que constitue Long Wave sortie parallèlement, j'attends le plat de résistance avec impatience, même si, apparemment, il à encore quelques cacahuètes à nous refiler avant ( des inédits de Armchair Theater, Zoom et du live)  

Elo.jpgOn croyait Jeff Lynne, maître à penser d'Electric Light Orchestra désœuvrer depuis des années, que nenni, le bougre était occupé à ré-enregistrer une poignée de ces propres hits. D'aucun dirait, bon, pourquoi pas après tout, 30 ans après une relecture de ses tubes inoxydables ne peut pas faire de mal. Sauf que, là ou le bonhomme pousse le vice un peu loin, et il est à ma connaissance le seul à avoir choisi cette voie, il reprend ses chansons en s'efforçant de les rejouer EXACTEMENT pareil qu'à l'origine, à la note près, en jouant de tous les instruments seul. Si la performance technique est indéniable, l'intérêt artistique me parait un peu tiré par les cheveux, le but étant, dixit le maestro, d'en améliorer le son. Donc de fait, hormis pour les purs et durs dont je fais partie, les nuances sont quasi imperceptibles, les grandes chansons restent de grandes chansons, de ce côté, on est pas déçu, et si vous souhaitez faire découvrir ELO à la jeune génération, parmi la pléthore de compilations existantes, celle ci tire son épingle du jeu. Pour les aficionados, un inédit, Point of no return, qui, pour vous le situer,  n'aurait pas déparé sur Balance of power, mais n'aurait pas eu sa place sur A new world record ou out of the Blue  et une réelle révision de 10538 Overture, pas une révolution non plus,  Bon donc Jeff s'est fait un petit plaisir, il n'y a pas de mal à se faire du bien, après ce hors d'oeuvre et l'amuse gueule que constitue Long Wave sortie parallèlement, j'attends le plat de résistance avec impatience, même si, apparemment, il à encore quelques cacahuètes à nous refiler avant ( des inédits de Armchair Theater, Zoom et du live)  

Fermer Fermer

Publié le 07/10/2012 @ 22:18   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
07-2020 Août 2020
L M M J V S D
          01 02
03 04 05 06 07 08 09
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques