Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Théâtre
 
Blog - Théâtre

Nombre de membres 2 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
   


Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Théâtre

Cher trésor  -  par Phil

affiche-cher-tresor.jpgSur le papier, évidement, ça attire l'oeil. Une pièce signée Francis Veber - pour mémoire, entre autres succès, Le dîner de cons, L'emmerdeur, La chèvre, Les compères ... - avec dans le rôle principal Gerard Jugnot, forcément, on se dit que la rencontre va faire des étincelles. Ajoutez y Alexandra Vandernoot et Éric Le Roch et l'affiche est belle. Le picth ? François Pignon, encore et toujours, cette fois au chômage, fauché comme les blés et divorcé, bonhomme sans relief et quasi transparent réussit à convaincre un inspecteur des impôts de le contrôler afin de laisser croire qu'il planque une fortune, espérant ainsi enfin attirer l'attention sur lui, bref afin d'exister au yeux des autres. Le sujet laisse la place à de multiples rebondissements, dont l'auteur ne se prive pas. Les bons mots fusent, les répliques s'enchaînent, on sourit, souvent, mais on rit peu finalement. Jugnot est à la hauteur de sa réputation, et on se laisse volontiers emporter dans son aventure, ses désillusions envers les femmes, ses amis, son banquier ... Petite faiblesse de l'histoire d'amour parallèle, obligatoire et sans grand intérêt. Une honnête pièce de boulevard, sans prétention, qui ne laissera pas un souvenir impérissable, mais qui permet de passer une bonne soirée, ce qui est déjà pas mal. Pas incontournable, pas indispensable mais plaisant. 

affiche-cher-tresor.jpgSur le papier, évidement, ça attire l'oeil. Une pièce signée Francis Veber - pour mémoire, entre autres succès, Le dîner de cons, L'emmerdeur, La chèvre, Les compères ... - avec dans le rôle principal Gerard Jugnot, forcément, on se dit que la rencontre va faire des étincelles. Ajoutez y Alexandra Vandernoot et Éric Le Roch et l'affiche est belle. Le picth ? François Pignon, encore et toujours, cette fois au chômage, fauché comme les blés et divorcé, bonhomme sans relief et quasi transparent réussit à convaincre un inspecteur des impôts de le contrôler afin de laisser croire qu'il planque une fortune, espérant ainsi enfin attirer l'attention sur lui, bref afin d'exister au yeux des autres. Le sujet laisse la place à de multiples rebondissements, dont l'auteur ne se prive pas. Les bons mots fusent, les répliques s'enchaînent, on sourit, souvent, mais on rit peu finalement. Jugnot est à la hauteur de sa réputation, et on se laisse volontiers emporter dans son aventure, ses désillusions envers les femmes, ses amis, son banquier ... Petite faiblesse de l'histoire d'amour parallèle, obligatoire et sans grand intérêt. Une honnête pièce de boulevard, sans prétention, qui ne laissera pas un souvenir impérissable, mais qui permet de passer une bonne soirée, ce qui est déjà pas mal. Pas incontournable, pas indispensable mais plaisant. 

Fermer Fermer

Publié le 28/01/2013 @ 21:35   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Archives
08-2020 Septembre 2020
L M M J V S D
  01 02 03 04 05 06
07 08 09 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Théâtre