Vous êtes ici :   Accueil » Lizzy Ling - Un tigre dans le bungalow
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Lizzy Ling


lLizzy
Lizzy Ling est une petite nouvelle dans le monde de la musique.
Elle vous dira que cet album, Un tigre dans le bungalow, est la suite de ses aventures (histoire de filles par exemple), alors mettons que, pour moi, elle est nouvelle.

D’un autre côté, pour s’attacher, dès le premier disque, les services de pointures type François Bernheim ou Jean Fauque, avoir un joli minois (quel a) ne suffit pas. Il faut, je suppose, avoir un passé solide et la promesse d’un futur radieux.

Entourée donc d’épaules solides, la belle se lance dans l’aventure chansonnière, 12 titres sous la ceinture, attachez la votre, c’est parti pour le tour de ce bungalow.

La première plage, l’hiver, annonce la couleur. Une réalisation au cordeau de Minimatic, un son actuel, nettement plus claviers que guitares ce qui prédominera tout le long de l’album, et une voix, plutôt grave, pleine de chaleur, douce et caressante, dont on comprend qu’elle ait pu faire craquer les pro sus-cités.

Le second titre est celui qui donne son titre au disque. Signé par Lizzy, un morceau au potentiel radiophonique évident, ou comment brosser une saynète érotico-comique en 3’ On entendrait presque les feulements dans la gorge de la miss.

Le troisième titre est la première (sur 5) apparition du duo Fauque/Bernheim, qui ont déjà à leur actif, entre autres, Vanessa Paradis pour le premier, Patricia Kaas pour le second. Le jour s’ennuie n’est pas un fond de tiroir, mais ne s’impose pas comme un titre exceptionnel non plus. Le reggae like qui suit, Mendie moi, à la mélodie efficace pourrait lui aussi décrocher quelques passages sur une radio avisée.

Fleurs et sortilèges est une chanson déclinée sur le mode intimiste. Portée par une orchestration moins commerciale, plus originale, elle permet à Lizzy de cosigner un titre à l’atmosphère différente.
Lizzy
Pour enfoncer le clou avec Tokyo, de mon point de vue le tube de l’album. Sur un rythme doucement latino , une popsong qui se loge dans vos tympans sans coup férir.

Tais toi, et son orgue sixties, très Gainsbourg période requiem pour un con, comme le texte d’ailleurs. Mais n’est pas le grand Serge qui veut. Pas convaincu

Tombée là par amour, un arpège de guitare, une voix. La mélodie ne casse pas trois pattes à un canard, mais l’émotion passe tout de même portée à bout de bras par Lizzy qui fait merveille ici, sortez les briquets.

Lizzy Calamity. Manquait un titre pour l’album ?

Prenons le large, encore une franche réussite à mettre à son actif. Les hey hey sont à fondre, les claviers enrobent le tout et font un parfait écrin à sa voix.

Tout es est amour est définitivement trop long. Pas assez inventif pour tenir en haleine pendant plus de 5’.

Black Butterfly clos l’album. Plus un texte qu’une chanson. Texte qu’elle signe. Sa présence sur le disque s’explique, je suppose, par l’importance qu’elle lui accorde. Faute des clefs pour décoder, je suis resté dehors. L’habillage sonore, certes habile, concocté par Minimatic, ne suffit pas à transformer en chanson ce 12ème morceau.

Voilà. Au final un album dont les titres les plus forts sont ceux que Lizzy Ling signe ou co-signe. La concurrence est rude dans le créneau choisi, et faire sa place au soleil n’est pas une mince affaire. Certains titres ont indéniablement le potentiel pour s’ouvrir la voie du grand public, un peu d’opportunisme, beaucoup de chance, c’est tout le mal que je lui souhaite.

Le tout est peut être un peu trop sage, pour le prochain album, il suffirait peut être de laisser sortir le tigre …

lizzy.jpg

 

  1. L'hiver
  2. Un tigre dans le bungalow
  3. Le jour s'ennuie
  4. Mendie-moi
  5. Fleurs et sortilèges
  6. Tokyo
  7. Tais-toi
  8. Tombée là par amour
  9. Lizzy Calamity
  10. Prenons le large
  11. Tout est amour
  12. Black Butterfly


 


Date de création : 14/10/2007 @ 22:38
Dernière modification : 14/06/2008 @ 19:00
Catégorie : Notes de musique - Chroniques CD-L
Page lue 8458 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Lizzy Ling - Un tigre dans le bungalow