Vous êtes ici :   Accueil » Janvier
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

voeux Impossible évidement d'entamer cette nouvelle année sans vous présenter mes meilleurs voeux. Que cette année vous soit donc douce et musicale, que la santé vous accompagne et que le poids des ans sur nos vieux os se fasse le plus léger possible.

Au menu de cette 99ème lettre d'info sucrepopienne, un nouveau titre, of course, de la vidéo et une palanquée d'artistes aussi talentueux qu'inconnus, bref la routine quoi.


Pou commencer l'année, un duo, le 1er sur Sucrepop.
C'est l'écoute du dernier - et médiocre à mon goût - Françoise Hardy sorti récemment qui m'a décidé, et c'est la réécoute de Malin Plaisir qui m'a convaincu de la faisabilité. Quoique loin d'atteindre leur maîtrise, le résultat est là.
Corinne et Romilis se sont gentiment prêtés à l'exercice à distance, et sans jamais s'être rencontré, ni même avoir échangé le moindre mail, ils ont donc raconté leur rupture ;o) dans ce titre nommé Les regrets.
Le résultat est ici même ou cliquez sur l'illustration ci-dessous pour y accéder.
Côté musique, mon inspiration courait du côté des Prefab Sprout période Jordan the comeback, assez orchestral.


A compter du mois prochain, ayant changé une partie de mon matériel, j'espère améliorer en qualité ce que je vous propose.

Côté videos, deux impliquant Sucrepop. Tout d'abord, le film Gino qui était en compétition dans le festival de court métrage québecquois a gagné le grand prix du public. Le rapport avec Sucrepop ? Une partie de la bande son est l'un de mes titres.

 

La seconde video est le seul titre de Sucrepop à être une reprise pour le moment, sur le site when i'm 64. Histoire de clôturer l'année de ce tribute à Mc Cartney , j'ai demandé à Flame, dessinateur sur Fab Story de me concocter spécialement une bande dessinée, projet qu'il à immédiatement pris à coeur et mis à exécution. Le résultat de notre travail commun se trouve sur chacun des deux sites.

 

Il y a une quinzaine de jours, à l'initiative de Cedric et Caro, webmaster, entre autres de Sincever et Autoproduction.net, en escale en France venant du Canada, je suis passé au travers de l'écran qui, depuis des années, nous servait de lien, transformé le virtuel en réel, les photos du net en 3D animée bref une poignée d'entre nous se retrouvèrent autour d'une table.

L'occasion était donc belle de vous faire redécouvrir, puisque j'avais pour la plupart déjà évoqué leur nom sur ces pages, leur musique.

Pour ouvrir le bal, celui qui nous a trouvé le lieu de rendez-vous, ou il organise mensuellement des spectacles et qui à joué l'hote Fernand Pena
Plusieurs albums sous la ceinture, le prochain en cours de réalisation, c'est un talent multifacettes que je vous présente là, un activiste de l'artistique.
fernand
Lo et les autres c'est Lo et Cedric, ou Cedric et Lo, suivant les morceaux. C'est aussi une association Piment Noir ou un autre site http://www.lo-w.net/ bref des gens qui essaient dans tous les sens. en tout cas un timbre de voix qui me fait craquer et des compos assez diverses. Clin d'oeil, dans ma jeunesse, un des avatars de Sucrepop fut Corinne et les autres.
Fabrice Collette était présent également. Son nouvel album est en préparation et si j'en crois les extraits proposés sur son myspace, les guitares seront à l'honneur. En voici un avant goût
Darvel, dont je n'avais jamais entendu parler auparavant m'a contacté pour me proposer d'écouter son album. Bien lui en a pris, pour ceux qui, comme moi, sont fans absolus de Polnareff, sa voix ne devrait pas vous laisser indifférent. Des orchestrations à la Obispo, pop rock, très actuelles un talent évident, ca sonne et il devrait faire parler de lui. Il lui manque simplement le gros single qui tue pour mettre tout le monde à genoux. Plus qu'a suivre, à surveiller de très prêt.
Il est autrichien, viennois pour être plus précis, et la pop n'a plus de secret pour lui. Richard Kapp propose des ballades pop ou le piano est roi. sa musique est typique de la pop indée élaborée, recherchée et néanmoins accessible.
Une voix féminine bien timbrée, aux accents assez doux, une musique sautillante emmenée par un piano, Thallium est le véhicule artistique d'Hugo Galatioto. Un 4 titres, Prémices, est dispo sur leur site avec un slow d'une efficacité redoutable, Tout savoir. J'aime franchement la voix de la demoiselle, un EP est un peu court pour se faire une idée définitive, mais il y a là un beau filon à creuser
elle sont trois, américaines de Brooklyn, et pourtant le groupe s'appelle Au revoir Simone. Une formation originale par sa composition, toutes les 3 claviers, accompagnées d'une boîte à rythme. Une musique très douce, très fraîche, entre comptine et popsongs qui, par certains côtés m'évoque Azure Ray, il y a pire comme référence.
Doté d'un nom inutilisable sur le net &ND diffuse une pop plus rock and roll ou même carrément pas pop du tout ;o). N'empêche, la basse propulse le tout de manière efficace et les guitares ne sont pas en reste, ça pulse bien et sans rien révolutionner, offre une sacrée dose d'énergie.
Alors évidement, quand on a cette plastique, il faut faire montre d'un sacré brin de plume pour être crédible malgré tout. Elle s'appelle John, histoire de semer le doute, et son look Françoise Hardy rejailli également sur sa musique. Ca accroche de suite, intimiste et universel à la fois, entre pop et folk, elle confirme donc l'adage de monsieur de La Fontaine son ramage se rapporte à son plumage.
Elise Belmont écrit de belles chansons, celle présentée ici est un hommage à la chanson francophone sous un rythme bossa,, que du séduisant donc. Des musiques au service de textes qui sont loin de servir de faire valoir
La première Compilation Officielle AIMSA est parue. Ce qu'est AIMSA est une longue histoire, un combat devrais-je écrire que vous découvrirez sur leur site. Une vingtaine d'artistes sont ainsi mis à l'honneur, On y retrouve une majorité de titres pop/rock, de la chanson française très variée et quelques incursions dans l'électro. C'est Bidibule que j'ai choisi pour illustrer leur propos
Très loin de l'autoproduction, des vétérans reviennent sur le devant de la scène. Près d'un quart de siècle depuis leur dernier album, The Who sont de retour. Enfin les deux survivants. Daltrey na rien perdu de sa superbe, la voix sonne, toujours aussi impressionnante de puissance et de rage un plaisir que de l'entendre après si longtemps. Les compos ne sont pas du grand Pete Townshend, ni du très mauvais non plus, sa patte est très reconnaissable, manque la richesse mélodique qui caractérisait les Who ou même ses albums solo.

Rendez vous pour la 100ème le 1er février !!





Les newsletters précédentes sont accessibles ici


Date de création : 03/12/2007 @ 22:09
Dernière modification : 14/06/2008 @ 21:21
Catégorie : Notes de musique - Editoriaux-2007
Page lue 6141 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Janvier