Vous êtes ici :   Accueil » Mai
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Logo Il fut un temps ou toutes les chansons de Sucrepop étaient écrites en anglais, au tout début, quand chanter en françaisrimait pour moi avec varièt insipide.
Un a priori ridicule que les Berger, Chamfort, Balavoine, Souchon et Voulzy, Sanson, Chedid parmi tant d'autres finirent, à force de talent, par faire tomber.Néanmoins, mes premières amours étaient anglo-saxonnes, et la collaboration avec Sylvie, qui souhaite des titres en anglais me permet de retourner à la source.Seconde collaboration donc, après A simple love song, qui avait été très bien accueilli sur un forum américain, celui du Home made Hit show.Ma rencontre avec les Beatles, ou pour être exact, avec leur musique, tient lieu de thème. Le coup de foudre de l'époque, que j'évoque sur ma page de présentation , mis en musique. L'orchestration est plus Mc Cartney que Beatles, mais j'ai comme chaque mois, l'ambition d'écrire le plus limpidement possible. Le tout s'écoute, se lit, se chante et se joue sur la page Sugarpop girl, puisque c'est le titre de ce mois ci.
Sugarpop
Le Par ailleurs, l'actualité du festival de Cannes met à l'affiche le scaphandre et la papillon, livre de Jean-Dominique Bauby qui m'avait inspiré une chanson il y a quelques années, Personne, l'occasion d'exhumer un des mes titres, seule participation d'Aurélia à Sucrepop. Voici les quelques lignes de présentation que j'avais écrite à l'époque.
2 évenements m'ont directement inspiré ce texte :le livre Le scaphandre et le papillon de Mr Jean-Dominique Bauby, ex-redacteur en chef du magazine ELLE, frappé brutalement par le locked-in syndrome. en bref vous êtes totalement paralysé seul un oeil reste mobile, à travers lequel vous pouvez communiquer. C'est par ce biais qu'il a dicté son livre. Ensuite une émission de télé qui evoquait d'autres cas similaires,ou de personnes en coma dépassé. Et je me rappelle avoir été frappé par une femme qui , devant son mari sur son lit de douleur, évoquait la difficulté qu'il y avait à retrouver, dans ce corps tordu , ce visage grimaçant, l'amour qui avait été le sien pour cet homme dont l'esprit pourtant n'avait pas changé. Quoi de pire que d'être ainsi enfermé en soi même, sans espoir de rémission, toujours aussi lucide mais quasi coupé du monde.
Lorsque j'ai réellement commencé à m'interesser à l'autoproduction, fin des années 90, L'un des tous premiers artistes à m'avoir scotché avec un titre était Matthieu Fontenay avec le titre Fermé pour cause d'inventaire. Après 3 albums, devant je suppose l'inertie du monde musical professionnel, il a jeté l'éponge. Il y quelques semaines, un mail via myspace, pour reprendre contact apres plusieurs années de silence radio. Et une page, probablement histoire de garder une trace et de clôre officiellement cette partie de sa vie avec un dernier concert. Merci Matthieu pour ces belles chansons. Matthieu
Fred Fred Jimenez vient de sortir un album nommé Il est temps maintenant.Ce musicien, connu pour son travail avec AS DRAGON ou Jean-Louis MURAT entre autre, se lance donc dans une carrière solo.
Si la pop vous parle, si Beatles, Kinks sont vos racines, si le Dutronc de la grande époque vous manque, si Bijou n'évoque rien de chez Cartier, vous ne passerez à côté. Des disques de ce style en France sont rarissimes, on y trouve desaahh et des oouuhh des guitares qui carillonnent à tout va, de l'énergie à revendre, l'esprit des sixties est bien là.
En attendant ma chronique plus détaillée, De la ballade Il est temps maintenant au single évident c'est le printemps, les titres s'enchaînent et nous embarquent, direction 1967. L'album est exclusivement vendu sur le net, vous savez ce qu'il vous reste à faire.
Pour rester dans le même esprit, Le 9ème titre le l'album Billy Glass sur la vie d'une star imaginaire imaginé par Soup !, un duo Toulousain vient de sortir. Jiminy est son nom. Toute filiation avec un Sergent Pepper de votre connaissance ne me semblerait pas fortuite. Pour ceux et celles qui auraient besoin d'un résumé des épisodes précédents, les 2 premiers albums, les morceaux solo, tout est sur leur site et c'est classe. Ces deux là sont scandaleusement ignorés, alors qu'ils vous proposent là quelques compos à tomber. S'ils sont sur le label Sucrepop, c'est qu'ils valent plus que le détour. Soup
Paul Et puisque nous sommes, avec Fred Jimenez et Soup ! en plein coeur de la pop, il est de temps de vous parler du nouvel album de son maître inconstesté, puisque Paul Mc Cartney sort, déjà !, un nouvel album début juin 2007, au titre probable de Memory Almost Full. Le premier extrait que je vous propose ici est, pour une fois, prometteur, et sans atteindre les sommets qu'il a déjà tutoyé, est un de ses singles les plus efficaces depuis des lustres. Allez, un vrai bon album de Macca, on y croit ?
Une excellente initiative lancée par une association, Stygmate dont l'univers musical est à des zillions d'années lumières de Sucrepop. Eux sont habituellement du côté punk de la force, pas trace de guimauve, pas de sucre, même pas d'aspartame. Et voilà que dans un grand carambolage spacio-temporel, ils sortent leur seconde compilation, La P'tite FM Chez Les Rockeurs! Volume 2, ce qui laisse honteusement comprendre que j'avais raté le volume 1. Au menu, des megas tubes des années 80 passés à la moulinette de divers groupes dans une mouvance punk/rock. Et les quelques titres que j'ai pu écouter sur leur radioblog sont toujours surprenant réalisés avec sérieux, sans esprit de moquerie, les groupes ont l'air de s'être régalés à vampiriser ces titres. Je vous laisse le soin de découvrir sur leur page les tubes choisis, sachez que vous les connaissez tous. et je ne résiste pas à vous mettre le message qu'ils indiquent sur leurs pages: Profitons d'Internet pour communiquer mais ne tuons pas les groupes et artistes indépendants.Achetez leur musique pour qu'ils survivent !!! La

 

Guillo

Comme nombre de groupes figurant dans ces pages, c'est une demande d'add via myspace qui m'a fait découvrir ce quintet, Guillo.
Le player lance comme d'hab une chanson, et tout de suite, j'accroche. Un arpège de guitare et deux voix mèlées, une féminine, une masculine des paroles sensibles, la première fois ne rate pas sa cible, le coeur de l'auditeur. L'excellente idée developpée dans Si j'étais Marty Mc Fly (Retour vers le futur) confirme tout le bien que m'inspire le groupe. Déjà deux albums sous la ceinture, le mariage de leurs deux voix couplées aux guitares n'est pas leur seule originalité, il y a là un réel talent d'écriture, une manière d'attaquer un sujet sous un angle différent qui attire l'attention.

Un maxi collector annoncé le 3 mai, un concert au Zèbre de Belleville à Paris à la même date pour lancer l'évènement, c'est Urban Addict qui nous revientdans une forme éblouissante. De l'electro Pop porté par un duo de choc la voix d'Emilie, superbe, caracole sur des compos alternant caresses de clavier et coup de griffes de guitares. Leur nouveau single démontreà nouveau qu'ils ont l'étoffe des grands. Et puis, quelle voix ! Qu'un producteur avisé se penche sur eux, c'est tout le mal que l'on peut leur souhaiter. Urban
Toma Le mois dernier je vous parlais du duo The Sokos. Le duo ayant la particularité d'être un véhicule idéal pour la pop mais d'une fragilité peu commune, voici qu'a peine leur EP sorti, celui explose (pas l'EP, le duo ;o) ). La Sokogirl continue son chemin, le guitariste Toma Semence également. Et il faut dire que le bougre a bien du talent. Monsieur Chance a tout pour faire un tube, New-york en hiver nous transporte direct à Manhatan avec un arrière goût de Voulzy très prononcé, il y a pire comme référence et Marie ferait fondre les plus insensibles. Il y a dans les chansons de cet homme là, dans son univers, dans sa voix une petite flamme qui brille, et qui promet de déchaîner tous les feux de l'enfer du succès. La mélancolie qui sourd par toutes les notes, la tendresse de Chez toi, toute cette folk attitude a tout pour plaire, alors laissez vous séduire, l'écoutez c'est l'adopter. vivement l'album !
C'est encore un duo, ShyGirl qui poursuit cette sélection. Une pop enlevée couplée a un zeste d'électronique et deux doigts de rock, c'est la recette de ce groupe montpellierain. Leur album est sorti tout récemment, les 4 titres habituels de Myspace permettent de se faire une idée de la qualité, le site étant assez succint côté infos.. Si leurs prestations scéniques sont à la hauteur de la photo, le tout doit être du rock chaud bouillant. en tout cas le titre crazy qu'ils sous offrent ici devrait vous convaincre de l'utilité d'aller en écouter un peu plus. Shygirl
Basile Basile vient également de sortir son album, décidément, c'est la saison. C'est son second album, autoproduit, il va de soi. Des chansons douces, très mélodieuses, des textes subtils, l'album s'appelle ni trop ni pas assez et est une parfaite définition de ce que vous pourrez esperer y trouver. Un peu de douceur dans ce monde de brut n'est pas pour me déplaire. Sur une page nommée Ma démarche il explique parfaitement les contraintes auquelles un musicien indépendant est confronté. Ce qui l'amène tout naturellement, si vous craquez pour sa musique à vous proposer de commander l'album.
Malgré les apparences, CLyde est un duo ou Bonnie resterait dans l'ombre. Un couple donc ou une fois n'est pas coutume, c'est monsieur qui est sous les projecteurs, même si sur l'album la voix de madame est présente. Si le comique de répétition est un gimmick connu, Clyde pratique lui le texte de répétition. Chacune de ses chansons ou presque use du procédé. Petites vignettes pop efficaces, ou l'ombre de Gainsbourg/Bardot ou Birkin plane sans jamais être écrasante, la ballade qu'il nous offre dans son jardin zoologique est rafraîchissante, et si fugitivement, le timbre de voix fait penser à vincent Delerm les musiques sont très loin de cet univers, petites bandes dessinées sans dessin mais avec paroles. Une chouette découverte.
Phil Bienvenue en Amérique, pour un folk/rock proche d'un Tomm Petty ou des Travellin Willburies. C'est pourtant un marseillais qui s'y colle, Phil Pace. Sans complexe, il rivalise sans difficulté avec ses influences et propose un album mid-tempo, ou les guitares se taillent la part du lion, ou l'harmonica, style oblige, est convoquée, et ou la voix, très roots, achève de nous convaincre. Un single, Confort and else, au texte engagé, et aux premiers accords reminiscents de My sweet Lord de feu Georges Harrison, une reprise de John Lennon, Cold Turkey, bref tout pour nous séduire, au final un voyage aux states pour pas cher. IAM n'a qu'à bien se tenir, Marseille tient un autre gros calibre musical.

A noter que les deux artistes précédemment cités sont sur un petit label qui se bouge, Daruma Productions, qui, pour ce que j'en connais, ne s'enferme pas dans un style, privilégiant l'écletisme et la qualité. Mettre en avant des talents, leur donner les moyens d'émerger, c'est, en ces temps de crise du disque, un sacré challenge. Chapeau bas.

Un album tout récent qui inclut également une magnifique reprise de John Lennon, Oh My love, c'est celui de Susheela Raman, nommé 33 1/3, comme un vieil album de Georges Harrison. C'est sa reprise orientale d'Hollydays de Michel Polnareff qui m'a d'abord accroché. Un timbre de voix superbe, des orchestrations originales, cet album n'est composé que de reprises, Dylan, Hendrix entre autre, mais vaut franchement le détour.
Zapata Si leur nom évoque à priori la musique sud américaine et festive, Les Zapata Circus, ne l'ont choisi que pour mieux nous tromper. Car leur musique a tout à voir avec le son vintage rock des années 70, et rien avec le Mexique. Un trio guitare/basse/batterie classique, un son brut, fait à la maison, sans fioriture, qui colle aux ambitions affichées du groupe, produire une démo représentative de leur travail. Du rock bien sec tout au long de ces 8 compos, avec un effort net pour se renouveler à chaque titre et ne pas se laisser enfermer dans un style. La voix du chanteur, particulièrement, change d'ailleurs du tout au tout suivant les morceaux. Bref du rock garage simple et efficace comme on l'aime.
Et encore un fondu d'Electric Light Orchestra. Cette fois c'est un suisse, Soren, qui sous le pseudo de groupe Invisible Sun Odyssey (I.S.O.) produit une musique influencée par Jeff Lynne et ELO. Une reprise fidèle de Yours Truly 2007 et des compos à la manière de Lynne dont Night In A Summer Dream, qui à la particularité de n'utiliser que des titres de chansons d'ELO pour texte, l'album est dispo sur soundclick. De la bel ouvrage, vivement la suite.
Merci au webmaster du site Discovery d'écumer ainsi le net et en compiler tout ce qui à trait à ELO. et tant que j'y suis, pour les afficionados, un nouveau forum francophone consacré aux boys de Birmingham vient d'ouvrir, longue vie à l'Electric Light Orchestra forum.,
Invisible

 

Melocoton
Le petit frère de Sucrepop, When Im 64 était en hibernation depuis quelques mois, faute de nouvelles versions à vous proposer. Melocotón, un quintet grenoblois spécialisé dans le jazz a capella a réveillé la bête qui sommeillait, en proposant la 18ème version du célèbre titre des Beatles. Puisse ce retour inciter d'autres groupes/artistes à apporter leur obole également.

 

Pour terminer ce mois ci, spécial copinage, un tout nouveau forum rutilant vient d'ouvrir ses portes, Zabousyl. Bon, il n'est pas consacré exclusivement à la musique mais à la musique aussi, les assidus de Sucrepop y retrouveront des voix familières. Tenu par des gens biens, allez y faire un tour si le chant ou simplement les échanges humains vous intéressent.

Rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle dose sucrée de votre mensuel musical, et d'ici là, n'oubliez pas de faire ce qu'il vous plaît !

 

à suivre ...

Les newsletters précédentes sont accessibles ici

Phil
www.sucrepop.com
des bonbons pour les oreilles
Sucrepop,
/ Visitez moi !


Date de création : 03/12/2007 @ 22:22
Dernière modification : 14/06/2008 @ 21:22
Catégorie : Notes de musique - Editoriaux-2007
Page lue 6528 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Mai