Vous êtes ici :   Accueil » Août
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Rock and Roll En août 77, Elvis est parti jouer du rock and roll quelque part au septième ciel. Sans être un fan absolu, force est de reconnaître que sans lui ...
Donc, 40 ans plus tard, je m'y colle pour un hommage à ma manière, avec les risques inhérents à la démarche. Conjuguant le côté sexe du rock dont il fut à ses début l'incarnation, et une musique caractéristique de cette époque, le bonbec de cet été est donc d'inspiration fifties. C'est Axel qui à la dure tâche de faire le King, sa compagne ajoutant la touche sexy indispensable à toute sucrepoperie estivale, Benoît y ajoute son zeste de guitare. Je me suis essayé à un son de batterie, dans l'esprit Ringo. Le tout s'intitule, Un p'tit Rock and Roll (quoi d'autre?) et s'écoute ici.

 

SucrepopSucrepopSucrepopSucrepopSucrepopSucrepopSucrepopSucrepop


Quelques news du site.
Une interview de votre serviteur, réalisé par le webmaster de Musicien.biz , 1000 mercis à lui. La rubrique chroniques d'albums à été modifié, ceux ci sont maintenant accessible chronologiquement ou alphabétiquement. Un nouvel instrument a pris place dans la rubrique matériel, un Ukulele. Une rubrique dédiée devrait apparaitre prochainement,puisque j'ai bien l'intention que mon apprentissage serve à d'autres débutants. Une clipothèque a également fait son apparition, espace ou je déterrerais régulièrement des titres qui m'ont marqué.

Même si, pour moi, ce début d'août est la fin des vacances, je ne vous en ai pas moins concocté une playlist estivale, pas de répit ni de farniente pour les talentueux autoproduits du net qui, comme chaque mois, ont répondu favorablement à mes demandes de diffusion dans ce Podcast mensuel

 

Corriya Pour des raisons qui lui sont propres, Coco, alias Corriya a décidé de momentanément fermer son site. Pour qu'elle ne quitte pas la toile pour autant, je lui ai cédé un lopin de Sucrepopie, vous pourrez donc continuer de l'écouter, lui écrire que vous l'aimez, bref, tout comme si rien n'avait changé. Et en prime, vous pourrez écouter son nouveau titre, Que pasa.
Si ce n'est pas des bonnes nouvelles ça !
Et un multi récidiviste, un ! 3ème opus de la part de Fabrice Colette, nommé Rouge et blues. Si l'option rouge ne me saute pas au yeux de prime abord, côté Blues, il n'y a pas tromperie sur la marchandise. Tout en finesse, en mid-tempo et en guitares avec des touches d'orgue juste quand il faut, c'est un album idéal pour le farniente. Fabrice nous emmène faire une ballade bien agréable. Son album est distribué de manière originale, en téléchargement gratuit pour un court laps de temps, n'hésitez pas, encouragez le dans cette voie là. Fabrice Collette
Laurent Gatz Il était une fois un compositeur qui avait pas mal écouté Michel Berger et Veronique Sanson et qui décida de tracer sa propre voie/voix en y mêlant l'amour du jazz. Ce bonhomme, c'est Laurent Gatz. Le titre je traîne qu'il nous présente ici à toutes les qualités pour faire un carton. Ca swingue, c'est mélodique, le texte est intelligent, bref, un indispensable de cet été. Un album est dans les starting block, évidemment que nous en reparlerons ici même.
Il fait parti de la cohorte de seconds couteaux qui officie dans la pop indie aux USA. Et pourtant, il ne lui manque rien pour passer en première division. Une voix aux accents pop en diable, pile ce qui me fait craquer, des popsongs efficaces, une énergie communicatrice. Et pourtant, un anonymat quasi total de ce côté ci de l'océan, alors qu'il rivalise sans avoir à rougir avec les grands noms de ce genre. Allez, ce All I need devrait vous convaincre d'en découvrir un peu plus sur Mister Rich Cox. Rich Cox
Yoyoyo Acapulco Ils sont norvégiens, jouent du rock au ukulele et s'appellent yoyoyo acapulco. Si avec ça, vous n'êtes pas curieux d'écouter ce qu'ils proposent ... Les 4 habitent un petit village à 30 km de Lillehammer. Les chances qu'ils apparaissent un jour sur la carte de la pop étaient réduites, et pourtant les voilà. ça accroche, des titres comme Kamasutra Tsunami ou s'ajoute le Kazoo au uke en font définitivement un groupe décalé, avec un son à part mais avec un charme certain.
Et puisque j'en suis à faire du prosélytisme pour le ukulele, écoutez moi cette reprise de Sultan of swing des Dire Straits ! Une orchestration originale qui fait bien entendu la part belle aux 4 cordes, WS64 , que vous pourrez retrouvez sur de nombreuses video youtube reprenant Beatles et autres Elton John, démontre, s'il en était besoin, que cette guitare en forme de jouet n'en est pas un. Encore faut il savoir s'en servir et j'en suis très loin. WS64
jean Pierre Danel C'est le disque d'un mec qui ne joue pas de la guitare avec des moufles. Le Danel, Jean-Pierre de son prénom, en question est le fils de celui des neiges du Kilimandjaro, pour situer. Et bien que les apparences laissent à penser que le père a eu plus de succès que le fils, son talent de producteur et ses époustouflantes qualités guitaristiques ont fait de lui un moins connu mais plus vendu rejeton. Hors donc, ce récent album, instrumental et volume 2 le voit reprendre de grands standards. La Fender miaule à qui mieux mieux et si vous appréciez ce type de son, très clair, style Apache des Shadows vous allez vous régaler. Le titre de Voulzy que je vous propose ici inclut le compositeur lui même.
Esprit des sixties es tu là ? Valentino and the Pims , est parmi nous. Et m'a l'air d'être un sacré allumé de la cafetière. Compteur bloqué entre les Ronettes (ou Shirelles si vous préférez) et Nino Ferrer période les cornichons. Installé sous le soleil de Gainsbourg et entre les cactus de Dutronc bref vous l'aurez compris, une tentative de recréer une époque. et le plus fort c'est que, l'espace d'un album, il y arrive. Direction la machine à remonter le temps. et puis, les Pim's sont à croquer alors ... Valentino and the Pims
Josh Verdes Quand je suis arrivé sur son myspace, conseillé par l'ami Pierre et que j'y ai entendu le titre Save me, je me suis dis que j'en tenais un bon. Les autres morceaux ne déparent pas, guitare acoustique et voix, le style qui ne pardonne pas, ça passe ou on décroche. Le Josh Verdes en question à ce supplément d'âme qui fait la différence.
Pas d'été sans slow. Du collant, de l'humide. C'est une demoiselle du Minnesota, Paysley Brook a qui j'ai délégué cette lourde tâche. Ballade typique à l'américaine, piano voix pour partir crescendo (sans aller jusqu'au cri des nos chanteuses habituelles), bref un slow quoi. Allez, collez, serrez. Paisley Brook
Dreamy Poursuivons cette promenade estivale avec un duo suédois qui s'appelle Dreamy. Michael Franks étant l'une de leur influence, impossible pour moi de ne pas aller y jeter une oreille. Et évidement, c'est la classe. Echange de mail avec le compositeur, qui me propose d'écouter des titres de son précédent projet, Close. Décidément, ce mec est un bon. Ecoutez moi ce it's too late, tubesque à souhait. Voici donc ,en attendant l'album de Dreamy qui est prévu pour l'automne mais déjà dispo en téléchargement, un titre de feu le groupe CLose . Chronique à suivre , bien entendu, dès que j'aurais reçu l'album. Pour vous donner une idée, en sus de Michael Franks, un cousinage avec Prefab Sprout me semble indéniable, c'est vous dire ou est placée la barre.
Des maquettes, voilà ce que nous propose Philippe Miro. Maquettes peut être, mais loin d'être des ébauches, des vignettes sonores d'une pop teintée de folk. Caché derrière sa guitare, Philippe Miro laisse couler sa mélancolie le long de ses cordes, textes plus gris que pastel, une réalisation pro tranformerait le plomb en or. Allez messieurs les producteurs, on se bouge. Philippe Miro
Clock Clock est un groupe conceptuel de Saint Etienne. Sons, images, textes, tout participe à cette expérience post-rock (quoique cela signifie). Presque plus une question d'atmosphère que de musique. Une sorte de Genesis période the lamb lies down, en plus rock. La chanteuse est indéniablement douée, les musiciens assurent, c'est un poil trop torturé pour moi, mais il suffit d'adhérer au principe de base. Une bande dessinée illustrant le tout serait la bienvenue.
Et je ne résiste pas à l'envie de vous rediffuser mon tube perso de l'été, bien que le titre date un peu, pour moi, c'est nouveau Ayano Tsuji et son Kaze ni naru. J'aurais bientôt quelques CD de cette jeune personne, histoire de vérifier que mon coup de coeur est bien justifé et non une toccade d'été. ayano Tsuji

C'est maintenant une habitude de cloturer ce tour d'horizon mensuel par une video. Ce mois ci c'est celle de CLark. De la pop sonnant eighties matinée d'electro, c'est actuel, dans l'air du temps, le buzz s'en empare, Sucrepop aussi.


En espérant que cette bande son accompagne agréablement votre été, rendez-vous pour une rentrée forcément foisonnante de qualité, une nouvelle guimauve, bref la routine quoi.
à suivre ...

PS: Les newsletters précédentes sont accessibles ici

 

Phil
www.sucrepop.com
des bonbons pour les oreilles
Sucrepop,

Sucrepop sur Myspace

sans oublier Whenim64.info


Date de création : 03/12/2007 @ 22:25
Dernière modification : 14/06/2008 @ 21:22
Catégorie : Notes de musique - Editoriaux-2007
Page lue 6430 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Août