Vous êtes ici :   Accueil » Novembre - Elle s'appelle Sabine
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Elle s'appelle Sabine - Documentaire de Sandrine Bonnaire Le titre de ce mois ci <<Elle était belle>> est directement inspiré d'un documentaire récent réalisé par Sandrine Bonnaire au sujet de sa soeur Sabine. Pour ceux qui ne l'auraient pas vu, je vous renvoie sur ce lien. Inutile de m'étendre sur le sujet, il est bien assez fort ainsi.
J'ai donc eu l'envie d'en écrire une illustration sonore à postériori, et si évidement, je ne saurais retranscrire l'émotion que génère le film, si cette petite contribution contribue à la réflexion sur la manière dont nous traitons nos malades en psychiatrie, elle n'aura pas été vaine. Comme je ne recule devant rien pour vous plaire, deux versions de cette chansons sont disponibles. Une version Chocolat, car made in Swizerland, puisque Corriya m'a fait le plaisir de partir de ma version pour ajouter, élaguer, mixer, bref, faire sa cuisine et vous en restituer sa vision et puis la version Sucre, made in chez moi, la classique quoi.
Rendez-vous sur cette page pour les découvrir.

Sucrepop logo
Sucrepop, incarné par Julie, fera une petite prestation live le 18 novembre au studio Raspail, à Paris, boulevard Raspail, dans le cadre des 30 ans de l'audioclub de la poste et France Telecom. Une demi douzaine de groupes/artistes sont attendus, certains jouant live, d'autres (dont Sucrepop) chantant sur bande orchestre. L'entrée est à 7 euros.

Les chroniques d'albums de ce mois ci. Au menu James Blunt et son All the losts souls, ma déesse Helena Noguera et son Fraise Vanille, Lizzy Ling et son Tigre dans le bungalow,Pauline avec Allo le monde le super album rock Every second counts des White Plain T's et pour finir Pourquoi pas l'Angleterre d'Arnaud Simon. Rien sur le Sandrine Kiberlain, parce que que je n'aime pas être méchant.

L'onglet Podcast/radioblog semble ne pas fonctionnersur toutes les configurations, je m'en excuse, je cherche toujours pourquoi, mais le lien lui fonctionne.Ne vous privez pas d'écouter la sélection et de la faire connaitre, la plupart des artistes diffusés ici ont besoin de votre soutien. Le lien de recommandation à droite (ou ici) fera l'affaire.

 

Arnaud Simon - Pourquoi pas l'Angleterre Comme précisé ci-dessus, je lui ai consacré une chronique. Le nouvel Arnaud Simon, Pourquoi pas l'Angleterre est dispo. J'en remets une couche ici pour que vous ne passiez pas à côté. Truffé de superbes chansons, gorgé de mélodies mémorables, il s'est fait attendre et est à la hauteur. Ce n'était pas le plus facile. M'aimer moi et Anna, Banquette arrière, Avec ceci, Monogamme, l'émouvant Il manque une chanson pour toi, une brochette de titres qui ont tout pour vous faire fondre. Arnaud recherche un distributeur, avec un tel album, je doute qu'il cherche longtemps. En attendant, écoutez le, encouragez le par des messages, achetez son album en ligne, et faite passer l'info.
Initialement, Joe Pop est un personnage de bande dessinée créée par David Laplante. Au fil du temps, il est devenu l'incarnation du Joe Pop Band, la facette musicale de David. Le premier album, aux chatoyantes couleurs pop comme on peut s'en douter , sortira prochainement. Avec une sucrerie à la clef. En effet, Dave ayant entendu une de mes compos dans le Homemade Hit Show m'a contacté pour que j'adapte l'un des titres de l'album à venir en français et que je l'enregistre. Quelques semaines plus tard, j'ai rendu ma copie, qui semble lui avoir assez plu pour qu'il souhaite la faire figurer en bonus track sur le disque. Les ombres sur le mur, adaptation de son Shadows on the wall sera donc le 1er titre de Sucrepop à figurer sur un disque, ce qui, pour moi qui annonce la mort du CD depuis déjà un bail, ne manque pas de sel ;o) . Merci David pour ta confiance. Pour patienter, un extrait de ce futur album en clip, si ce n'est pas de la pure pop ça ! Joe Pop
Boris Laborde Planqué derrière un véritable mur de guitares, le sieur Boris Laborde propose également une facette pop. Actuellement aux manettes de ta totalité du projet, il cherche à s'adjoindre des musiciens pour passer au live. Imaginez un mutant, exposés aux radiations sonores, les Ramones se seraient fondu en une seule personne. Ça c'est pour le rideau de guitares. Derrière le rideau, un univers qui attire l'oreille, personnel, original. Tentez l'aventure.
La francophonie du précédent ne se devinait pas, idem pour les allemands de Dinky Drums. Je connais peu, même pas du tout la musique d'Outre Rhin, si j'en crois ce que j'écoute ici, c'est un tort. Pop en diable sur le titre que je vous propose, nettement plus rock, voir hard sur d'autres (All because you do). Le son est parfois un peu "garage", mais ils maintiennent l'intérêt chaque fois. Un album avec une réalisation à la hauteur leur permettrait de se démarquer facilement. Dinky Drums
Lizzy Ling - Un titre dans un bungalow Un album mi perso mi with a little help from my friends, c'est l'offre de Lizzy Ling. La belle est plutôt craquante, ses compos devraient trouver des oreilles ou se nicher, la production étant efficace et le titre éponyme, Un tigre dans un Bungalow très radiophonique. Comme ce n'est pas le seul - ma préférence va vers Tokyo que je vous propose ici - pas de raison que cela ne finisse par percer. Juste un petit coup de pouce du destin pour lancer la machine.
Dans un style similaire, la variété de qualité, une qui a dors et déjà décroché la timbale , c'est Pauline. Il faut dire que le titre qui ouvre l'album et lui donne son nom est du genre à ne pas avoir besoin d'être écouté deux fois pour se faire un avis sur son potentiel commercial. Ce n'est heureusement pas le seul titre sur ce disque à être réussi, la toute jeunette Pauline qui en signe la plupart dévoilant ainsi un beau brin de plume. Pauline - Allo le monde
En attendant Betty En attendant Betty a eu l'excellente idée de prendre contact avec moi pour me faire écouter leur démo 4 titres. Assez mélancolique, sensation probablement accentuée par le choix de l'acoustique, les chansons d'En attendant Betty ont une profondeur pas si commune dans le domaine qui nous intéresse. Une vision presque littéraire de la musique, portée par une voix et une guitare, le reste de l'instrumentation permettant de les mettre en valeur. Leurs influences sont anglo-saxonnes mais leur rapport aux textes me parait plutôt francophone.
La prescription du docteur Jordanenko , c'est une prise quotidienne de Restrankyl 100. Une infusion de 10 titres reggae pop, style plutôt festif, qui déclenche irrémédiablement un sourire beat et des hochements de tête en rythme chez ceux qui écoutent. Les textes ne sont pas uniquement là pour la déco, dans la plus pure tradition des origines jamaïcaines, les JordanenKo ont des trucs à dire alors ils les chantent. JordanenKo
Majesté féline C'est un trio. Majesté Féline est leur nom. Difficile de qualifier leur musique, tant leurs diverses influences génèrent, suivant les titres, des atmosphères différentes. Une chose est sure, c'est la voix lead de Myriam qui m'a accroché. Ensuite laissez vous porter, leurs morceaux sont dispo sur leur site.
Ils font du power pop avec talent, The Smith Bros ont appris leurs lecons en écoutant à la radio Beatles, Costello et autre Teenage Fan club, objectif pour leur compos, de l'énergie et du mélodique, le power couplé à la pop précédement cité. Les 4 titres présents sur leur myspace ne laissent entrevoir aucun faux pas, ils semblent connaître leurs classiques sur le bout des doigts. Un nouvel album est annoncé prochainement, à suivre. The Smith Bros
Manu Serve - Les ailes de Juliana Les ailes de Juliana est un concept album de Manu Serve. Un univers différent de sa précédente production, plus electro rock selon ces souhaits, doté d'un clip d'animation qui a du demandé une patience infinie pour sa réalisation. Amateurs de playmobil, vous devriez y trouver votre compte. L'ensemble de l'album est en écoute sur le site qui lui est dédié.
Le cheminement qui dépose un album sur ces pages est parfois étrange. Pierre, vidéaste et photographe, accessoirement un de mes camarades de jeu au quotidien s'en va faire une ballade au pays du soleil levant. Il y rencontre, c'est son karma, une autochtone avec qui il sympathise et qui écoute, sur son mp3 un groupe canadien, The Sunshine State un duo dans les style des Weepies que je lui avais fait découvrir et qui ont changé la vie de ce monsieur ;o). Back to France, Miss Yoko lui envoie le dit album, qui, fatalement, m'arrive entre les mains. Des chansons autobiographiques, chantées par une voix aux accents séduisants, couchées dans un lit de guitares acoustiques tendance folk jazzy et enluminées par quelques percussions/batterie et une basse. . Drug dealer est un cadeau du ciel, le reste de l'album est un peu inférieur à cette magistrale ouverture mais un réel plaisir tout de même grâce à la voix d'Aleza et puis c'est la magie de la musique de porter le poids des souvenirs qui lui sont attachés. A noter une reprise de la sublimissime Nothing Compare to U, de Prince popularisée par Sinnead O'Connor. Sunshine State
Helene Pean et Flo Restons un peu dans le domaine du folk. Helene et Flo c'est de la guitare et de la flute, de jolies voix, une formation tout récente qui fait ses premiers pas. A peine éclos et déjà sur Sucrepop, si ce n'est pas de la consécration ;o). Nous sommes loin de la Starac et compagnie ici. Je suis curieux de savoir si un album finira par naître de cette union et si elles auront le souffle suffisant pour produire la douzaine de chansons nécessaires, en tout cas , c'est bien parti.
Retour en pays Pop. De Barth je ne connais que les titres dispo sur son Myspace (http://www.myspace.com/barthroom). Un frenchy qui fait une musique très personnelle tout en restant accessible. C'est une version inédite d'un titre de son second album qu'est extrait le morceau qu'il m'a envoyé et que je vous diffuse. Sur le site, un croisement entre de la musique expérimentale et une pop plus classique provoque une rencontre addictive. Ou veut il en venir, ou nous emmene t'il ?, chaque titre apporte son lot de surprise, jamais désagréable, toujours étonnant. Une bouffée d'air frais. Barth
Isabé - A Et un autre duo, un. Le plus fragile des esquifs musicaux mais le plus propice à fournir de petits miracles. Isabé a intitulé son premier album A (est-ce à dire que 26 sont prévus ?) Les titres sont assez différents les uns des autres rendant complexe la définition de ce qu'ils font, mais qui permet de conserver un effet de surprise. Globalement, l'atmosphère tire plus vers une pop anglo-saxonne aux orchestrations assez fouillées quoique dépouillées la plupart du temps. Une musique plus intellectuelle que sensuelle de prime abord. Rien de rébarbatif dans leur musique, mettons qu'ils ont décidé de faire fi de la facilité, et de faire naître l'émotion de la recherche plutôt que de l'instinct. Mais le charme d'un titre comme Courant d'air agit rapidemment, allez comprendre.
Place au bricolos. Lewitt fait dans le low fi. Comprenez, une musique ou la priorité n'est pas dans la qualité sonore, les enregistrements étant cheap, à partir de bout de ficelle. Ajoutez à cela un anglais aproximatif, allez savoir pourquoi ca passe quand même (pas chaque fois mais ca passe). De l'instrumental au ukulele, Frank Netherland's Place, à des titres plus classiques quoique jamais conventionnels, ils s'essaient à l'electropop. Ils ont l'intention de faire un vrai album, je suis impatient de savoir ce que cela va donner. Lawitt


Le clip du mois ne pouvait qu'être celui de Mushi dont le 1er album est sorti il y a quelques jours. Mushi, c'est Mathyld entouré d'une bande de bad boys. Mushi c'est une voix comme il y en a peu, un croisement entre d'Annie Lennox et Aretha Franklin pour vous situer le niveau (et écoutez avant de dire que j'exagère). Une énergie et une aisance sur scène stupéfiante, un groove d'enfer et un son diabolique concocté par la bande de pas manchot du manche et des claviers qui l'entourent. Comme par ailleurs, hors projecteur la demoiselle est exquise, délicieuse et charmante, transformant le chat sauvage électrique scénique en angora de salon séduisant et souriant, vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas vous précipiter écouter et acheter leur album et surtout prendre une méga claque à les voir sur scène.

 

Je vous donne rendez-vous en décembre, soyez sages, le Pere Noël nous regarde, et pour ceux de l'hémisphère nord, couvrez vous bien, novembre n'est pas exactement le mois le plus agréable.
à suivre ...

PS: Les newsletters précédentes sont accessibles ici

 

Phil
www.sucrepop.com
des bonbons pour les oreilles
Sucrepop,

Sucrepop sur Myspace

sans oublier Whenim64.info


Date de création : 03/12/2007 @ 22:29
Dernière modification : 14/06/2008 @ 21:23
Catégorie : Notes de musique - Editoriaux-2007
Page lue 6952 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Novembre - Elle s'appelle Sabine