Vous êtes ici :   Accueil » Décembre
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Après un petit concert au studio Raspail (mp3 et video à venir sur ce site) ou Julie a démontré toute l'étendue de son talent, c'est à Laura que revient la lourde tâche de clôturer cette 8ème année.
Point final donc, avec cet amnésique, prétexte à parler de l'autre, celui sans racine. Rendez-vous sur cette page pour l'écouter.

Comme c'est bientôt Noël, un second titre cadeau est en écoute sur la page du projet 50 ways to do a cover. Un projet initié par Splogman ou, comme le détournement de la célèbre chanson de Paul Simon l'indique, il était demandé de proposer une reprise. Entre le très étrange et l'anecdotique, largement de quoi se rincer le conduit auditif. Ma contribution est une reprise d'un récent titre de Sir Paul Mc Cartney, This never happened before.


J'ai, à mon tour, été gâté. J'avais décidé, depuis un certain temps déjà, que 2008 verrait l'auteur compositeur partir sur la pointe des pieds pour laisser la place à l'interprète. Comme tant d'autres avant moi, j'ai décidé de m'offrir le plaisir d'un album de reprises. Après 8 années passées à cette course infernale du titre mensuel, record mondial à la clef (mais que fait le Guiness Book?), un repos sabbatique sera le bienvenue.
Hors, j'avais laissé filtrer cette info auprès de quelqu'un(e)s. Corriya a réuni quelques amis internautes pour me concocter une surprise, une chanson, évidement, un cadeau de départ en retraite en quelque sorte ;o).
Voici donc en exclusivité mondiale, une chanson dont le titre est Sucrepop ou vous retrouverez:

Corriya : Composition, texte, vocal, claviers
Drôle de Goût dit DDG : vocal tout en crooner
Malin de Malin-Plaisir : guitare toute en jazz
JJLemonne : contrebasse toute en swing
Laurent Dutrey : choeurs tout en douceur

C'est plein de choeurs (coeur) sur un rythme doucement sucré comme je les aime, à en faire rougir Laurent Voulzy de ne pas penser à l'avoir écrite avant. Franchement, c'est à vous réconcilier avec le net en général et le genre humain particulier. Ca se déguste sur cette page Sucrepop la chanson

Côté chroniques d'albums vous avez pu lire ce mois ci mes avis sur le superbe double des Eagles, Longroad out of Eden , Comme un manouche sans guitare du fils Hardy-Dutronc, La bande originale d'un film, Across the universe et, une fois n'est pas coutume, un DVD, musical il va de soit,le concert de Linda Lemay à l'Olympia.

Et toujours une sélection impitoyable SucrePodcastée qui devrait vous faire découvrir des artistes peu ou pas médiatisés qui pourtant le mériteraient largement. Ne vous privez pas d'écouter cette sélection et également de la faire connaitre autour de vous, tous les artistes vous en remercient par avance.

Sunshine Pour commencer, une poignée de bijoux pop. Ils sont irlandais, ont visiblement écouté leurs copains anglais un max, pour en retenir l'essentiel. The Sundrive ont toute la fraicheur, la candeur nécessaire pour une pop digne de ce nom. Les timbres de voix, les guitares, tout concourt à nous donner la banane. Du plaisir en barre. A se demander comment le temps pluvieux irlandais a pu leur inspirer ces giclées de soleil.
Si le nom qu'ils ont choisi, Coco n'évoque rien à priori et les voue à un anonymat total sur le net, ce quintet parisien propose sa relecture d'une pop aux influences anglo-saxonnes indéniables. Un 6 titres sous la ceinture, Great and Awful, étonnant d'efficacité et de maturité. Ils semblent avoir tout compris du catalogue pop de ses 40 dernières années, combinant énergie et caresses sonores. ils n'ont pas à rougir de la comparaison que propose Albion actuellement. A suivre avec attention.
Lone Surune mailing liste ou je traine régulièrement mes guêtres,l'association Totem Production nous a proposé d'aller écouter son dernier né, le groupe Lone, un duo. Et ma foi, bien lui en a pris. Une belle réalisation, et entre l'accrocheur Ludivine dort ou le clin d'oeil à Barbara Rendez-vous à Göttingen vous trouverez surement parmi ces 11 titres de quoi passer de bons moments. Profitez en pour vous balader sur le reste du site ou une foultitude d'autres artistes n'attendent que vos oreilles, l'éclectisme semble être de rigueur chez Totem.
Allez, assez parlé des garçons, on passe dans la chambre des filles ;o)).
Je clique à droite à gauche sur le net, sur les milliers de sites de musiciens qui offrent tous leurs âmes, leurs espoirs sur une page. Qu'est ce qui fait que je m'arrête parfois pour en savoir plus ? Un grain de voix, une photo, une phrase. Quand on a tout, comme Sende l'arrêt est prolongé. Sende est belle mais la réduire à sa plastique serait lui faire injure. Sende à une voix grave, chaleureuse, enveloppante, mais la réduire à ses cordes vocales serait injuste. Sende propose une ambiance plutôt folk, guitares acoutiques discrètement rehaussées d'orchestration light, elle semble avoir assez d'atouts en main pour se hisser dans les premières places, un petit coup de pouce du destin, une mélodie tubesque à la Cabrel et direction le top.
kRMA Toujours dans l'ultraféminin, mais sur un versant plus pop/rock c'est Krma. Un groupe en provenance du nord de la France, avec déjà un sacré parcours puisque près de 7 ans d'existence. Leur 1er album studio,Contre toute attente, est paru cette année. La douceur de la voix est contre-balancée par une énergie qui ne demande qu'à se libérer sur scène. 20 ans déménage sévère limite punk, Je t'attends est un duo plus intimiste et plus acoustique et j'aime, présenté ici, est le parfait single pour vous les faire découvrir. Ils ont quelques scènes programmées prochainement par chez eux, si vous êtes du coin, faites y un saut, vous devriez, comme moi, tomber sous le charme.
Jen Elliot a des accents d'Annie Lennox dans la voix. Une Annie Lennox qui ferait du rock et se déciderait à écrire à nouveau de bonnes chansons. Soul et rock se télescopent ici pour le plus grand bien de nos tympans. Certains solos de guitares déchirent grave (Captivity master), et le tout est punchy à souhait. C'est déjà le 3eme album de la demoiselle, et il est étonnant qu'avec de telles musiques elle n'ait acquis une plus grande renommée, les rockeuses avec une voix de ce calibre ne sont pas si fréquentes. Jen Alliot 8 days down
Mioara Changementradical avec Mioara. Mioara est roumaine et parle, et pour ce qui nous intéresse, chante, courrament en français. Sur son Myspace ou le SucrePod de ce mois-ci c'est une bossa, par la fenêtre que vous pourrez entendre mais des titres dans sa langue maternelle y sont aussi disponibles, dépaysement garanti.
J'ai reçu leur 1er album, The Common station, tout récemment, pas encore eu le temps d'assez m'y plonger pour en faire une chronique plus poussée, ça va venir, mais sachez que l'ont tient là, si j'en crois le single Soulful Music largement de quoi satisfaire les plus exigeants. Un Morcheeba like redoutable dont les pistes de danse devraient se repaitre jusqu'à plus soif. Mes premières écoutes, même superficielles, m'ont néanmoins convaincu d'une chose, ils sont loin d'être le groupe d'un seul titre. Shine est loin d'être réductible à la somme de ces influences. Il y a un sacré potentiel ici, ne serait ce que par la classe de la chanteuse et la qualité de la réalisation de l'album. je vous donne rendez-vous dans une prochaine chronique pour en savoir plus. Shine - The common Station
D Lee Avant qu'on ne me taxe de sexisme, retour à la case mec. L'objet du délit se nomme justement D Lee. Un timbre de voix légèrement cassé qui devrait faire craquer la gente féminine. Et dire qu'il cherchait un chanteur pour interpréter ses propres compos. Côté musique, c'est heureusement nettement plus rock que crooner pour minettes, un univers personnel, ou la guitare se taille une belle part. M'étonnerait pas qu'on reparle de lui rapidement, il a le truc qui devrait convaincre une Major de miser gros, enfin, tant qu'il reste des Majors..
Même style pour SylvainPoge. Une musique parfaitement dans l'air du temps, radiophonique en diable. Le Sylvain en question fait partie de cette nouvelle race d'artistes multi-instumentistes qui, seuls dans leur homestudio, produisent des albums qui n'ont rien à envier aux grosses cylindrées. Si Calogero, Goldman sont vos artistes de chevet, vous devriez, comme moi, vous sentir parfaitement à l'aise dans son univers. Sylvain Poge
Yann de Paris Un autre self made songwriter avec Yannde Paris . Plus electro que pop, l'un n'excluant pas l'autre, déjà deux albums sous son nom, un autre écrit pour Amélie Delange, le bonhomme ne chôme pas. Une boite à rythme, une guitare saturée, un zeste de synthé, une voix posée sur le tout, tendance minimaliste pour ce qui est de l'orchestration, un sens certain de la promo voilà Yann de Paris. Son nouvel album est en préparation, à voir s'il tient ses promesses.
Un peu à la manière de Sucrepop, le duo Absence utilise le media internet pour créer sa musique. Echange de fichiers entre Lyon et Nevers, une manière différente d'envisager le travail de groupe qui, inévitablement rejaillit sur la façon de traiter les compos. Une pochette attirant infailliblement l'oeil masculin, pour une musique d'une pop atmosphérique, très anglaise, presque intellectuelle comme pouvait l'être celle de The Smiths. Le son fait parfois penser à la new wave, à Bowie évidemment, Depeche mode parfois. The Absence tracent leur voie, et si le label Sarah Records vous parle, vous saurez à quoi vous attendre. The absence
Flame Fab story Je connaissais Flame en tant que dessinateur, il est l'auteur de la partie graphique du clip when I'm 64 réalisé par votre serviteur pour les 64 ans de Mc Cartney. Il se trouve que le drôle est également musicien. Un 5 titres, Tour d'ivoire est le recueil de ses compos 2007. La guitare électrique y règne sans partage, les morceaux étant essentiellement instrumentaux. Une fois sur son site vous pourrez également y découvrir sa bande dessinée The quadrumen, parodie de 4 scarabées bien connus.
Au début, c'est un malentendu qui m'a déposé sur les rivages de leur site. Audrey and the cookies était pour moi un groupe avec chanteuse dont vous savez depuis longtemps combien je suis friand. Le piège. C'était une ruse. Ou une fixation, leur myspace étant chargé jusqu'à la gueule de sites d'Audreys. Me voici donc avec sur les bras un groupe de trois poilus fourrés pépites de chocolat qui s'avère être mieux que pas mal. Donc pas de chanteuse mais mais un Pierro qui officie aux cordes vocales. Des titres entre humour et chanson, entre humour et rock. Le détour en valait la peine. audrey and the cookies
Baci Ailleurs Un qui m'a mis une bonne claque ,c'est Baci. Jamais entendu parler avant, un album oscillant entre gros rock et variété pop. Une voix remarquable ou l'on distingue des intonations de Polnareff ou Obispo, bref des références. Ca sonne, c'est efficace, manque le gros single qui tue pour parfaire la panoplie mais déjà en l'état le tout ne laisse pas indifférent.
J'avais bien aimé le premier album de MonsieurClement. C'est donc avec intéret non dissimulé que j'entrais son second album dans mon mp3. Et je suis resté un peu sur ma faim. C'est bien fait, indéniablement. La voix toujours haut perché, mais les compos glissent, lissent, et je n'en retiens rien. Bon l'album est tout frais, peut être besoin d'un peu de temps pour faire sa place, mais il n'y a pas ce petit goût de revenez y que m'avait laissé le premier. C'est pour moi un album agréable, ce qui est déjà beaucoup, mais mon attente était supérieure.


La video de ce mois ci, toute récente est issue d'une rencontre, d'abord virtuelle via Myspace, entre deux artistes, Lunabee de Belgique et Joanna Swan d'Angleterre. Coup de foudre artistique, décision de travailler en commun via le net, le résultat est un album mélant leurs deux personnalités. Leur aventure commune est dispo ici

 

Joyeuses fêtes à toutes et à tous, que le Père Noël vous gâte, rendez-vous l'année prochaine pour d'autres surprises audio. Et comme il ne saurait être question de vous laisser sans une carte de voeux musicale, c'est celle de Christophe Pochon et les sangliers rieurs, que j'ai choisi et je vous dit: vivement 2008 !


à suivre ...

PS: Lesnewsletters précédentes sont accessibles iciPhil
www.sucrepop.com
des bonbons pour les oreilles
Sucrepop,

Sucrepop sur Myspace

sans oublier Whenim64.info


Date de création : 03/12/2007 @ 22:30
Dernière modification : 14/06/2008 @ 21:23
Catégorie : Notes de musique - Editoriaux-2007
Page lue 6443 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Décembre