Vous êtes ici :   Accueil » Thomas Fersen - Gratte moi la puce
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Gratte moi la puce


thomas C’est la faute au Ukulele.
Je veux dire, normalement, je n’aurais pas chroniqué un best of de Thomas Fersen. Non pas que je n’aime pas le personnage, Pièce montée des grands jours reste un des grands albums de 2003, mais justement, un best of résume souvent mal l’œuvre d’un artiste, le réduisant à quelques succès radio, tirant un trait sur les perles cachées, tentant d’unifier dans un même espace temps, des titres qui justement viennent de temps et d’espaces différents.

Mais il y a le Ukulele. Dont moi aussi, je suis fondu, même si j’en joue comme une savate.
Et la démarche aussi. Ce n’est pas une bête compilation de plus, dotée de son inédit nécessaire pour décider le chaland à ouvrir sa bourse. Non.
Les 20 chansons présentées ici sont parées de nouvelles orchestrations, minimalistes certes, concept uku seulement oblige, mais justifiant ainsi pleinement l’achat pour les amateurs de Fersen. Et pour enfoncer le clou, l’inévitable inédit, Georges, complète l’ensemble

Donc, un best of de poche avec cette guitare de poche (ces guitares devrais je dire, puisque le complice de toujours Pierre Sangra est de la partie) pour revisiter les classiques du sieur Fersen. On y retrouve donc ces histoires qui n’appartiennent qu’à lui, car c‘est avant tout un conteur, la chauve-souris amoureuse d’un parapluie, le chat botté, le croque mort, bref tout ce qui fait le sel de son répertoire, justifiant ainsi le côté best of de la chose.

Une fois dépouillées de leur orchestration, rendues à leur état minimal, nues jusqu'à l’os, portée simplement par sa voix si caractéristiques, les chansons prennent une autre dimension. Le texte prenant encore plus d’espace, d’ascendant sur la mélodie, la musicalité s’efface un peu, laissant apparaître un côté Georges Brassens Joël Favreau mais avec la force mélodique en moins.

Sur la longueur, j’avoue une certaine lassitude, malgré les trésors d’inventivité dont font preuve les deux compères sur leurs quatre cordes (5 quand ils sortent la mandoline) et aucune de ces nouvelles versions ne me parait supérieure aux originales, ce n’était d’ailleurs sans doute pas le but, juste d’en donner un nouvel éclairage. Je salue en tout cas la démarche.

Gratte moi la puce - Best of de poche
1. les papillons
2. monsieur
3. croque
4. la chauve-souris
5. Pégase
6. Diane-de-Poitiers
7. Hyacinthe
8. je suis dev'nue la bonne
9. le chat botté
10. Zaza
11. le bal des oiseaux
12. les malheurs du lion
13. pièce montée des grands jours
14. mon macabre
15. Georges
16. Louise
17. bella ciao
18. bijou
19. Saint-Jean-Du-Doigt
20. la blatte



Date de création : 09/12/2007 @ 11:34
Dernière modification : 14/06/2008 @ 18:58
Catégorie : Notes de musique - Chroniques CD-F
Page lue 7836 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Thomas Fersen - Gratte moi la puce