Vous êtes ici :   Accueil » Beatles Story - Opéra Rock
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Affiche_Beatles_Story.gif Je suis allé avoir hier soir au Théatre Le Mery , place Clichy à Paris un spectacle concert pompeusement appelé Rock opéra, Beatles Story.
Je ne connaissais pas la salle, petit théatre agréable ou la proximité de la scène est un plus.
Tarif abordable, 28 euros ou 13 pour les – de 26 ans, à saluer.

L’argument du spectacle, le pitch comme il est coutume de dire maintenant, c’est de raconter la formidable aventure des 4 des Liverpool avec un groupe sur scène rejouant live les grands moments du groupe.

Donc, 4 musiciens sur scène plus un clavier dans l’ombre pour aider a récréer les orchestrations luxuriantes du groupe. Dans la salle un public de tous âges, d’enfants d’une dizaine d’années au papy, confirmant la popularité indéfectible de leur musique.

En gros 4 tableaux, identifiés par des changements de costumes. Les débuts (I saw her standing there …) , la conquête de l’Amérique (Day tripper…), La période Flower Power Sergent Pepper (Lucy …), la fin avec le célèbre concert Beatles sur le toit d’Apple à Londres en janvier 69 (Get Back). Une illustration cheap sur écran, avec images d’archives type Ed Sullivan show ou tournage vidéo des faux Beatles de moment fort des vrais, à la manière Ruttles, l’humour en moins. Donc, de mon point de vue, la partie mise en scène est sans intérêt.

Pour les puristes, quelques grossières erreurs ou manque. Pas une Ricken sur scène. Ca c’était ma frustration personnelle, les Beatles sur les planches sont quand même indissociable de cette image. Une version de Girl chantée par le Georges Harrison. ??? Bon, il faut dire que celui qui faisait Lennon semblait plutôt ailleurs, pas vraiment ravi d’être là, sans peps. Et pour finir, la fin du spectacle qui survole à la vitesse du son les carrières solos des 4, proposant un titre de chacun, le choix pour Ceorges Harrison se portant sur Something !! un comble pour un morceau solo alors que le choix de My sweet Lord pour la plus connue s’imposait. Le Lennon de service entonnant Imagine avec sa Yoko à ses côtés lui tenant les paroles à bout de bras. A mon avis, Lennon devait être malade, pas possible autrement, et auquel cas chapeau pour avoir assuré quand même le minimum toute la soirée.
Le groupe, quoique français s’adresse au public en anglais, pour faire plus vrai je suppose, pas de problème à cela, sauf quand la doublure de Yoko parle, un accent à couper au couteau rendant incompréhensible la plupart de ses interventions.

Mais un qui m’a assis c’est le Paul Mc Cartney . Ce n’était pas celui présent sur les affiches, pas retenu son nom (Pascal ??) mais quel patate, quel pêche ! Une voix proche de celle du maître à s’y tromper par moment, un bassiste stupéfiant, doté d’une visible envie de jouer, d’être là et de faire plaisir. Comme c’est lui qui a assuré la plupart des morceaux en lead, ça le faisait bien. A la batterie, le concepteur du spectacle Renaud Siry, coahnat juste ce qu’il faut, impulsant un rythme enlevé aux morceaux rock, chanteur également, un plaisir à voir et visiblement content de l’accueil qui fut réservé à son spectacle.

Car évidement, ce fut une franche réussite, avec une mention spéciale pour les rock, ou franchement le groupe déménageait. Un Paperbackwriter enlevé (même si les chœurs étaient parfois limites) un Back in the USSR d’anthologie, joué une seconde fois en rappel), un Get back démoniaque, sans parler des Day Tripper et autre Revolution qui ont tout déchiré. De Penny Lane à Come together, de Golden Slumbers à Hey jude en passant par Yellow Submarine, sourire du public, claquement de mains, reprise en chœurs des grands classiques, tout le monde avait la banane à la fin. 2 heures de spectacle, rappel à la clef et tout le monde aurait souhaité que cela continu.
Je vous recommande donc chaudement d’aller y faire un tour s’il passe pas loin de chez vous, puisque la fin de cette année voit la fin du spectacle dans cette salle.

beatlessroryban.jpg


Date de création : 29/12/2007 @ 14:33
Dernière modification : 14/06/2008 @ 18:48
Catégorie : Notes de musique - Chroniques CD-B
Page lue 6845 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Beatles Story - Opéra Rock