Vous êtes ici :   Accueil » Août - Trois petits tours
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Bonjour à toutes et à tous

C'est sous le soleil de vacances que je vous écris cette carte postale sonore.

Qui dit carte postale dit quelques lignes plutôt qu'un roman fleuve.
De fait, le titre de ce mois ci, 3 petits tours tient plus du haïku japonais.

Sous la barre des 30 secondes, cette vignette sonore n'en est pas moins importante pour moi. En août 92, Laurent, dont quelques textes sont mis en musique ici mettait fin à sa brève existence.
Cette chanson "anniversaire" est bien assez longue pour laisser filtrer ce que je souhaitais.

Syd Barret ayant par ailleurs lâché la rampe également ce mois ci, voilà deux excellentes raisons de publier une chanson triste.

Néanmoins, histoire de ne pas assombrir vos vacances, la compilation d'autoproduits qui suit devrait vous donner un moral qui vous permettra d'affronter sereinement la rentrée.

J'ouvre le bal avec Pascal Collin que j'ai découvert via le site des gens d'avril que les plus perspicaces d'entre vous identifieront comme consacré à Voulzy. Et de fait, son premier album nommé Tilleul-Menthe, indique clairement la filiation. Et comme Pascal est un grand seigneur, c'est un inédit qu'il nous offre à déguster.

Toujours issu de la même mine, un autre homme armé également d'une Rickenbaker (gage d'un goût certain) nous propose des chansons douces amères. C'est Nel. C'est fort goûteux, vivement l'album. Il faut dire que Nel travaille avec les membres d'un groupe qui se nommait Aura et dont je pensais le plus grand bien, ici même il y a déjà quelques années.


Il aura fallu plusieurs mails d'Alain Bellone pour me décider à aller jeter une oreille sur son site. et ma foi, il a fort bien fait d'insister, très pop, d'une efficacité redoutable, c'est déjà son 3ème album et c'est assez d'obscurité, la lumière lui siérait bien mieux.

Ils se nomment Vian ! Un patronyme qui a déjà connu la célébrité, et qui complique donc la tâche déjà ardue pour se faire un nom. Une pop bien tournée devrait les y aider. Des guitares qui carillonnent dans la plus pure tradition, une énergie perceptible, l'album est en préparation.

Trevidy, paroles engagées en 1ère ligne n'en néglige pas pour autant sa musique. Influence Renaud, sans conteste, mais sans pour autant faire du copier coller, le genre de chanteur qui a des choses à dire et qui se fait un plaisir de vous le faire savoir.

Le groupe s'appelle C++ l'album, Orienté objet. Loin de l'aridité de la programmation informatique que ce duo laisse suggérer par ses choix patronymiques, Nous sommes plutôt en terre connue, rose bonbon à tous les étages, entre les synthés eighties à la Jacno et une pop acidulée. Pas des plus modernes mais diablement séduisant.


En avant première, un scoop du groupe La blanche qui nous annonce rien moins que la mort à Johnny ! Le tout sonne très pro, la voix est accrocheuse, les titres dispo sur le site font plus que laisser entrevoir un sacré brin de plume. Nouvel album prévu fin d'été 2006.

Laurent Voulzy à placé cet été sous le signe des covers. Ma sélection suivante participe donc à cet engouement. Ce duo, Sylver, est belge, et nous propose une très efficace reprise d'Abba, façon dance. Leurs propres compos, sans atteindre les hauteurs de ce titre, ne laissent néanmoins pas indifférent, la voix et la plastique de la chanteuse n'étant pas leurs moindres atouts.

Après cet intermède dansant et festif, retour à une ballade propre à plomber toute velléité de bouger les gambettes. Ils sont français, même si leur musique n'en laisse rien percevoir, Chapter 9 ne fait pas vraiment dans la crise de rire, mais les choses les plus belles sont souvent tristes.

Et juste pour prouver le contraire de ce que je viens d'avancer, Anaïs, star montante, peu courante pour de l'autoproduction de rencontrer le grand public, nous propose un album entre chansons et sketchs, ça balance, ça doit être sacrément fun sur scène.


Bidibule, qui est une rusée bestiole, c'est également fendu de sa reprise, mais d'un de ses propres titres, version Ragga Dub. Ca le fait bien, c'est spécial piste de danse et le texte est plein d'humour comme celui de leur seconde nouveauté, ou sont les super héros que vous retrouverez sur leur site. Bidibule, c'est décidemment bourré de talent.

Pendant ce temps, sur une autre planète, jazz cette fois, Elisabeth Caumont nous offre nombre de chansons sur un paquet d'album, ça swingue, la voix se la joue montagne russe avec aisance, et surtout, quelqu'un qui appelle Chet Baker mon amour ne peut que me séduire.

En clin d'oeil au sieur Lolo star, une cover en japonais d'un de ses titres vient clôturer cette sélection d'août.

Bonne fin ou bon début de vacances à tout le monde, rendez-vous le 1er septembre pour la suite des aventures de Phil au pays de la pop sucrée.

à suivre...


Date de création : 02/02/2008 @ 14:43
Dernière modification : 14/06/2008 @ 21:20
Catégorie : Notes de musique - Editoriaux-2006
Page lue 5830 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Août - Trois petits tours