Vous êtes ici :   Accueil » Mai - Fuir - Guppy
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Enfin !

 

Après quelques semaines passées à migrer en sous-main le site, voici la version 5 de Sucrepop.

Mieux organisée, plus structurée, plus lisible, la totalité des pages du précédent site est en ligne, plus d‘autres évidemment, tel l’annuaire.

 

Le site est enfin dynamique et non plus statique ce qui va grandement faciliter mes mises à jour.

 

J’ai opté pour un CMS, un gestionnaire de contenu en français dans le texte, et après plusieurs tests, c’est Guppy qui à remporté mes suffrages, et je ne saurais que vous conseiller, si vous ambitionnez de faire un site, même sans compétences particulières d’y jeter un œil. L’avantage majeur d’un CMS c’est de séparé le contenu de la forme ce qui signifie que je pourrais modifier l’interface du site sans remettre en cause les données déjà en ligne.

 

Mais parlons musique, puisque c’est, avant tout, le rôle de cette newsletter qui d’ailleurs se retrouve maintenant en page d’accueil de ce site ainsi que le radioblog pour augmenter leur visibilité.

 

Ce mois ci, une rocksong assez ancienne de mon répertoire, liftée pour les besoins de ce mois ci. C’est Slobo, d’Atom, qui m’a gentiment dopé le titre à la guitare et fournit de précieux conseils de mise en forme. Côté texte, je l’ai réécrit en partie. L’inspiration initiale vient d’un film, Qui a tué Birgitt Haas ? ou une ex-terroriste doit être éliminé et est traquée. J’ai ensuite hésité entre un vulgaire bandit de grand chemin ou un révolutionnaire en proie au doute, pour un résultat final intitulé Fuir, que vous pourrez écouter ici.

 

Le petit frère de Sucrepop, Whenim64.info a vu quelques artistes ajouter leur nom au générique. Pour ne citer qu’eux, Atom nous propose une version du feu de dieu, dotant le célèbre titre d’une nouvelle jeunesse limite hard. Quand à Corriya, elle nous gratifie d’une somptueuse cover piano/voix en ré-harmonisant la chanson et apportant sa touche vocale avec de superbes harmonies.

 

J’ai opté pour le radioblog et la diffusion des artistes qui m’ont séduit ce mois ci pour un nouveau logiciel qui amène l’avantage de proposer un lien direct vers leurs sites. Visiblement la fonction aléatoire à laquelle je tiens ne fonctionne pas correctement. S’il s’avère que je ne trouve pas la solution, je changerais.

 

Je commence par du lourd. Mayanne. Une voix sensuelle en diable, une compo qui frappe directe au cœur, une chanson imparable, hit instantané. A priori elle a déjà fait au moins un album. Reste à mettre la main dessus. Et en plus, est elle belle.

 

En fouinant pour trouver des infos sur le groupe Soup ! je suis tombé sur ce Blog, qui m’apprend que l’un des deux comparses, Willy, la voix lead, œuvre en solo et nous propose deux titres en écoute. Comme nous restons au niveau du groupe pré-cité, je ne résiste pas à l’envie de vous en diffuser un titre. En retournant sur leur site, on y apprend que deux albums sont à paraître. Soup ou solo ? à suivre en tout cas.

 

Petit détour pour le folk avec Lila rencontré au détour d’un site, dont je suis temporairement devenu le webmaster et qui nous propose quelques titres guitares voix, avec un univers très personnel, écoutez Libido en Antarctique pour vous en faire une idée.

 

On reste dans le folk. Oyez, oyez bonnes gens, Les Weepies sont de retour. Le groupe qui m’a valu la gratitude éternelle de Pierre wink a sorti récemment un nouvel album, il eut été impensable que je ne consacre pas quelques lignes à ce duo américain bourré de talent.

 

Toujours dans le côté guitare/voix, mais là, plutôt pour cause de démo que de volonté folk, Julian Stephan sur son tout récent blog propose les premières ébauches de ses titres.

 

Bob le mec, sur un site on ne peut plus minimaliste offre des popsongs qui ne le sont pas moins. Comme Julian ci-dessus, on à ici l’os à ronger, manque un peu de chair autour pour en faire un goûteux repas mais les ingrédients sont là.

 

Si vous appréciiez un artiste dont j’ai régulièrement parlé Yann Vei par ailleurs aux abonnés absents, les chances que vous craquiez pour Slone sont non négligeables. Un sens du funk, un phrasé similaire, des guitares acérées, des mélodies entêtantes, son je n’pense qu’à ça devrait vous convertir au priapisme biggrin

 

Etienne et moi, j’en ai parlé le mois dernier. Comme leur nouveau titre, pop en diable est excellent et qu’un passage télé récent nous a valu un clip, je ne résiste pas à diffuser l’un et à vous montrer l’autre

 

Zef lance le vocotronique. Pour ceux qui n’en aurait jamais entendu parler, c’est normal, elle est là seule. En fait la grosse majorité des sons de son album sont produit par sa voix. C’est frais, étonnant, et loin de n’être qu’un exercice de style, ouvre la porte d’un bel univers.

 

Thomas Lavernhe l’un des éléments du projet Karmastone, joue une musique aux influences déclarées seventies couplées avec un son électro. Son dernier album, Ping-pong in Alaska dont est extrait le titre éponyme en écoute ici est sortie en 2005.

 

JadeOr est la nouvelle incarnation d’un artiste dont je n’avais plus de nouvelles depuis des lustres, Thierry Volver. Nouveau groupe au service d’une chanteuse talentueuse que je lui jalouserais presque ;o) , leur reprise pop de Julien Clerc, leurs propres compos devraient leur offrir une belle place sur la scène parisienne, en attendant que le reste du monde suive. Les guitares carillonnent dans la plus belle tradition pop et l’adjonction d’un violon ajoute une touche différente.

 

Novo un son très synthétique, presque eighties ne serait ce la touche d’électro présente, une atmosphère assez sombre, tendue. C’est la phrase « je retiens ton souffle » titre du morceau présenté ici qui m’a interpellé.

 

Le monde de l’autoproduction est rempli de preux chevalier allant porter la bonne parole, s’impliquant dans la reconnaissance des nombreux talents dont vous n’avez chaque mois ici qu’une vision parcellaire.

 

Parmi les plus actifs, Djeffouille project’s. Rendez-vous sur http://www.themeilleurofleweb.com pour la 4ème compilation éclectique, spécialité du maître des céans, pour 57 groupes (oui 57 !), Pour 3 francs 6 sous vous aurez de quoi tenir jusqu’à l’été.

 

Pas le moins du monde en reste le projet l’Entremetteur met lui l’accent sur les concerts. Une compilation mettant en avant quelques groupes partenaires est à disposition.

 

Voici pour ce joli mois de mai, rendez-vous avec l’été

 

à suivre …

 


Date de création : 02/02/2008 @ 14:47
Dernière modification : 14/06/2008 @ 21:30
Catégorie : Notes de musique - Editoriaux-2006
Page lue 5596 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Mai - Fuir - Guppy