Vous êtes ici :   Accueil » Septembre - des larmes et des larmes - Laurent Voulzy
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

larme.jpgAvec la rentrée,  grisaille automnale et hiver en ligne de mire, normal de verser une petite larme. Voir plusieurs. Ca tombe bien c'est le titre de la reprise de ce mois ci, Des larmes et des larmes. Je n'avais jusqu'à ce mois ci repris de titre en français. Normal en quelque sorte puisque l'immense majorité de mes influences sont issues du monde anglo saxon. J'avais bien repris déjà un groupe français, Taï Phong mais ils chantaient en anglais.
Je me suis donc dit qu'il était temps pour moi de rendre hommage à l'un des compositeurs que j'admire le plus, j'ai nommé Laurent Voulzy. J'en ai profité pour le discographier (c'est par là) et donc passer un de ses titres à la moulinette Sucrepop. Mon choix c'est porté sur la face B d'un single paru en 1980 - déjà - et qui figure par ailleurs sur quelques compils.
Des larmes et des larmes est initialement une douce et splendide ballade et, fidèle à mes habitudes, je l'ai emmené dans une autre direction, quitte à faire une reprise autant lui apporter une touche personnelle.
Personne avec moi aux commandes cette fois, et comme en février c'est à un Sucrepop solo que vous avez affaire ici. Rendez-vous pour ces 2'45 de désespoir sur cette page. Pour les amateurs de  Ukulele j'ai également mis en ligne quelques reprises voix-uke live, Cat Stevens et son Wild world, Save the last dance des Drifters (entre autres)et un Balavoine , Tous les cris les SOS,avec comme toujours les grilles d'accords. J'ai enfin reçu les bandes d'un concert datant de novembre dernier, vous pourrez dans la rubrique live y écouter Julie interpréter du Sucrepop et deux covers.

dutrey.jpg L'album du mois sort le 8 septembre. Annoncé depuis quelques mois sur son myspace, Laurent Dutrey avait déjà distillé quelques titres alléchants de L'être transparent, 3ème album sous son nom. 11 nouveaux  morceaux sont maintenant prêt à investir vos tympans. La chronique détaillée vous attend ici, sachez que ce disque est largement à la hauteur des précédents, et ce n'est pas peu dire. Une pop avec des bulles, des guitares fruitées, des mélodies raffraîchissantes, et cette voix haut perchée, identifiable entre mille, qui ajoute ce cachet si particulier au goût de revenez-y. Pas encore convaincu que ce Laurent est un auteur compositeur interprète de tout premier plan ? En guise de session de rattrapage il met depuis peu son 1er et tout aussi magique album, Radical Paradis,  en téléchargement gratuit. Plus aucune excuse pour ne pas craquer.
Dans mon top des autoproduits ils sont 3. je viens de parler du premier, avant les vacances Malin Plaisir avaient été à l'honneur dans ces même pages, et Meek sort son 4eme album, Sortie de secours le mois prochain. Le grand chelem en 2008 donc. Je parlerais plus en détail de l'album de Meek , probable album du mois lorsque j'aurais pu l'écouter en entier, mais bloquez déjà deux dates dans vos agendas. Il m'arrive de pouvoir proposer à des artistes que j'apprécie particulièrement une chouette salle en plein Paris, Le Studio Raspail, 216 boulevard raspail, métro du même nom.  Meek et son groupe y seront à l'affiche pour le concert de lancement de Sortie de secours le samedi 4 octobre à 20h30. Malin Plaisir et Laurent Dutrey me feront le plaisir de partager la scène pour un concert exceptionnel le 15 novembre, même heure, même endroit.  Elle est pas belle la vie ? de quoi donner de chatoyantes couleurs pop à cet automne. Meek.jpg

Michel_Gullo.jpg C'est Eric, de Malin Plaisir qui m'a parlé récemment, en terme élogieux, de Michel Gullo. Pour moi, inconnu au bataillon. Je me suis donc renseigné. Sa bio, son premier album en téléchargement sur son site laisse entrevoir un ACI dans la lignée des Cabrel, guitares folk ou électriques, réel talent d'écriture. Pour les vacances je me télécharge son second disque, Que restera t'il direction mon lecteur mp3 et vamos à la playa. Et là étonnement. Au point que je me demande si je ne me suis pas trompé d'album. Imaginez un album de techno auquel on ajouterait des paroles qui veulent dire quelque chose et des mélodies qui tiennent la route. Exit les guitares place au tout synthés vintage, boite à rythme et autres boucles. Volonté de se remettre en question, d'aller là ou on ne l'attend pas ? Mystère. Du coup un album hautement improbable qui réussi parfaitement le mariage de la carpe et du lapin. Des chansons tubesques (Au pays de nos rêves,  Le temps s'enfuit, Que restera t'il ? et des textes intelligents, chapeau l'artiste. L'album est dispo sur son site en téléchargement libre et gratuit.   
Retour à une pop d'obédience plus classique mais qui n'en est pas moins jouissive. Guitares tranchantes et couple basse batterie musclé pour un pop rock supra efficace. les Paingels, sont un quartet originaire de Toulon, sortent leur album en septembre, Intrusion est son nom et sont signés, gage de qualité, par le label Daruma productions. Intrusion dans notre univers c'est certain, et si tous les titres sont à la hauteur de Je ne danse pas le carton est assuré. Un rock avec beaucoup de pop dedans, à la manière de Superbus,  ou de the Knack, un potentiel radiophonique que ne renierait pas Kyo,  deux  gars, deux filles comme Abba et la patate comme personne. J'en reparle quand j'aurais pu écouter tout l'album mais ca me semble grand. Pour les plus anciens, ca me fait penser aux Plimsouls et autre Paul Collin's Beat, c'est dire. Paingels.jpg
captainStorm.jpg Ils ont un nom de personnage de bande dessinée, Captain Storm, et ils ont une sacré gniaque également. Côté super pouvoir, une chanteuse qui en remontrerait à Blondie, des musiciens qui connaissent leur dico pop sur le bout des doigts et une énergie communicative. Je n'ai pas cité Blondie par hasard, le groupe à la même capacité à aborder des styles différents tout en gardant une unité de ton et une chanteuse au timbre aussi rageur que rock and roll. C'est un groupe habitué à la scène semble t'il,  un album studio serait  le bienvenu, le son des demos dispo sur leur myspace ne mettant pas assez en valeur les évidentes qualités de ce groupe. Perso je mise sur eux. Ils seront à la fête de l'huma le 13 septembre.
Si nous restons chez les filles, nous changeons complètement d'univers avec Miss Lilly. Un gros travail vocal, des boucles, des samples qui s'emmêlent et s'entremêlent pour nous donner le tournis. Mais Miss Lilly prend garde à rester toujours accessible, à conserver le côté pop qui accroche l'auditeur. Alors bien sur, Camille, alors bien sur, Emilie Simon. Mais elle dégage une fraîcheur qui donne à son electro une saveur unique. Tout ce travail studio est transposé sur scène avec l'ajout de musiciens. Miss_Lilly.jpg
onirique.jpg J'ai un peu de mal à cerner Onirique. C'est un trio si j'en crois leur site web, masculin si j'en crois les photos. Hors une voix féminine hante l'ensemble des compos dispo sur leur myspace. Leur musique tente le croisement chanson, jazz et hip hop, bref essaie de bousculer un peu les conventions. Le résultat est effectivement séduisant, décloisonnant les genres, mélangeant les ingrédients sans jamais nous donner l'impression qu'ils jouent aux apprentis sorciers. De l'instrumental bruitiste 4 saison en une journée au parfum bossa de quand je dors leur tout dernier titre, Onirique nous fait rêver et avec un nom pareil c'est bien le moins que l'on puisse attendre eek.
Si ma préférence va généralement aux chanteuses, il arrive qu'un timbre masculin me rallie à sa cause, surtout quand il est posé sur un lit pop rock. Anacruz est de ceux là. Originaire d'Angers, ils nous proposent une sacré série de bons titres extraits de leur 1er album, Hologram. Un rock dense, compact, ou s'intègre à merveille un clavier. Le son est resserré, sec, nerveux, tendu et porte superbement l'exceptionnelle voix du chanteur. C'est redoutablement efficace et parfaitement produit. Un rien de pop en plus ne me déplairait pas,  évidemment,  mais cette première salve est diablement efficace. anacruz.jpg
blessing.jpg Blessing est un duo d'Aix en provence. Un premier 4 titres en 2006, un second prévu incessamment. Une voix féminine, Claire, dans la ligne Evanescence, une musique plus sombre voire mélancolique ou les guitares se taillent la part du lion. Fan de Smashing Pumpkins vous devriez vous retrouver en terrain de connaissance.
Ok, elle a une plastique qui attire le regard - masculin - mais quand Nathalie m'a incité à aller sur son site , c'est sa voix que j'ai d'abord perçu. Lamiela, marocaine relocalisée à Bruxelles, a, niché dans ses cordes vocales, certes quelques rayons de soleil, mais surtout une profondeur, une émotion peu courante. Il coule dans ses veines un peu de ce sang d'afrique noir qui nous a donné de si extraordinaires interprètes. Reste à savoir ce que cette panthère pourrait donner avec des compos originales puisque c'est principalement sur des reprises qu'elle a bâti les fondations de sa carrière. Mais de Queen à Josephine Baker en passant par Dylan, que de belles réappropriations. lamiela.jpg
Nickie_Roll.jpg Troisième fois exactement que je vous parle d'elle. En fait à chaque fois qu'elle sort un nouveau titre sur son myspace. Elle a le style de voix qui fait rêver n'importe quel auteur compositeur, la soul à l'état pur. Nickie Roll est la Rolls des chanteuses, pas moins. que ce soit en français ou en anglais, ça sonne, ça pulse, l'énergie est  bouillonnante, la fusion nucléaire. Je ne sais pas qui écrit les compos qu'elle met en ligne mais elles lui collent à la peau, cela promet un album détonnant, cette voix garantie des prestations scéniques du feu de dieu, Allez les bonnées fées, penchez vous un peu sur ce berceau là.   
Elle revient. Coralie Clement revient. Alors mettons les choses au point tout de suite, si l'on excepte Helena Noguera (pardon Helena), Coralie est la femme de ma vie. Bon, ni l'une ni l'autre ne le savent mais c'est ainsi. Avec son premier album, salle des pas perdus, elle m'a définitivement conquis ensorcelé devrais je dire. Un pur chef d'oeuvre. Le second, Bye Bye beauty, quoique illuminé par sa voix était un ton en dessous, du coup, disparition des écrans radars. mais je pardonne tout, elle revient. Avec du ukulele, des compos irradiantes, une voix plus mature, des chansons qui tiennent la route, le duo avec Etienne Daho, un temps dispo sur myspace, est un bijou. Elle revient et elle va faire mal Coralie. Coralie_clement.jpg
mademoiselleK.jpg C'est avec étonnement que je me suis rendu compte n'avoir jamais parlé de Mademoiselle K. Second album paru au printemps , après le relatif carton, inattendu, de Ca me vexe. Exit Mademoiselle K solo, auteur compositeur interprète, Arrivée de Mademoiselle K le groupe. Les compos ont évolué vers un rock encore plus ramassé, plus électrique,  aucune possibilité de confondre avec Calogero, c'est brut, pas formaté radio pour un sou, pas de chansons, des morceaux de rock dans un style The Strokes par exemple. Jamais la paix porte haut l'étendard d'un rock sans complexe face aux anglo-saxons. 
Il y en a qui ne font pas comme tout le monde. Qui ne sont pas comme tout le monde. Prenez Adrugan par exemple. Un duo, certes, mais guitare batterie, pas courant comme formation. Duo qui ouvre sa discographie par un enregistrement live pour une musique à forte tendance folk, dotée d'une voix clairement habitée, qui m'a parfois évoqué les mythiques Pavlov's dog par ce côté fragile assumé. A l'évidence l'été et les Beach Boys sont loin, Adrugan fait plutôt dans l'émotion, palpable, pour une musique qui évoque plus le crépuscule que l'aube, plus le sombre que la lumière sans pour autant se noyer dans le pathos. Un album studio est prévu pou la fin de cette année, à suivre avec attention. adrugan.jpg
Clarisse_Lavanant.jpg Au printemps dernier, Clarisse Lavanant a sortie son 3ème album, Les filles comme moi. 17 chansons ou l'influence celtique qui inondait le précédent est moins prégnante quoique présente. 17 vignettes sonores ou piano et guitares acoustiques forment l'ossature des morceaux pour des textes joliment ciselés qui parlent de voyages, d'amour, évidemment, et de rencontres. Si la voix cristalline nous berce doucement, les mélodies manquent parfois un peu de relief, d'aspérité pour accrocher l'oreille de l'auditeur.
Parfois, foin de le sophistication, pas de préliminaires, juste un bon coup de gros rock jouissif suffit à faire notre bonheur. Ramones Power ! Et c'est sur cette ligne que Pete Vyler se positionne. Ce groupe de Montauban ne s'embarrasse pas de détails, du rentre dedans punk rock droit dans le buffet. Les textes sont aussi graveleux que l'on peut s'y attendre, les guitares tronçonnent les riffs comme une armée de bûcherons canadiens, les morceaux s'enchaînent dans un joyeux foutoir et vous laisse exsangue et ravi. Du fuck and roll simple et efficace.  PeterVyler.jpg
Xtrib.jpg Xtrib est l'une de ses innombrables plateformes qui propose de vendre les albums des groupes autoproduits que nous chérissons sur Sucrepop. Pour se démarquer de la concurrence  les morceaux sont proposés au format mp3 , classiquement, mais également en Flac, un format compressant sans aucune perte audio (contrairement au standard MP3) au prix,  évidemment, d'un encombrement nettement plus important. Et pour démontrer l'intérêt de la chose, une compil regroupant 9 groupes est gracieusement offerte. Des styles très différents parmi ces artistes et quand à moi, au moins deux belles découvertes, E2M, avec face à un ange est superbe et je m'en vais de ce pas découvrir ce groupe pour vous en parler plus longuement, et le Vilain volatile dont le décodeur m'a convaincu.
Allez, pour le plaisir des oreilles un nouveau titre ou figure Paul Mc Cartney, sur le futur album de Nitin Sawhney London undersound à paraître en octobre. je ne connais rien de ce dernier, et le titre My soul dont il est question ici  n'apportera rien de plus à la légende de Sir Paul, mais ca reste un régal que de l'écouter dans un style un peu différent de ce qu'il fait habituellement. SAW_LondonUndersound.jpg
rodney.jpg  Et pour terminer cette sélection mensuelle, un titre pour le plaisir des yeux (enfin ceux des messieurs principalement) Je suis tombé, je ne sais plus trop comment, sur la video d'un comique américain, acteur et musicien à ses heures, Rodney Carrington. Le bougre fait de l'excellente country sur des textes qui tranchent nettement avec le puritanisme habituellement associé aux américains. Son Show them to me, dédié à vos seins mesdames, est un pur régal, et une âme charitable à eu l'excellente idée de l'illustrer avec une compilation de quelques une des plus mémorables scènes topless du cinéma. Coté cinéphiles, a vous de retrouver les films, côté audiophiles, si vous aimez la country, ce titre en soi est tout à fait bon, et amateurs de jolis seins, faites vous plaisir, c'est par ici.

Fin pour ce mois de septembre. Je vous rappelle que Meek est en concert le 4 octobre au studio Raspail à Paris, 216 boulevard Raspail,  et que Laurent Dutrey et Malin Plaisir y seront le 15 novembre.
à suivre ...


Date de création : 31/08/2008 @ 16:38
Dernière modification : 01/09/2008 @ 21:26
Catégorie : Notes de musique - Editoriaux-2008
Page lue 6683 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Septembre - des larmes et des larmes - Laurent Voulzy