Vous êtes ici :   Accueil » Melting potes
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Melting potes

Laurent Dutrey - Malin Plaisir - Ben Popp

affiche_Malin.jpgGéant !
peux pas dire mieux, c'était géant !
Et le premier qui prétend que je ne suis pas objectif aura certes raison, mais ça ne change rien à la qualité du set produit. Retournons quelques heures en arrière,  Samedi 15 novembre 2008 Studio Raspail,  Paris.

Au programme, proposé par votre serviteur, une affiche qui, dans le landerneau de l'autoproduction, avait tout pour faire sonner les hautbois et résonner les trompettes. Le duo Malin Plaisir et le solo Laurent Dutrey ayant eu l'excellente idée, que dis la géniale idée de fusionner, pour une série de concert , en un seul groupe , Melting potes, ou le répertoire des deux seraient mis en commun, joué et chanté par le groupe ainsi constitué. Elle est pas belle l'idée ?

Et donc, après moultes répétitions, premier concert dans cette belle salle du Studio Raspail.    

Déjà, un motif de réjouissance, près de 150 personnes dans la salle, ce qui est un record pour ces manifestations Sucrepop & friends.

En première partie, Ben Popp, qui a avalé les quelques centaines de kilometres qui séparent Lyon de Paris pour dégainer sa guitare électrique et ses chansons. Ben, je connais moins sa musique. Juste qu'il est encore plus prolifique que moi et qu'il aborde des styles musicaux aussi divers. Seul en scène, il commence acapella, histoire d'accrocher de suite l'auditoire. Ensuite boite à rythme et basse séquencée pour la partie rythmique, télécaster + voix pour le chanteur. Ainsi réduites à l'essentiel, ces chansons gagnent en consistance, en efficacité et lui permette d'obtenir plus que des applaudissements polis, souvent réservés aux premières parties.

Arrive ensuite le plat de résistance.  les Melting Potes (notez les initales qui rappellent un autre groupe) sont composés d'Axel au percussions, Laurent Dutrey, guitare acoustique voix, Domino voix, Eric Parmantier,  guitare acoustique voix et son frérot, Jacques, guitare acoustique. Et c'est parti pour un voyage sur des musiques douces et sucrées, le répertoire des uns et des autres étant alternativement revisité dans des adaptations subtiles.

Pour situer le style musical, Eagles avec le côté country ou rock gommé,  America, Peter Paul et Mary, Simon et Garfunkel et Beatles évidemment,bref un folk pop ultra mélodique, c'est leur marque de fabrique

Les voix se combinent à merveille, Domino est définitivement envoutante, fragile et solide à la fois, rayonnante et solaire, concentrant tous les regards, les nouvelles orchestrations font la part belle aux harmonies vocales, Laurent, qui à l'air à laise comme un poisson dans l'eau sur scène assure voix lead et choeurs comme qui rigole, Jacques tricote des licks de guitares qui en ont laissé baba plus d'un, Eric tient la baraque comme personne et l'Axel épiçant le tout d'un fond percussif et rythmique qui propulse le groupe assurant de solides fondations.

Côté musique , leurs derniers albums respectifs constituent évidemment l'ossature général, ne manque à l'appel ni l'être transparent ni Prenons le large , les hits des précédents albums sont là (pas tous, mais ils en ont trop), pas un temps mort, pas une faiblesse dans le set, un presque sans faute .

Presque ?MP.png

Allez pour qu'on me me taxe pas d'aveugement total, je vais médire un peu. 1h15 C'est trop court, on ne voit pas le temps passer et quand ils ont annoncé le dernier titre, j'ai du regarder ma montre, je n'en revenais pas. 
Et manque peut être un ou deux morceaux plus péchus pour faire lever la foule. Un ou deux titres m'ont semblé être pris un peu trop lentement, auraient peut être gagné à être un poil plus rapide pour décoller encore plus.

Bon, les musiques des deux se marient à merveille, leurs univers sont proches et c'est la raison pour laquelle l'osmose fonctionne parfaitement, une telle greffe aurait pu paraitre forcée, là, ça prend, et ça prend fort, la complicité est palpable, il n'y avait qu'à lire sur les visages des spectateurs à la sortie le plaisir que tous y ont pris 

Photos et video ne manqueront pas de fleurir prochainement sur leur sites respectifs, mais moi je suggerais bien d'enregistrer un album de cet alliage d'or et de diamant.

La tournée ne fait que commencer, ne les ratez pas la prochaine fois.

Une question au Tout Puissant néanmoins. Moi qui ne suis jamais malade, pourquoi a t'il fallu que les deux seules fois ou je suis monté sur scène cette année, j'ai droit à un rhume carabiné ? Syndrome Dylan ?
Raspail2.jpg

Date de création : 16/11/2008 @ 15:22
Dernière modification : 17/11/2008 @ 22:07
Catégorie : Notes de musique - Chroniques CD-Concerts
Page lue 6422 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par myriam le 16/11/2008 @ 19:29
Ce concert fut effectivement une grande réussite,y compris le titre final avec Mr Sucrepop .Une bande de copains talentueux heureux d'être ensemble sur scène.
pour le public : rien que du bonheur!!!!!!!!!!

Vous êtes ici :   Accueil » Melting potes