Vous êtes ici :   Accueil » Discographie
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Splinter


Si Badfinger, groupe protégé des Beatles - comprendre Lennon Mc Cartney -, est passé à la postérité, via des hits comme Without you, repris avec succès des dizaines de fois, il en est un autre, passé à la trappe, que même des afficionados des Fab four ne connaissent pas, j’ai nommé Splinter.
Et pourtant, à choisir …
C’est Georges Harison qui craqua sur le duo formé par Bill Elliott et Bob Purvis. Craqué au point de les signer sur son label, Dark Horse, de les produire et de jouer sur leur premier album, The Place I Love.
PlaceILovefrontcover.jpg 1. Gravy Train
2. Drink All Day (Got To Find Your Own Way Home)
3. China Light
4. Somebody's City
5. Costafine Town
6. The Place I Love
7. Situation Vacant
8. Elly-May
9. Haven't Got Time

On retrouve donc Georges sous différents pseudo, assurant les guitares avec son style inimitable, bref s’investissant réellement dans le disque, Jim Kelner et Klaus Voorman, figures courantes dans la production discographique post Beatles exceptée celle de Paul et quelques autres pointures type Billy Preston, Alvin Lee ou Gary Wright.
Ce disque est supérieur sans difficulté aux propres albums d’Harrison, d’abord parce que les compos sont toutes de bonnes à excellentes et que sa patte y est omniprésente. De superbes harmonies vocales, la filiation Beatles n’y est pas pour rien, marque de fabrique du groupe, de belles mélodies pop, un hit, Costafine Town, d’autres qui auraient du en être (Gravy train, China Light) que demander de plus.
Malheureusement, malédiction à la Badfinger, le succès fut d’estime et non commercial.

1. Please Help Me
2. Sixty Miles Too Far
3. Harder To Live
4. Half Way There
5. Which Way Will I Get Home
6. Berkley House Hotel
7. After Five Years
8. Green Line Bus
9. Lonely Man
10. What Is It (If You Never Ever Tried It Yourself)
HarderToLivefrontcover.jpg

Le second album, Harder to live, toujours sur le label Dark Horse, voit disparaître le patron des crédits excepté la co production du titre qui avait initialement attiré son attention, Lonely man, qui fut ajouté à la bande son d’un film dont je ne connais rien, Little Malcolm And His Struggle Against The Eunuchs. Hormis ce titre, qui, sans être un chef d’œuvre, tire son épingle du jeu, le disque est fadasse, sans inspiration, mou du genou et tout à fait dispensable. Certes les deux chanteurs harmonisent toujours aussi bien, mais il manque le nerf de la guerre, des compos qui tiennent la route.

TwoManBandfrontcover.jpg
1. Little Girl
2. Round & Round
3. Baby Love
4. I Apologize
5. Black Friday
6. New York City (Who Am I)
7. I Need Your Love
8. Motions Of Love
9. Silver
10. Love Is Not Enough

   Probablement mécontent des chansons que composait Purvis pour le groupe, pour ce 3eme et dernier album sur son label, Georges Harrison engagea Parker McGee (pour moi illustre inconnu) afin d’écrire des hits pour le groupe. Il signera deux titres sur ce Two man band, de loin le meilleur album de Splinter, qui fut un échec commercial de plus à leur actif mais reste pour moi comme l’un des bijoux du soft rock. Little Girl, Round and Round ou Black Friday aurait du casser la baraque, I need your love, Motion of love ou Silver sont de sublimes ballades à la hauteur des meilleurs titres des Wings,  bref, si vous ne connaissez pas ,précipitez vous (encore que cela va être difficile, aucun album de Splinter n’est ressorti en CD). Aucun titre n’est ici à jeter, une vraie perle méconnue, indispensable.
StreetsAtNightfront.jpg Splinter1980front.jpg SailAwayLPfrontwithObi.jpg
1. Streets At Night
2. I Can't Turn You On
3. Is It For Life
4. Stateside Girl
5. Evergreen
6. Danger Zone
7. When Will You Let Go
8. Where Do I Go From Here?
9. Took My Breath Away
10. Flyin' Blind
  1. Innocent
2. Plane Leaving Tokyo
3. Another Time Another Place
4. Too Far Down The Line
5. Take It Or Leave It
6. Passing Through
7. Touch Yet Never Feel
8. Don't Leave Me Now
9. All That Love
10. Sailaway

Deux albums sont sortis ensuite après leur départ de Dark Horse, Streets at night, paru en 1979 , à la pochette à des années lumière de l’image du groupe et Splinter (ou Sail Away sur la version japonaise) en 1980. A priori sorti uniquement au Japon, ou le groupe avait connu un immense succès, je ne les ai jamais entendu ni même vu chez un disquaire d’occase. Si vous les avez en format mp3, je suis évidemment preneur.
le site officiel est http://www.splinterlibrary.com/

Date de création : 26/12/2008 @ 21:36
Dernière modification : 26/12/2008 @ 21:50
Catégorie : Notes de musique - DiscoPhil-Splinter
Page lue 5640 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par PhiPhi le 12/11/2012 @ 23:54

Hello Sucrepop,

Je viens seulement de me rendre compte que tu as une bien chouette page consacrée à Splinter, l'un de mes groupes fétiches... et je ne l'avais jamais vue !!!
Tu seras ravi d'apprendre qu'il y a quelques années, j'ai numérosé toute la disco de Splinter, et je serai bien entendu ravi de la partager avec toi
Quand je dis toute... c'est toute : les albums, bien sûr, mais aussi les 45t (certains proposent des mix différents), les nombreux 45t publiés exclusivement au Japon, les albums (dont le japonais), les morceaux d'eux qui se sont retrouvés (au Japon, toujours) sur des compiles multiartistes et même des enregistrements inédits ou des prestations radio de superbe facture.

Si ça t'intéresse (mais j'aurais besoin par contre d'un peu de temps pour faire correctement tout cela...

Bien amicalement,
PhiPhi


Vous êtes ici :   Accueil » Discographie