Vous êtes ici :   Accueil » Rupture
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Rupture

Crédits: Auteur: Laurent - Compositeur: Phil - interprète: Corinne - Guitares : Hervé Alluguette



Ico_Telechargements.gif
Le mp3 est accessible en cliquant sur le bouton de droite du lecteur
Karaoke Grille Fichier
Version karaoke mp3 Grille d'accords Fichier midi - kar

Si tu savais combien je te hais pour ces années,
sans joie, sans lendemain, dans lesquelles tu m'as cloîtré.
Tu as détruit ma vie, tu as sali mes nuits,
tu jouais de mon corps sans le moindre remord,
maintenant c'est fini, je serais plus qu'une ennemie,
ma haine est renforcée par le temps qui s'enfuit.

Tu m'as parfois charmée, mais ces sentiments s'effacent,
tes yeux doux, sourires glacés, ne sont plus que des grimaces.
J'ai arraché le masque, qui te cachait la face,
et tu m'es apparue comme jamais je ne t'avais vu.
Tu ne vaux pas la peine, que je te crie ma haine,
ce serait trop d'honneur que de te lire mon coeur.

Je t'ai aimé un jour je te rejette,
je t'ai aidé crois moi je le regrette
j'aurais dû te laisser dans ta tristesse,
à croupir dans tes élans de faiblesse.
Tu n'étais rien et tu crois être tout,
tu ne demandes rien mais tu prends tout,
ton sang est est venin qui te rend fou,
j'ouvre les hostilités entre nous.

Je te poursuivrai pour accomplir ma vengeance,
tu m'as trop ignoré pour que je te laisse ta chance.
Il fallait choisir son camp, et ce n'est pas en gémissant,
que tu m'apitoieras ou que tu m'adouciras,
mon coeur est trop desséché, mon âme est trop exaltée,
pour que je puisse pardonner ou même t'oublier.

Je t'ai aimé un jour je te rejette,
je t'ai aidé crois moi je le regrette,
j'aurais dû te laisser dans ta tristesse,
à croupir dans tes élans de faiblesse.
Tu n'étais rien et tu crois être tout,
tu ne demandes rien mais tu prends tout
ton sang est est venin qui te rend fou,
j'ouvre les hostilités entre nous.

Tu sauras combien il est possible de haïr,
comment on peut souhaiter à un ancient amant de mourir.
J'écraserai ta vie, je souillerai tes nuits,
je ne te laisserai même pas le temps de pleurer,
il est déjà si tard, et ne garde pas encore d'espoir,
je t'anéantirai, je t'anéantirai.




Textes et musiques sont mis à disposition sous license Creative Commons by-nc-nd.

Contrat Creative Commons


Date de création : 18/03/2006 @ 23:24
Dernière modification : 10/12/2009 @ 21:40
Catégorie : Discographie - 2000 - Blue pâle
Page lue 8539 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Rupture