Vous êtes ici :   Accueil » Août - La chanson de Cassandre
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Flux Rss  

Août 2009 - Baby I love you

mccartney.jpgUne version light  de la newsletter, vacances obligent (et surtout une connection internet très aléatoire), mais néanmoins le titre mensuel est fidèle au poste, et en deux parfums s'il vous plaît. Version officielle, un titre en anglais,  Baby I love you, version alternative, La chanson de Cassandre. Et, surtout, un titre collaboratif. C'est Pablo, du groupe espagnol Band Vagon, qui m'a contacté pour me proposer de travailler ensemble sur un prochain titre. Band Vagon est un groupe fortement influencé par Electric Light Orchestra, comme Sucrepop, et donc, tout naturellement, le titre de ce mois ci n'a absolument rien à voir avec le son d'ELO. Ne parlant pas un traitre mot d'espagnol, Pablo pas mieux côté français, vous tenez  l'explication de la version anglaise, histoire d'avoir un langage commun. J'ai donc jeté quelques paroles vite fait, non destinées à être définitives, et puis, à force d'écouter cette version elle c'est imposée. J'ai simplement retouché un peu les paroles pour que l'ensemble signifie à peu près quelque chose, et voilà. Côté Cassandre, c'est une chanson de commande (l'explication est sur cette page). Julie, dans les deux cas nous a prêté son talent. En cliquant sur Baby I love you vous aurez la version finalisée par Band Vagon, en cliquant sur La chanson de Cassandre ma version démo originelle. Un énorme merci à Pablo, Kike et Miguel pour leurs talents, leurs professionnalismes et pour avoir tenu les délais tongue

L'actualité disque étant plutôt en veilleuse, j'ai oeuvré sur le front du Ukulele pour augmenter la collUKEtion de grilles d'accords. Ont été ajouté, un vieux hit sixties made in Phil Spector, Be my baby, initialement des Ronettes, un classique de Joe Dassin, Aux Champs Elysées, deux Status Quo tirés du même album, Rockin all over the world et Baby Boy, un autre Michel Polnareff, Tout pour ma chérie, La liste de Rose et l'indispensable hommage à Michael Jackson avec une reprise acrobatique de Billy Jean. Je l'ai dit, sur le front des nouveautés, autoproduites ou non, c'est très calme, ma sélection mensuelle en est donc le reflet, qualité mais pas quantité.  wink 

Un album que j'attendais avec impatience, le tout nouveau Cheap Trick, intitulé The Latest. Le problème Cheap Trick est identifié depuis longtemps, ils ont eu le tort de faire une poignée d'albums étalons (dont l'énorme Heaven tonight, un best of à lui tout seul) et depuis toute sortie est comparé à l'aulne de ce passé. Le gang de sexagénaire s'en sort bien encore une fois, Robin Zander aura rarement si bien chanté - ce mec est haut la main le meilleur chanteur de rock de la planète - et si aucun titre n'atteint des sommets pop, il est dans la droite ligne de leurs dernières livraisons, depuis qu'ils sont indépendants en fait, Efficace, énergique et rock & roll. Un bon cru à défaut d'être un grand. cheap_trick.jpg
valerie-Cicco.jpg L'un des disques qui tournent le plus sur mon Ipod ces derniers temps est un album déjà ancien de Valérie Cicco. En attendant l'imminente sortie de son prochain album, elle m'a gentiment envoyé son premier, Quelle belle ville. En une douzaine de titres, elle nous propose un album doucement guitares, dans un style folk rock à la française qui fait insidieusement son chemin dans votre tête. Pas de gros hits à la clef, mais aucun mauvais morceau, et si la première écoute m'avait laissé un peu froid, c'est parce que ses chansons ont besoin de temps pour s'installer. Ensuite, difficile de s'en lasser. La voix est au top, les compos, textes ou musiques dégagent une douce nostalgie. J'attends la suite avec impatience. 
En écrivant La chanson de Cassandre, j'ai, comme à mon habitude, lancé une recherche sur le net pour vérifier s'il n'existait pas d'autres chansons avec le même titre. Bien m'en a pris puisque cela m'a permis de découvrir un duo nommé Cassandre, qui propose une pop franchement bien foutue. Peu d'info sur myspace, mais une reprise de Calogero précise leurs influences. C'est très mélodique, très bien chanté et l'on y trouve tous les ingrédients pour faire un carton. J'ai comme l'impression qu'ils ont déjà été repéré et nous devrions en entendre parlé prochainement.  Cassandre.jpg
CClou.jpg C'est avec le titre Intox que CC Lou m'a accroché. Un titre electro pop bien dans l'air du temps, qui fait son petit effet. Après avoir mis entre parenthèse la musique quelques années, la voici de retour, accompagnée de ceux qu'elle appelle sa dream team (Christian Lachenal, Benjamin Constant et Michel Leclerc). Un album est en préparation et si la mise en bouche d'Intox est révélatrice du niveau général, le repas qui s'annonce promet d'être un festin. A suivre ...
Il est coutume de dire que l'été sera chaud. Monsieur en apporte la preuve en musique. Histoire de bien brouiller les cartes, Monsieur est en faite une femme, et Analogie, hymne à la sodomie, en ajoute subtilement une couche dans le côté provocateur. Pensez à une Zazie qui revisiterait le Pourvu qu'elles soient douces de Mylène Farmer et vous tenez là votre hit chaud de l'été. Un titre electro dance conçu pour faire parler de lui et qu'un Gainsbourg inspiré n'aurait pas désavoué. Les autres titres de son myspace restant dans le même bon goût, sans le côté sexe, nous aurions tort de nous en priver.    Monsieur.jpg
Darmon.jpg J'avais lu, ici et là, que Monsieur Gerard Darmon, acteur, était par ailleurs fondu de chansons. Jamais entendu les albums précédents et c'est la présence de Marc Lavoine aux commandes musicales de celui ci qui m'a conduit à y jeter une oreille. Je m'attendais à un disque plus parlé que chanté, sur des textes parlant d'amour, du quotidien, bref la bande son de Coeur des hommes. Et c'est exactement ce qu'il nous propose. Un disque séduisant, tendre et discret, à l'image du bonhomme, une franche et bonne surprise, qui s'écoute et se ré-écoute avec plaisir.
Sauf erreur quasi inconnu de ce côté de l'Atlantique, Daughtry, dont c'est le second album, a déjà cartonné aux USA. Issu de l'équivalent de la Starac locale, qu'il n'avait d'ailleurs pas gagné, le sieur Chris Daughtry à vendu quelques millions, rien que ça, de son premier opus. 3 ans après même recette, gros rock qui tâche, voix un brin éraillé et compos simples mais efficaces. Les guitares gardent la baraque et si un Nickelback vous dit quelque chose, vous êtes avec Daughtry en pays de connaissance. On pourra reprocher à juste titre un côté un peu uniforme mais le gros son américain est au rendez-vous et le tout à de la gueule.   daughtry.jpgdaughtry.jpg
transformers2.jpg Une fois n'est pas coutume, la B.O. d'un film que je n'ai pas vu et ne verrais probablement pas, Transformer 2. C'est pour un inédit de Cheap Trick, la reprise, version hard, du thème Transformer, que j'ai écouté cette compilation. Et puis, vu le générique musical (Green Day, Nickelback, Linkin Park ... entre autres pointures) difficile de résister., sans compter que la floppée de second couteaux qui accompagnent les têtes d'affiche proposent également leur quota de rock américain jouissif. Alors on ne boude pas son plaisir, on ferme les yeux, on retrouve les héros de son enfance, un paquet de pop corn à la main, et on prend plein les yeux et les oreilles.
Restons dans le hard avec un groupe qui doit être inconnu pour les moins de 40 ans, Shakin Street est de retour en ce début 2009. Un premier album marquant le rock français, en partie parce 2 ex Téléphone, Jean Louis et Corinne y ont fait un passage, en partie parce que la chanteuse, Fabienne Shine se posait là toute de cuir vêtu. Les compos n'était pas exceptionnelles, mais le disque a laissé son empreinte sur ces années là. Nouveau line up, même chanteuse, et même style de musique, on ne se refait pas, guitares de plomb et rythmes lourds. Pas de quoi faire passer le groupe à la postérité, juste ajouter une petite pierre au mythe plus qu'à la légende. Mais content de la retrouver, quasi inchangée.  Shakin_Street.jpg
cemil.jpg Il s'appelle Cemil et sa musique est prometteuse. Il navigue dans les eaux d'une variété de qualité, son premier single, Rêve en est un parfait exemple. Joliment interprété, sur une mélodie tubesque, il ne manque pas grand chose pour que ce titre s'impose, probablement un peu de chance, la bonne rencontre au bon moment et en route pour la gloire. Reste à savoir s'il pourra tenir la longueur sur un album, mais comme il y travaille actuellement, la réponse ne devrait pas tarder.
De tant à autre, Jan Felipe me propose de parler d'un de ses nouveaux titres. Il a souvent le chic pour écrire des chansons à l'atmosphère particulière. Généralement chanté en brésilien ou en français, c'est à l'anglais qu'il s'essaie cette fois. Il reste néanmoins sur son terrain de prédilection, la mélancolie, la saudade brésilienne ne lâche pas son bonhomme comme cela. JanFelipe.jpg
Kike_Benavent.jpg Enrique Benavent, dit Kike, est le guitariste de Band Vagon, et à ce titre est l'auteur des parties de guitares du titre de ce mois ci, mais parallèlement, il fait sa propre musique. Evidemment, ELO, Travellin Willburies et  autres Beatles sont dans ses influences principales. Les quelques titres de son myspace laissent entrevoir une palette musicale plus éclectique, même si la voix laisse parfois à désirer. Comme toutes les infos sont en espagnol et que je ne connais rien à cette langue, je n'en dirais rien de plus, simplement merci pour avoir mis son talent au service de ma musique.

Elle s'appelle Lili Ster et elle se lance dans le grand bain de la chanson. A l'évidence, elle a beaucoup écouté Camille ou Emilie Simon, un des musiciens de chacune l'accompagne d'ailleurs . Très electro donc, avec des vocaux très travaillés, une orchestration complexe et étoffée. Ca manque un peu d'immédiateté à mon goût, un peu trop intellectuelle, parlant plus à la tête qu'au coeur, mais c'est quand même sacrément bien foutu, et je serais bien incapable de réaliser des trucs comme ça. Alors respect ! A noter une reprise d'un hit de Mika très décalée

 Lilister.jpg
enee.jpg Le gars Enee, pseudo de Dominique Lemaire est prolifique, et ses titres
tombent sur son myspace comme la pluie sur Londres. Sa musique oscille le plus souvent entre electro simple et pop folk anglo saxonne. Le petit dernier en date, Together in Paris est bien représentatif de l'univers du monsieur, qui bien qu'ayant assez de matériel, ne semble pas pressé de passer à la phase album.
Monsieur Edrio, il fait du bruit à la maison, et il publie ensuite le tout sur le net, sur un myspace d'ou ne filtre aucune info concernant le personnage, si ce n'est qu'il fait partie de la french connection bretonne dont je parle régulièrement dans ces pages. Alors composer des chansons guitares voix c'est bien, ajouter un peu de maquillage autour pour les rendre encore plus jolies, si ça n'est pas indispensable, apporterait certainement un plus. Mais bon, c'est lui qui voit hein.  edrio.jpg
Plastik_Joy.jpg Un site web très arty, tout en flash et sans aucune info, leur myspace est
tout aussi chiche . A peine apprend t'on que Plastik Joy est né en Espagne et que c'est un duo. Leur album, leur tout premier s'intitule 3:03. Tendance electronique et bidouillages sonores très prononcés. La priorité est au son plutôt qu'à la mélodie, expérimental sans être inabordable pour autant, Monsieur et Madame Pink Floyd et Depeche Mode ont le plaisir de vous annoncer la naissance d'un autre petit enfant.
Pour clôturer cette sélection estival, le retour d'un groupe qui marqua les années 80 avec deux ou trois tubes, j'ai nommé Matt Bianco. A priori le groupe n'a pas disparu avec son premier album et la scission d'avec Basia, qui est revenue puis repartie. Cet album reprend les choses là ou elles avaient été laissé. Un zeste de bossa (le titre du disque est explicite, Hi-Fi bossa nova) une voix féminine par moment, pas de surprise ici, si ce n'est l'existence même du disque. Pas de tube millésimé cette fois mais un agréable retour vers le passé.  matt-bianco-hifi-bossanova-2009.jpg

Tous les artistes de cette page peuvent être écouté sur le radioblog de Sucrepop, si vous souhaitez faire partie de cette sélection, demandez, si votre musique me plait, ce sera avec grand plaisir.

Bonne écoute, rendez-vous le 1er septembre, entre deux grippes A, vous aurez bien la possibilité d'écouter quelques chansons.

Merci à tous les musiciens, internautes et autres surfeurs curieux, nos échanges me sont précieux .
Abonnez vous au flux RSS feed-icon-28x28.png  de Sucrepop et calez vous sous la couette.  Faite passer le lien, plus ce podcast sera écouté, plus les artistes qui y figurent pourront trouver leur public, ce qui est tout de même mon but premier.

  .

Date de création : 31/08/2009 @ 19:34
Catégorie : Notes de musique - Editoriaux-2009
Page lue 6217 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Août - La chanson de Cassandre