Vous êtes ici :   Accueil » Qui est caché derrière ?
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
Sucrepop ?
 ↑  
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Evacuons tout d'abord l'état civil, de peu d'importance musicalement parlant: né à Paris le 21/12/1960, marié , 3 enfants.


Autodidacte complet (sans en tirer fierté particulière mais qui explique mes médiocres qualités de musicien) j'ai piqué le virus en 1974 à l'écoute d'une émission nommée stop ou encore sur RTL.Magical Mystery Tour des Beatles, et c'est l'electrochoc.


Jusqu'a ce moment, la musique n'avait pas plus d'importance que ça. A daté de ce jour, pas grand chose d'autre n'a compté.

 

Un sprint chez le disquaire du coin pour acheter la K7, puis les autres disques des mêmes, puis les albums solo toujours des mêmes. Un voyage linguistique à Londres , dont je reviens avec Status Quo (la folie là-bas à l'époque) Tommy des Who, Rock on the Westies D'Elton John et Dark side of the Moon du Floyd. Le reste appartient à l'histoire. De ces premiers émois musicaux, probablement mon attirance pour les compositeurs plutôt que les intrumentistes.

 

Collectionnite aigüe d'albums (j'ai eu jusqu'à 4500 33 tours) à grande majorité, pour ne pas dire exclusivement anglo-saxons. Je n'ai commencé à apprécier la musique francophone que vers la fin des 70's, avec l'avenement des Berger, Souchon, Chedid , Chamfort et consorts. aujourd'hui je n'écoute pratiquement plus que ce type de musique, mais mes racines sont définitivement pop/rock .

 

Evidemment, à force d'écouter du bruit, vient l'envie d'en faire également. Je choisis la basse comme victime wink because Mc Cartney. Mon frère s'étant vu offrir un clavier, je le squatte et commence à tenter d'écrire mes premiers titres. J'apprends les rudiments de la batterie et vogue la galère. Premier et unique groupe ou je ne compose pas Transit (devenu Gin Transit pour cause d'homonymie), passage au Golf-Drout juste avant sa fermeture, (j'ai encore la K7 de ce mémorable moment).

 

Dernier avatar d'une longue lignée de groupuscules, d'Azertyuipop à Parfum Sixties en passant par Corinne et les Autres, Trace d'Impact ou le Phil's Songbook, Sucrepop est mon ultime tentative pour créer la chanson pop parfaite.

Sur ce site, vous trouverez donc mes échecs successifs. ;o)

 

Pour les influences, elles sont ci-dessous, à l'évidence, plus Royaume-Uni que U.S.A., plus claviers que guitares, plus pop que rock, d'aucun dirait variété, à coup sur des français les d''aucuns wink).

Bref pas d'autres ambitions que de créer de petites mélodies dont l'unique fonction est de vous trotter dans la mémoire.

 

Compositions, orchestrations, prise de son, mixage et tutti quanti sont signées Phil.Etant trahi par ma propre voix, différent(e)s interprètes m'ont parfois fait l'amitié de me prêter la leur pour donner vie à mes chansons.

 

phil.jpg


Date de création : 13/03/2006 @ 21:15
Dernière modification : 14/06/2008 @ 22:05
Catégorie : Sucrepop ? - Le concept
Page lue 8241 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par jpierre le 21/06/2016 @ 14:24
Bonjour,  je viens de vous retrouver après une absence de "newletter" de plusieurs années et je préfère vos anciennes chansons qui étaient plus simples à écouter, à "comprendre". Vos mélodies (pour moi) étaient formidables mais je suis allergique aux "paroles outre manche" car je ne comprend pas cette langue étant d'un age avancé. Je vous ai connu des le début de votre lancement et je vous ai apprécié de suite, vos chansons nous donnaient du baume au cœur et savaient nous accrocher et nous plaire.bien à vous  jpierre

Vous êtes ici :   Accueil » Qui est caché derrière ?