Vous êtes ici :   Accueil » Berezinaspail - 19/04/208
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Sucrepop au Studio Raspail

Après avoir organisé avec succès quelques concerts au studio Raspail ( Emmanuel Weil, Mushi, Malin Plaisir ...) je décide d'investir le lieu en mon propre nom.

L'idée, est de demander à différents interprètes de choisir 3 ou 4 titres du répertoire Sucrepop pour les chanter sur scène, en s'accompagnant ou sur bande son.

Je me dis qu'avec plus d'une demi douzaine d'artistes qui sont ok sur le principe, je pourrais ne jouer que brièvement un ou deux titres au ukulele et que cela ferait un chouette concert.

sauf qu'une semaine avant la date fatidique, de désistement en annulation, je me retrouve avec les fidèles Luc pour 2 titres, Marijane idem et Julie prête à en chanter 5. Insuffisant pour assurer un concert, je me vois donc dans l'obligation de changer mon fusil d'épaule et d'assurer la majorité des titres. Sans le temps nécessaire pour les répéter et les apprendre.

Comme une bonheur n'arrive jamais seul, je pique un bon rhume les jours précédents le concert. Bref tout est réuni pour être une Berezina, et de fait, ça l'est. A peine une quinzaine de personnes - merci et pardon à eux - dans cette salle de plus de 200 places. Le concert a été enregistré dans sa totalité et comme je n'ai peur de rien, en voici le désastre sonore.
 

 Projet Sortez Covers oblige, j'ouvre le bal avec une reprise des Beatles, Golden Slumbers, pris trop grave suivis d'une des Wings, Warm and Beautiful. Je chante un de mes titres, Je lis ta peau, et je cloture cette introduction par une When i'm 64. entre voix nasale, reniflements divers et totale absence de présence sur scène et sens de la communication avoisinant le zero absolu, un grand moment de solitude. confused

 C'est Luc qui vient me sortir de là avec une reprise guitare voix à des années lumières de la mienne de Sentimentale, surprenante, pour le moins, suivi d'une collaboration d'écriture sur le titre Mathilde, qu'il reprend actuellement avec son propre groupe. Merci Luc d'avoir assuré et d'avoir été présent.

 Retour case torture pour votre serviteur. J'alterne deux reprises et deux compos. Corriya m'avait tricoté un bel arrangement de cette reprise de Taï Phong que j'assassine sans coup férir.
j'enchaîne sur Derrière l'ombre, et The loving une reprise d'XTC ou je me rends compte sur scène en la chantant que sa longueur ne sied pas à une telle prestation. Chasseur d'image est sensée relancer le tout, mais ma voix me lâche sans regret et le rhume gagne du terrain. Un désastre vous dis-je. 
 Marijane, qui m'avait fait l'amitié de venir chanter un répertoire assez loin de ses propres chansons n'est pas vernie. L'ingénieur du son zappe les premières secondes de l'enregistrement, et, comble de malchance, elle peine à trouver la bonne tonalité sur Qui de nous deux ? d'ou des changements d'octave hasardeux. Ca ne ressemble à rien est, paradoxalement, la seule chanson qui ressemble à quelque chose. Merci Marijane d'avoir répondu à mon appel.
 Vient alors un autre grand moment. J'avais prévu, inconscient que je suis, de jouer quelques titres au Ukulele, instrument dont à cette je ne jouais, mal, que depuis 8 mois. Ce qui devait arriver arriva donc, fausses notes, pain rythmique,  départ à 300 à l'heure de Salade de fruits de Bourvil, le uke glissait sur ma veste passait son temps à essayer de se faire la malle. les applaudissements de complaisance n'y change rien, je suis nul, j'en ai conscience au moment ou je joue et évidemment cela ne fait qu'aggraver les choses. Mes tentatives d'humour tombent totalement à plat, qu'est ce qu'on s'ammuse ! cry Du coup j'ai abrégé rapidement la punition.
 J'avais décidé de faire un set bossa, puisque c'est un style que j'adore et que j'ai écris quelques titres dans cette veine. 3 titres dont une cover de Status Quo. Sur Drôle d'amour Je ne suis absolument pas en place, mais je soupçonne la post synchronisation de l'ingénieur du son car je ne vois pas comment j'aurais pu chanter si décalé. Je termine sur un petit rock and roll pour essayer de faire sourire l'auditoire et je ratiboise au passage la pourtant jolie chanson Elle était belle que j'avais écrite au sujet de Sabine Bonnaire.
 Lors de la conception du spectacle, au vu de la tournure pris par les évènements et la catastrophe annoncée, j'avais prévu de demander à Julie de passer en dernier, de manière à ce qu'au moins une partie du show soit de qualité et que les courageux qui s'étaient déplacés n'aient pas l'impression de s'être fait voler comme au coin d'un bois. Julie a chanté les deux titres que je lui avais écris, ainsi que Les rues de Singapour, collaboration avec Malin Plaisir plus deux autres de mon catalogue, réenregistrés dans une autre tonalité et d'autres sonorités pour l'occasion, La charmeuse de serpent et Couleur de peau. C'était le 1/4 d'heure qualité de la soirée. 1000 mercis Julie, pour ton talent et ta disponibilité. tongue
Comme tout a une fin, même les pires moments, je massacre allègrement a Simple love song (pardon Sylvie), j'extermine les rares tympans encore d'aplomb avec un What a wonderful world d'anthologie (Pardon Louis) et je sors mon joker, Julie pour sa reprise ébouriffante d'I Will survive, histoire de laisser croire aux gens qu'ils avaient assisté à un bon concert grâce aux 5 dernières minutes, non sans avoir sorti le ukulele une nouvelle fois pour leur faire peur.biggrin


Tel maître Renard je jurais, un peu tard, que l'on ne m'y reprendrait plus.
Pardon tout le monde, je le fera pus mad


Date de création : 13/03/2006 @ 22:11
Dernière modification : 10/12/2009 @ 21:27
Catégorie : Discographie - Live
Page lue 6553 fois


Réactions à cet article

Réaction n°2 

par Eric le 20/01/2009 @ 12:56

Je n'avais entendu que quelques bribes du concert (Julie)... Certes, on imagine bien la boite de dolirhume dans la poche gauche de Phil, lol, condition pas idéale pour le chanteur, mais franchement ça passe très bien et ce que j'ai écouté est en décalage avec le compte-rendu.

C'est du live, avec ses imperfections, mais la plupart des titres "le font" sans problème. Effectivement, je n'imagine pas que tu te décalasses (du verbe décalasser) autant sur Drôle d'amour... C'est qui l'ingé-son? wink

Un triple bravo en conclusion: 1 pour avoir eu le courage de chanter seul, 2 celui de mettre les titres en écoute malgré ton jugement et 3 pour la presta elle-même.

Eric


Réaction n°1 

par Michel le 18/01/2009 @ 15:25

Bonjour,

J'étais présent,et ce n'était pas la bérésina totale comme tu le dis.Merci encore d'avoir assurer le spectacle car bien d'autres l'aurait purement et simplement annulé.

Moi je dis " chapeau bas Phil "k


Vous êtes ici :   Accueil » Berezinaspail - 19/04/208