Vous êtes ici :   Accueil » Discographie
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Alain Souchon

 

Discographie commentée

 

J'ai 10 ans
1974
  1. petite annonce
  2. les paquebots
  3. la fille du bouillard
  4. partir
  5. c'etait un soir
  6. j'ai dix ans
  7. le château
  8. l'amour 1830
  9. les oiseaux
  10. londres sur tamise
  11. t'aurais du venir

Le 1er album me paraît, du point de vue de quelqu'un qui n'en a jamais fait ;o) le plus facile à faire. Normalement, on a un stock de chansons, on choisit les meilleures et vogue la galère. en 1974, l'ami Souchon se cherche encore. La rencontre avec Laurent Voulzy est tout récente, un seul titre ici est issu de leur collaboration, titre qui détonne évidemment avec le reste de la production. Un ovni pop égaré dans un album plutôt vieillot, dont les orchestrations, qui parraissent datées 30 ans plus tard l'étaient probablement déjà à l'époque. Les textes sont d'une forme assez classique pour quelqu'un qui allait participer au renouvellement complet de cette forme d'écriture, mais les thèmes abordés sont ceux qui hanteront l'oeuvre souchonnienne. Bref dispensable, hormis j'ai 10 ans.

Bidon
1976
  1. Le Monde Change De Peau
  2. Le Gros Pétard
  3. Calin-Caline
  4. Qui Dit Qui Rit
  5. S'Asseoir Par Terre
  6. Bidon
  7. Tout Doux
  8. Le Galant Niais
  9. J'Appelle
  10. Petit Pois

Le style Souchon s'affirme. Bidon impose la patte de l'auteur, cette manière si personnelle d'écrire qui n'appartient qu'à lui. Le morceau titre, co-signé Voulzy est un petit bijou, mais Souchon compositeur fait fort également avec le superbe s'assoir par terre. Michel Jonasz co-signe quand à lui le morceau d'ouverture, Le monde change de peau. L'album est à la jonction d'une pop francophone originale, d'influence anglosaxonne et d'une chanson française plus classique, respect aux aînés. Mais on se dit que chez ce bonhomme, il y a de grandes choses à venir.

Jamais content
1977
  1. Jamais Content
  2. J'ai Perdu Tout Ce Que J'aimais
  3. Poulaillers' Song
  4. La P'tite Bill Elle Est Malade
  5. Y'a D'la Rumba Dans L'air
  6. Allo Maman Bobo
  7. L'autorail
  8. 18 Ans Que Je T'ai A L'oeil
  9. Loulou Doux
  10. Le P'tit Chanteur

Grandes choses qui se concrétisent dès l'année suivante. L'album Jamais content fait un carton, à juste titre, vu la somme de perles qu'y case l'Alain. Un disque comme cela, tout artiste rêve dans faire un. Que ce soit la Souche ou Lolo les deux composent de sublimes mélodies sur des textes mélancoliques à souhaits ( la p'tit Bill, le grandiose J'ai perdu tout c'que j'aimais) Des chroniques sociales (Poulailler's song, Allo maman bobo). Si les deux derniers titres me paraissent un ton en dessous, ce disque place Souchon dans la cour des grands, le succès est au rendez-vous, a star is born !.

Toto, 30 ans, rien que du malheur
1978
  1. Le Bagad De Lann Bihoue
  2. Frenchy Bebe Blues
  3. Le Degout
  4. L'amour En Fuite
  5. Nouveau
  6. Papa Mambo
  7. Cosy Corner
  8. Toto 30 Ans
  9. Lulu
  10. J'etais Pas La
  11. Bagad (Reprise)

C'est par cet album, Toto, 30 ans, rien que du malheur, que je suis entrée en Souchonie. Album qui reste mon préféré, et si j'en crois le site officiel le sien aussi. D'ailleurs l'une des rares reprises, ratée qui plus est, que vous trouverez sur Sucrepop est issue de ce disque, Un Frenchy bébé Blues.Plus que mélancolique, la tonalité de l'album est plutôt triste, la crise de la trentaine ? Du constat d'échec du Bagad de Lann Bihoue, le mal être est perceptiblepartout (le dégout, j'étais pas là). A noter la chanson du film de Francois Truffaut, l'amour en fuite. Côté production, la patte Voulzy est moins présenteque sur l'album précédent, son empreinte, quoique toujours sensible est plus diffuse. Si vous ne devez avoir qu'un album de Souchon, ce qui serait une erreur, c'est celui là.

Rame
1980
  1. On S'aime Pas
  2. Jonasz
  3. Marchand De Sirop
  4. Petit
  5. Tout Me Fait Peur
  6. Rame
  7. On S'ennuie
  8. Aurore
  9. Manivelle
  10. Courrier

Les années 80 s'ouvrent sur le dernier album que produira Laurent Voulzy pour Alain Souchon. Toujours sombre, plus rock, voir agressif (tu vois pas qu'on s'aime pas), Il est illuminé par le morceau éponyme, Rame, et son final en forme de canon qui fera les beaux jours des fins de concerts. Encore une belle réussite et, si le bel Alain sortira encore moultes grandes chansons, c'est le dernier album qui me séduira en totalité.

On avance
1983
  1. on avance
  2. casablanca
  3. billy m'aime
  4. lilly-peter
  5. les papas des bebes
  6. lennonkaput valse
  7. saute en l'air
  8. lettres aux dames
  9. sardine
  10. on est si beau

Fin de la période pur Voulzy, et pour pallier l'absence (partielle puisque le superbe saute en l'air est là), pléthore de compositeurs. Chedid, pour un coup de génie avec le titre On Avance, il faut reconnaître à Souchon, coutumier du fait, cette capacité à sortir au moins un titre énorme par album, Jonasz, David Mc Neil, Yves Martin, qui produit l'album. Un disque plus apaisé, il sourit sur la pochette, moins torturé, mais en demi-teinte, un peu en dessous de ses précedents efforts.

C'est comme vous voulez
1985
  1. C'est Comme Vous Voulez
  2. Faust
  3. Les Jours Sans Moi
  4. La Vie Intime Est Maritime
  5. Portbail
  6. Ballade De Jim
  7. Pays Industriels
  8. Pourquoi Tu T'prepares?
  9. J'veux Du Cuir
  10. Vous Etes Lents

Après un album live, résumé des épisodes précédents, le septième album studio, et première collaboration avec Michel Coeuriot, producteur de talent que l'on retrouve également avec Laurent Voulzy, entre autres. Un son plus dur, plus enraciné dans son époque, le milieu des années 80, pochette noire et blanche. Comme toujours, c'est le titre d'une des chansons qui donne celui de l'abum, Lolostar, après l'eclipse précédente, refait un come back fracassant, signant les meilleurs titres dont l'exceptionnelle Ballade de Jim, au clip somptueux qui trustera les récompenses. Au final, un album inégal, des perles comme PortBail et les Voulzy songs et d'autres moins indispensables.

Ultra moderne solitude
1988
  1. Ultra Moderne Solitude
  2. Les Cadors
  3. Quand Je Serai Ko
  4. La Chanson Parfaite (Liberte, Egalite, Fraternite)
  5. Comedie (Featuring Birkin Jane)
  6. Dandy
  7. J'attends Quelqu'un
  8. La Beaute D'ava Gardner
  9. Normandie Lusitania
  10. On Se Cache Des Choses

Comment un titre aussi magique qu'Ultra moderne solitude peut il faire un bide ? Mystère et pourtant ce single, né sous le signe Souchon/Voulzy ne décrocha pas la timbale, c'est un titre qu'il signe seul, Quand je serais K.O qui porte l'album. Première pochette ou son visage est quasi asbent. La majorité des titres sont de sa plume paroles et musiques, et si, pour les premieres, il se distingue toujours par son sens poetique et esthétique, les petites notes derrières peinent à être à la hauteur.

C'est déjà ça
1993
  1. Foule Sentimentale
  2. L'amour A La Machine
  3. Sous Les Jupes Des Filles
  4. Les Regrets
  5. Les Filles Electriques
  6. Arlette Laguiller
  7. Chanter C'est Lancer Des Balles
  8. Sans Queue Ni Tete
  9. Le Fil
  10. Le Zebre
  11. C'est Deja Ca

Lassitude, besoin de se ressourcer ? 5 ans entre cet album et Ultra moderne Solitude. Entre temps, un live, Nickel, qui cloture les années 80. Attendu au tournant, il nous sort, pensif sur la photo, son plus bel album depuis un bail. Foule sentimentale, chanson magique s'il en est, mélodie limpide et texte fédérateur, qu'il signe seul comme un grand, comme nombre de titres, prend il enfin confiance en ses capacités de compositeur ? L'amour à la machine, sous les jupes de filles, les hits se succèdent, dotés d'un son moderne, actuel, et pour clore l'album, puisqu'il avait ouvert par chef d'oeuvre, un second portant la marque du duo au mieux de sa forme, C'est déjà ça, lumineux. Un grand disque.

Au ras des paquerettes
1999
  1. Pardon
  2. Le Baiser
  3. Tailler La Zone
  4. Rive Gauche
  5. L'horrible Bye-Bye
  6. Au Ras Des Paquerettes
  7. Menti
  8. Petit Tas Tombe
  9. Une Guitare Un Citoyen
  10. Caterpillar

Encore un double live en 95 pour combler le manque, l'absence, Defoule sentimentale. Puis, 6 ans après le raz de marée de C'est déjà ça, le ras des paquerettes. C'est le seul album de Souchon dans lequel je ne suis pas rentré. je suis resté dehors. Pourtant, signé par Souchon père et fils et avec 5 titres de Laurent, tout était réuni pour réussir. Campagne de pub monstre pour le lancement, squat radio/télé/journaux. mais, pour moi en tout cas, la mayonnaise n'a pas pris. Pour la 1ère fois, pas un titre hors norme, géant. De beaux textes, bien sur, mais cette fois, l'alchimie ne prend pas, comme si cette fois, le de délicat équilibre entre paroles et musiques était rompu à l'avantage des premiers. Un album d'auteur plus que de compositeur.

La vie Théodore
2005
  1. Putain Ca Penche
  2. J'Aimais Mieux Quand C'Etait Toi
  3. Bonjour Tristesse
  4. La Vie Théodore
  5. En Collant L'Oreille Sur L'Appareil
  6. A Cause D'Elle
  7. Et Si En Plus Y'A Personne
  8. Le Mystère
  9. Le Marin
  10. L'Ile Du Dédain
  11. Lisa

Premier album du XXIème siècle. De plus en plus d'espace entre les albums, au point de laisser croire que celui ci pourrait être le dernier. Difficulté d'écriture, d'inspiration pour être à la hauteur des attentes, de ses aspirations ? Si l'on excepte la merveilleuse chanson, et si en plus y a personne, même constat que l'album précédent, je ne craque pas. Toujours des textes mordants, fins, sur la société de consommation, sur les relations humaines, sur nous quoi. Mais musicalement, l'absence de Voulzy qui ne signe que deux titres se fait cruellement sentir. Le single Putain ca penche est représentatif de l'album, à côté de la plaque. Si l'auteur arrive à séduire, il manque la magie des compos. Je doute que monsieur Souchon en reste là, et je souhaite ardement qu'avant 2010, nous ayons la chance d'entendre à nouveaux les deux compères ensemble.

La vie Théodore
2008
  1. Rêveur
  2. Les saisons
  3. Ecoutez d'où ma peine vient
  4. Elle danse
  5. La compagnie
  6. 8m2
  7. Parachute doré
  8. Sidi Ferouch
  9. Oh la guitare !
  10. Bonjour Tristesse?
  11. Popopopo

2008 in extremis. Rompant avec ses silences de 5 ans, courcircuitant l'album commun de duo avec Voulzy initialement prévu, L'Alain revient avec sa peine. Un album ou l'auteur continue de prendre le pas sur le compositeur (même s'il signe la plupart des mélodies).  Son complice le rejoint pour l'ultime titre de l'album, enregistré à la dernière minute, écrirais je que cela s'entend  ?  Une auto reprise dispensable de Bonjour tristesse, des textes en prise direct avec l'actualité (l'opportuniste parachute doré, le CAC 40 de Rêveur), un album à la tonalité plutôt triste, moins lumineux, même le meilleur titre, qui donne son titre au disque est loin des standards auquel il nous a habitué. Reste cette manière d'écrire, qui n'appartient quà lui, les jeux de mots les allitérations abondent, cédant parfois à la facilité. Alain Souchon a de la peine, en profite pour nous coller le blues. Un autre pour 2009 ?

Date de création : 22/05/2007 @ 16:27
Dernière modification : 06/12/2008 @ 21:31
Catégorie : Notes de musique - DiscoPhil-Alain Souchon
Page lue 11417 fois


Réactions à cet article

Réaction n°1 

par cricri le 15/12/2008 @ 07:54
hello super l album à qui appartient l âne merci

Vous êtes ici :   Accueil » Discographie