Vous êtes ici :   Accueil » Meek: Margaret et ses bijoux
 
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Meek

 

le site

Meekpochette_3d.gif Meek, l'homme aux harmonies vocales nous sort un 3ème album que Brian Wilson ne renierait pas.

Plus de 2 ans après la parution du fantabuleux album Psychotique, Meek nous revient avec Margaret et ses bijoux, un titre qui évoque l’Angleterre terre d‘influences du susnommé.

3ème abum du surdoué pop, après celui hommage aux Beatles, que nous réserve ce nouvel opus, Meek rééditera t’il le chef d’œuvre qu’était Psychotique.

Déjà à réception de l’album, plus de moyens ont visiblement été mis : pochette luxe, textes présent, différents intervenants extérieurs, différents studios, Meek est sorti de sa chambre.

L’album s’ouvre sur Margaret. La patte du maestro est instantanément là, la marque de fabrique, un empilement de vocaux, un millefeuille de voix enchevêtrées pour un morceau acapella. C’est le second single de l’album dispo sur le site. On pense aux Beach Boys, à Queen, on pense surtout à Meek, excellente introduction à son univers, la parfaite entrée en matière.

Nos rêves sont idiots poursuit l’idée. Un texte toujours aussi étranges que ceux de Psychotique. A mon sens l’un des points faibles de Meek, de jolies images mises bout a bout qui font un kaléidoscope certes charmant, mais un peu hermétique, qui complique un peu l’entrée dans son univers. La musique toujours nappée de vocaux, et truffée d’onomatopées dans le style de j’aime bien quand tu pleures. Bref dans la droite ligne de Psychotique.
Les pays sans miroir et son intro très Beatles et son rythme très sixties fait montre d’une orchestration bien plus riche. Un sacré boulot d’arrangeur.

Le titre suivant est chanté en anglais, une ballade piano voix, peut être dans le but d’élargir sa base de fan à l’international, c’est tout le mal que je lui souhaite. La chanson manque un peu d’une certaine évidence mélodique, nécessaire quand l’instrumentation est plus légère. Un second morceau, Peruvian Rhapsody est également interprété en anglais. Plus étoffé instrumentalement il navigue également dans les eaux british du flower-power.

Si l’on excepte Peter et le ciel, petit bijou de popsong, nombre de titres de cet album tournent au dessus des 4 minutes, pas vraiment le format pop idéal. Les morceaux sont généralement très riches, et nécessitent une écoute approfondie pour en découvrir toutes les subtilités, mais au détriment d’une simplicité mélodique. Pour faire référence aux grands aînés cet album est plus dans la trace des Zombies de Odyssey and Oracle que de Rubber soul.

Les vestiges du Caire une chanson piano voix, percutée en son milieu par un espagnolade tout à fait dispensable, avant de revenir à du Meek plus classique.

Le reste de l’album se coule dans le même moule avec, à mon sens une seul faute de goût,cow-boys et les indiens une voix très trafiquée, un texte explicite mais le tout ne m’accroche pas.

Au final, un album attachant, moins percutant que ne le fut Psychotique (l’effet de surprise en moins ?) qui nécessite plus de temps pour être apprécié, plus profond. Meek y confirme de formidables capacités d’arrangeur, un don pour recréer un son sixties tout en y alliant une certaine modernité, un talent inégalé en France pour créer des harmonies vocales complexes mais toujours a bon escient, l’ajout d’une pointe d’efficacité dans les compos rendrait le personnage carrément incontournable dans le paysage pop francophone. Vivement le prochain album.
Meek, des bijoux, on en veut d'autres ...

Margaret et ses bijoux" (Bedroom/MUSICAST)
Sortie en France octobre 2004

margaretzoom.jpg
01- Margaret
02- Nos Rêves Sont Idiots
03- Les Pays Sans Miroirs
04- As We Sail Across The Sea
05- Les Girafes de Babylone
06- Bonny Song
07- Peter et Le Ciel
08- Peruvian Rhapsody
09- Les Petites Madeleines
10- La Ballade du Trimaran
11- Naphtaline
12- Les Cow-Boys et Les Indiens
13- Thé-Cognac à Copenhague
14- Ne Venez Pas Chez Moi!
15- Les Vestiges du Caire


Date de création : 01/07/2007 @ 21:35
Dernière modification : 14/06/2008 @ 19:01
Catégorie : - Chroniques CD-M
Page lue 7548 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Meek: Margaret et ses bijoux