Vous êtes ici :   Accueil » Gilliane Kim - Vertige
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
 ↑  
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Gilliane Kim

 

le site

Gilliane Un second album est toujours un périlleux pari.
Le premier est souvent le best de la somme des chansons accumulées avant son enregistrement. Ensuite, s’ouvre l’inconnu, faire aussi bien, faire mieux.

C’est l’alternative devant laquelle se trouve Gilliane Kim, déjà chroniquée ici même pour le point exact, son premier opus datant de 2001.

5 ans plus tard, une foultitude de concerts à son actif, Vertige, la suite nous est offerte.
Fidèle à mon habitude, je vous propose une ballade pas à pas dans son univers, pour les pressés, un résumé succinct:
C’est tendance folk et c’est un putain de bel album à ne pas manquer.

Voilà, une fois ces choses posées, en route.

L’album s’ouvre avec Ici c’est le désert. Dans le précédent Ici l’espace était ma préférée. On change de paysage mais pas la beauté de celui-ci. Toujours dans une veine acoustique, percussions et guitares forment un parfait écrin à la voix aussi chaude et veloutée qu’à l’accoutumée. Une belle mélodie, et nous sommes plongés dans son univers, à noter que le son de l’album est superbe, chaque sonorité y est parfaitement dessinée, définie, du beau boulot.

Vertige, qui donne son nom à l’album, avec la voix qui d’un souffle, accompagnée d’un contre chant de cordes somptueux, nous propulse dans les hauteurs vertigineuses justement, une superbe réussite.

C’est le meilleur empire, choisi je crois pour être le single de l’album. Un couplet à mon avis trop proche de la mélodie d'un hit de Pagny. Le titre est plus enlevé, toujours acoustique mais emmené par une batterie qui pulse bien.

Les saisons de l’amour, doté d’arrangements plus étoffés, sans jamais nuire à la mélodie, sans surcharge, nous offre une nouvelle fois une chanson accrocheuse. Pas un de ces hits instantanés dont on se lasse si vite, non Gilliane demande qu’on l’apprivoise, qu’on la découvre, mais dès qu’on se laisse séduire, nous sommes conquis.

Vient une popsong aux parfums country, A tous les chercheurs d’or, petit bijou de chanson qui à tout pour convaincre un homme de radio intelligent du potentiel commercial de la belle.
Gilliane
Je suis venue te dire réaffirme au et fort que cet album est un enchaînement sans faute de goût, et que l’anonymat relatif auquel est confrontée la Kim est une aberration que cet album va corrigé.

Je suis une pierre poursuit la quête folk. Parmi ces influences revendiquées, Donovan, Yves Simon, Tim Buckley. Comme eux, elle allie les textes ciselés aux mélodies insidieusement charmeuses. Si Kim est une pierre, c’est du diamant qu’elle tient.

Sous le pas du chameau avec son rythme chaotique qui évoque parfaitement la démarche du dit animal, son arrière goût oriental, est un parfait single, original, avec un refrain imparable. Il démontre, en 3’16 toute la richesse et la palette d’émotions qu’a à sa disposition cette artiste et son équipe.

Après moulte hésitations, L’équilibre des choses est ce titre que j’ai finalement décidé de faire tourner sur mon radioblog. Hésitations car le nombre de titres accrocheurs qui auraient mérités cette mise en avant est conséquent. Alors pourquoi celui ci ? Les petits traits de guitares qui répondent à la voix, le texte, la voix, l’alliage réussi de l’équilibre de toutes ces choses.

Plaisir des plaisirs est le plus long des titres de l’album, à peine plus de 4 minutes mais comme c’est un plaisir que de l’écouter, il résume parfaitement ce que je pense de ce disque.

Pour clore cette jolie balade dans le monde de Kim, Ni plus ni moins, ou elle nous chante joliment, je ne suis que moi, simplement moi. Que demander de plus au vu du résultat.

Au final, un album rare, aux teintes un peu mélancoliques, laissant la part belle à l’acoustique et à la voix. Du folk haut de gamme, la belle trace son chemin lentement mais avec une redoutable efficacité. Un bel album aux sonorités folk, qui tient toutes les promesses du 1er, et même plus. Laissez le vertige vous envahir


PS :Elle tourne pas mal sur Paris, vous trouverez les infos de ces concerts sur son site.


Date de création : 07/07/2007 @ 12:11
Dernière modification : 14/06/2008 @ 18:59
Catégorie : Notes de musique - Chroniques CD-K
Page lue 7007 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Vous êtes ici :   Accueil » Gilliane Kim - Vertige