Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Blog - Chroniques

Chroniques

Nolwenn Leroy - Bretonne  -  par sucrepop

Nolwenn Leroy

Nolwenn Leroy - Bretonne

Bon, là, faut l'aider la gamine. Visiblement elle appelle à l'aide. Raide paumée, artistiquement parlant. Reprenons depuis le départ. Gagnante d'une émission télévisée supposée révéler les futurs stars, la jeune Nolwenn, plastique d'enfer et voix paradisiaque balance un premier album très variété au succès prévisible par la grâce d'un seul single. Soit. Soucieuse de reprendre un peu en main  le contrôle des évènements, un second album option pop, produit par sa majesté Laurent Voulzy, référent en la matière, qui pourtant est plutôt avare de ses participations. Succès mérité, on tient une possible valeur sûre de la pop made in France. Piquée par je ne sais quelle mouche, envie de reconnaissance ou d'indépendance, elle décide de réaliser son 3ème album d'une manière plus intimiste, plus personnelle, en s'impliquant plus dans l'écriture, choix tout à son honneur mais qui conduit à un bouillon commercial, vu que les compos et la réalisation ne sont pas à la hauteur. Ne pas faire ce à quoi on s'attend, endosser un autre habit de lumière, c'est le principe de l'artiste, mais il faut prendre garde à assurer son changement. A peine un an plus tard, elle déboule avec un album en breton frown. Si si. Même un Bowie ou un Neil Young, pourtant spécialisés en volte face artistique n'auraient pas osé un tel grand écart. Un seul inédit, signé Miossec, quelques grandes chansons, mention spéciale à Brest , le meilleur morceau, une reprise du sublime Baggad de Lann Bihoue, chef d'oeuvre de Souchon/Voulzy, un peu aseptisé malheureusement, une reprise de Greensleeeves qui fait la nique à un Blackmore's Night,  et toujours cette voix ensorcelante. Je ne sais pas ce qu'elle nous réserve pour son cinquième, mais je suis impatient de voir ce qu'elle a dans la tête.
Nolwenn Leroy

Nolwenn Leroy - Bretonne

Bon, là, faut l'aider la gamine. Visiblement elle appelle à l'aide. Raide paumée, artistiquement parlant. Reprenons depuis le départ. Gagnante d'une émission télévisée supposée révéler les futurs stars, la jeune Nolwenn, plastique d'enfer et voix paradisiaque balance un premier album très variété au succès prévisible par la grâce d'un seul single. Soit. Soucieuse de reprendre un peu en main  le contrôle des évènements, un second album option pop, produit par sa majesté Laurent Voulzy, référent en la matière, qui pourtant est plutôt avare de ses participations. Succès mérité, on tient une possible valeur sûre de la pop made in France. Piquée par je ne sais quelle mouche, envie de reconnaissance ou d'indépendance, elle décide de réaliser son 3ème album d'une manière plus intimiste, plus personnelle, en s'impliquant plus dans l'écriture, choix tout à son honneur mais qui conduit à un bouillon commercial, vu que les compos et la réalisation ne sont pas à la hauteur. Ne pas faire ce à quoi on s'attend, endosser un autre habit de lumière, c'est le principe de l'artiste, mais il faut prendre garde à assurer son changement. A peine un an plus tard, elle déboule avec un album en breton frown. Si si. Même un Bowie ou un Neil Young, pourtant spécialisés en volte face artistique n'auraient pas osé un tel grand écart. Un seul inédit, signé Miossec, quelques grandes chansons, mention spéciale à Brest , le meilleur morceau, une reprise du sublime Baggad de Lann Bihoue, chef d'oeuvre de Souchon/Voulzy, un peu aseptisé malheureusement, une reprise de Greensleeeves qui fait la nique à un Blackmore's Night,  et toujours cette voix ensorcelante. Je ne sais pas ce qu'elle nous réserve pour son cinquième, mais je suis impatient de voir ce qu'elle a dans la tête.

Fermer Fermer

Publié le 26/12/2010 @ 12:18   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Réaction n°1 

 par isatis le 02/01/2011 @ 19:31

Vous avez raison cher monsieur ou chère madame, NOLWENN exagère! kMylène fait du Farmer, Lara fait du Fabian, Helène fait du Ségara, Lady fait du Gaga...

C'est vrai, comment est-ce possible tout en restant crédible de passer du "Cheshire Cat" ( un bijou!) à "Bretonne",de Brel à Sting, de Piaf à Kate Bush, d'Aznavour à Goldman, de Bizet(Carmen) à Maria Carey...s

A moins, à moins que la vision artistique de la finistérienne ne se résume pas à faire du papier collé au centuple.e

Et comme la jolie demoiselle, cher monsieur où madame, est aussi sportive, elle a bien travaillé ses ischios jambiers et faire le grand écart ne lui pose aucun problème.l

Réaction n°2 

 par FineGael le 02/01/2011 @ 21:48
Trop bien dit Isatisk

Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Archives
11-2017 Décembre 2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques