Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Blog - Chroniques

Chroniques

Insane Bananas  -  par sucrepop

Insane_Bananas.jpgInsane Bananas

Les 4 bananes folles se présentent dans leur dossier de presse comme un groupe de scène avant tout mais ont néanmoins choisi de graver leurs première galette en studio plutôt qu'en live. un 6 titres, 3 en français, trois en anglais, pour un rock bien rentre dedans. A million footsteps s'ouvre sur un riff de synthé avant qu'un rythme haché ne balance la gomme. le titre est tout en retenu, la boule d'énergie est présente, la tension monte mais le groupe ne lâche pas les chevaux. Le mur prend la même recette en y ajoutant un intermède quasi progressive. La guitare se fait plus tranchante, plus agressive. Eight ball voit enfin l'arrivée du saxophone, plus utilisé en ponctuation qu'en soliste, et c'est la basse qui cette fois occupe le terrain. Retour à la réalité calme le jeu,  un temps, avant un final ou la tension électrique repasse dans le rouge. Les deux derniers titres, Panta Rhei et Bogeyman, poursuivent dans la même veine, les gargouillis de synthés régnant sur le premier, le sax s'octroyant une place de choix dans le second. Ces 6 titres ont tous un évident air de famille, que l'on peut prendre soit comme la capacité à créer un univers cohérent, ou comme une difficulté à se renouveler. La scène tranchera. Leur site

Insane_Bananas.jpgInsane Bananas

Les 4 bananes folles se présentent dans leur dossier de presse comme un groupe de scène avant tout mais ont néanmoins choisi de graver leurs première galette en studio plutôt qu'en live. un 6 titres, 3 en français, trois en anglais, pour un rock bien rentre dedans. A million footsteps s'ouvre sur un riff de synthé avant qu'un rythme haché ne balance la gomme. le titre est tout en retenu, la boule d'énergie est présente, la tension monte mais le groupe ne lâche pas les chevaux. Le mur prend la même recette en y ajoutant un intermède quasi progressive. La guitare se fait plus tranchante, plus agressive. Eight ball voit enfin l'arrivée du saxophone, plus utilisé en ponctuation qu'en soliste, et c'est la basse qui cette fois occupe le terrain. Retour à la réalité calme le jeu,  un temps, avant un final ou la tension électrique repasse dans le rouge. Les deux derniers titres, Panta Rhei et Bogeyman, poursuivent dans la même veine, les gargouillis de synthés régnant sur le premier, le sax s'octroyant une place de choix dans le second. Ces 6 titres ont tous un évident air de famille, que l'on peut prendre soit comme la capacité à créer un univers cohérent, ou comme une difficulté à se renouveler. La scène tranchera. Leur site

Fermer Fermer

Publié le 11/02/2011 @ 22:18   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Archives
09-2017 Octobre 2017
L M M J V S D
            01
02 03 04 05 06 07 08
09 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques