Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Blog - Chroniques

Chroniques

Matthew Sweet - Modern Art  -  par sucrepop

Matthew_Sweet.jpgMatthew Sweet - Modern Art

Chantre de la power pop, le Matthew a surtout fait un gros carton avec Girlfriend, le single et l'album en 1991 et semble ne s'être jamais remis complètement de ce carton, ou, pour être exact, n'a jamais réussi a rééditer ce coupe de maître. Pourtant, le gus connait toutes les ficelles de la pop et ses influences - Beatles, Byrds, Badfinger - sont transparentes. Ivory Tower par exemple, fleure bon le mix Beatles/Who/XTC , si si, c'est possible. Mais le bougre prend un malin plaisir à brouiller les codes, prenez son 1er single She walks the night, qui part en sucette dès l'intro, avant que les guitares façon Byrds - difficile de ne pas penser à Turn turn turn - ne raccrochent les wagons. Puis en plein milieu du titre, le voilà qui repart dans les délires avant de relancer la machine. Late Night with the Power Pop aurait pu être signé par Dwight Twilley Echo sur la voix et son de guitare inclus. My ass is grass tente de ressuciter George Harisson, Bande à l'envers comme au premier jour de la pop. Bref le gars connait les trucs et les ficelles, s'amuse avec les codes et oublie au passage le principal, d'écrire quelques trucs un peu accrocheurs. Là on reste frustré, beaucoup d'idées, pas l'ombre d'une direction.

Matthew_Sweet.jpgMatthew Sweet - Modern Art

Chantre de la power pop, le Matthew a surtout fait un gros carton avec Girlfriend, le single et l'album en 1991 et semble ne s'être jamais remis complètement de ce carton, ou, pour être exact, n'a jamais réussi a rééditer ce coupe de maître. Pourtant, le gus connait toutes les ficelles de la pop et ses influences - Beatles, Byrds, Badfinger - sont transparentes. Ivory Tower par exemple, fleure bon le mix Beatles/Who/XTC , si si, c'est possible. Mais le bougre prend un malin plaisir à brouiller les codes, prenez son 1er single She walks the night, qui part en sucette dès l'intro, avant que les guitares façon Byrds - difficile de ne pas penser à Turn turn turn - ne raccrochent les wagons. Puis en plein milieu du titre, le voilà qui repart dans les délires avant de relancer la machine. Late Night with the Power Pop aurait pu être signé par Dwight Twilley Echo sur la voix et son de guitare inclus. My ass is grass tente de ressuciter George Harisson, Bande à l'envers comme au premier jour de la pop. Bref le gars connait les trucs et les ficelles, s'amuse avec les codes et oublie au passage le principal, d'écrire quelques trucs un peu accrocheurs. Là on reste frustré, beaucoup d'idées, pas l'ombre d'une direction.

Fermer Fermer

Publié le 02/10/2011 @ 21:57   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Archives
11-2017 Décembre 2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques