Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques
 
Lucy, Racquel and me

LRme__cover_-_small.png

Le nouvel album est en écoute et téléchargement gratuit ici.

Discographie
Notes de musique
Sucrepop ?
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Blog - Chroniques

Chroniques

Therion - Les fleurs du mal  -  par Sucrepop

Therion.jpgPour le moins étrange. De Therion, groupe suédois de Metal Symphonique  - en gros voix d’opera sur lit de guitare en fusion –  je ne connais pas grand-chose. Les quelques titres qui me sont tombés entre les oreilles, certains flirtant avec le death metal – vocaux éructés sur boucan métallique – m’incitant plutôt à fuir à toutes jambes.  Et tombe sur mon écran radar le titre de leur nouvel opus, Les fleurs du mal, couverture d’album représentant des femmes nues avec quelques légères plaies sanguinolentes  bref je m’attendais à un album d’inspiration Charles Baudelaire, avec l’accent mis sur le côté sombre et parfois gore du poète, un concept album somme toute classique. Que nenni. Ce disque est en fait composé d’une quinzaine de reprises de chansons françaises des années 60 passées à la moulinette métal symphonique. Bon, déjà d’avoir eu cette idée-là relève du bizarre.  Et si Serge Gainsbourg est mis ici à l’honneur  - Poupée de cire poupée de son, Initials BB, Les sucettes –  on trouve aussi  de plus obscures chansons d’illustres inconnues, pour moi, dont une certaine Leonie Lousseau qui « place » 2 titres, entourées par des  Sylvie Vartan et autre Marie Laforêt pour la partie people étonnamment, pas de Françoise Hardy ici, pourtant probablement la plus populaire des chanteuses de l’époque à l’étranger .  La plupart des titres sont interprétés par Lori Lewis  pour la partie féminine, voix haut perchée façon opéra – ou l’idée que j’ai de l’opéra – et par  Thomas Vikstrom. Pour le chant masculin – et là j’ai plus de mal . N’importe quel groupe français partant avec cette feuille de route croulerait sous les sarcasmes et  serait condamné à la honte  éternelle, d’ailleurs l’habituelle maison de disque de Therion a décliné cet album que son fondateur, Christofer Johnsson, a donc autoproduit. Passée la surprise, il y a du pour et du contre. Le son est excellent, les morceaux ultra cours, sixties obligent, contrairement à ce que ce genre musical entraîne habituellement. Aucun second degré ici, le chanteur avouant carrément ne pas savoir ce qu’il chante, ce concentrant sur la phonétique. Mais après un sourire amusé à l’écoute de Poupée de cire … présente deux fois,  en solo et en duo, l’exercice se révèle décevant sur la durée. J’ai découvert néanmoins une chanteuse impressionnante, et le focus sur les chanteuses qui ne sont pas passées à la postérité, Claire Dixon, Leonie Lousseau, Victoire Scott … me permet de parfaire mon érudition sur cette époque.    

Therion.jpgPour le moins étrange. De Therion, groupe suédois de Metal Symphonique  - en gros voix d’opera sur lit de guitare en fusion –  je ne connais pas grand-chose. Les quelques titres qui me sont tombés entre les oreilles, certains flirtant avec le death metal – vocaux éructés sur boucan métallique – m’incitant plutôt à fuir à toutes jambes.  Et tombe sur mon écran radar le titre de leur nouvel opus, Les fleurs du mal, couverture d’album représentant des femmes nues avec quelques légères plaies sanguinolentes  bref je m’attendais à un album d’inspiration Charles Baudelaire, avec l’accent mis sur le côté sombre et parfois gore du poète, un concept album somme toute classique. Que nenni. Ce disque est en fait composé d’une quinzaine de reprises de chansons françaises des années 60 passées à la moulinette métal symphonique. Bon, déjà d’avoir eu cette idée-là relève du bizarre.  Et si Serge Gainsbourg est mis ici à l’honneur  - Poupée de cire poupée de son, Initials BB, Les sucettes –  on trouve aussi  de plus obscures chansons d’illustres inconnues, pour moi, dont une certaine Leonie Lousseau qui « place » 2 titres, entourées par des  Sylvie Vartan et autre Marie Laforêt pour la partie people étonnamment, pas de Françoise Hardy ici, pourtant probablement la plus populaire des chanteuses de l’époque à l’étranger .  La plupart des titres sont interprétés par Lori Lewis  pour la partie féminine, voix haut perchée façon opéra – ou l’idée que j’ai de l’opéra – et par  Thomas Vikstrom. Pour le chant masculin – et là j’ai plus de mal . N’importe quel groupe français partant avec cette feuille de route croulerait sous les sarcasmes et  serait condamné à la honte  éternelle, d’ailleurs l’habituelle maison de disque de Therion a décliné cet album que son fondateur, Christofer Johnsson, a donc autoproduit. Passée la surprise, il y a du pour et du contre. Le son est excellent, les morceaux ultra cours, sixties obligent, contrairement à ce que ce genre musical entraîne habituellement. Aucun second degré ici, le chanteur avouant carrément ne pas savoir ce qu’il chante, ce concentrant sur la phonétique. Mais après un sourire amusé à l’écoute de Poupée de cire … présente deux fois,  en solo et en duo, l’exercice se révèle décevant sur la durée. J’ai découvert néanmoins une chanteuse impressionnante, et le focus sur les chanteuses qui ne sont pas passées à la postérité, Claire Dixon, Leonie Lousseau, Victoire Scott … me permet de parfaire mon érudition sur cette époque.    

Fermer Fermer

Publié le 08/11/2012 @ 21:19   Tous les billets   Prévisualiser...   Imprimer...   Haut


Commentaires

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Rubriques

Déplier Fermer lyrics Video

Déplier Fermer Videos

Déplier Fermer Théâtre

Déplier Fermer The Voice 2

Déplier Fermer Sortie d'albums

Déplier Fermer Santé

Déplier Fermer Reprises

Déplier Fermer Promo

Déplier Fermer Promo Weangstles Avenue

Déplier Fermer Photos

Déplier Fermer Petites Annonces

Déplier Fermer Livres

Déplier Fermer Live

Déplier Fermer LRAM

Déplier Fermer Infos-News

Déplier Fermer Humour

Déplier Fermer Hommage

Déplier Fermer Court métrage

Déplier Fermer Coup de coeur

Déplier Fermer Copinage

Déplier Fermer Concerts

Déplier Fermer Chroniques

Déplier Fermer Caritatif

Déplier Fermer Billet dh'umeur

Derniers billets
26/07/2016 @ 10:45
The jukebox ...
18/06/2016 @ 16:08
En streaming ...
13/06/2016 @ 16:22
Lucy, Racquel and me ...
Derniers commentaires
Archives
11-2017 Décembre 2017
L M M J V S D
        01 02 03
04 05 06 07 08 09 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Vous êtes ici :   Accueil » Blog » Chroniques