Cover Image

U.S. Lover

Streaming links


Jet, Paris New-York
j'quitte la vieille Europe
Oh Oh Oh Jet , Paris New-York
Goodbye mes amours mortes.

Tu dis qu'tu m'aimes mon U.S. lover
je jette le L, nous deux c'est over
et quand bien même mon U.S. lover
à tire d'L, nous deux c'est over.

Drame à Manhattan
break, ce mec me tanne
Oh Oh Oh Larmes sur la 5ème,
Kiss, back to l'hôtel.

Tu dis qu'tu m'aimes mon U.S. lover
je jette le L, nous deux c'est over
et quand bien même mon U.S. lover
à tire d'L, nous deux c'est over.

Cover Image

Des larmes souvent

Streaming links


Un peu de joies partagées, un peu de complicité, mais des larmes souvent
Le temps d'un frisson qui passe, l'impression d'emplir l'espace puis les larmes évidemment
Parfois des moments qui nous catapultent au ciel
ce sentiment d'être unique éternel
mais toujours cette sensation, cette étrange impression me ramène au réel.

A ce vide en nous, autour de nous
ce vide en nous, qui nous rend fou
ce froid immense qui descend sur nous
Comme un boxeur K.O. debout
je tente de tenir le coup
moi qui ne suis plus rien sans vous.

Un peu d'amour heureux, un peu de vie à deux mais les larmes souvent
Un peu de crise de fou rire, de je t'aime à en mourir
des larmes le reste du temps
Parfois des instants de puissance sublime à frôler l'essence divine
mais toujours cette sensation, cette étrange impression me ramène à l'anonyme.

A ce vide en nous, autour de nous
ce vide en nous, qui nous rend fou
ce froid immense qui descend sur nous
Comme un boxeur K.O. debout
je tente de tenir le coup
moi qui ne suis plus rien sans vous.

Rien pour vous oo oo
Rien pour vous oo oo
rien sans vous, que ces perles d'eau sur mes joues.

Un peu de bleu sur les yeux, un peu de rêve sur les lèvres, des larmes de temps en temps
Un peu de solitude, un zeste d'habitude, des larmes le plus souvent
Parfois des moments d'extases magiques à en dépasser nos propres limites
mais toujours cette sensation, cette étrange impression, me ramène à nous très vite.

A ce vide en nous, autour de nous
ce vide en nous, qui nous rend fou
ce froid immense qui descend sur nous
Comme un boxeur K.O. debout
je tente de tenir le coup
moi qui ne suis plus rien sans vous.

Rien pour vous oo oo
Rien pour vous oo oo
rien sans vous, que ces perles d'eau sur mes joues.

Un peu de sud sur la peau, de mirage, d'Eldorado, puis les larmes évidemment
Un peu de sollicitude, un brin d'incertitude les larmes ce n'est pas suffisant
contre

A ce vide en nous, autour de nous
ce vide en nous, qui nous rend fou
ce froid immense qui descend sur nous
Comme un boxeur K.O. debout
je tente de tenir le coup
moi qui ne suis plus rien sans vous.

Rien pour vous oo oo
Rien pour vous oo oo
rien sans vous, que ces perles d'eau sur mes joues.

Cover Image

Malgré le temps

Streaming links


J'ai une entaille dans la tête, bien qu'invisible plus que suspecte
J'ai une blessure au fond des yeux bien peu visible plus que parfaite
Un souvenir de toi, qui ne s'envole pas
une vision de toi qui ne s'efface pas.

J'ai une plaie froide dans l'coeur comme une cible dans une fête
Une cicatrice à mes poignets bien trop visible, un peu mal faite
C'est une empreinte en moi, qui ne disparaît pas
une trace de toi qui me rappelle toi.

Malgré le temps qui passe
malgré le temps qui glace
malgré le temps qui froisse
Malgré le temps qui passe
malgré le temps qui glace
malgré le temps qui froisse.

J'ai un tremblement dans mes doigts une émotion qui se détecte
J'ai une fêlure dans ma voix, une corde qui joue à tue-tête
Un souffle et un frisson, un soupir sans un son
à oublier ton nom, seules mes larmes s'en vont.

Je garde au fond de ma mémoire une lettre dont l'encre a séchée
Par une fissure dans mon regard s'engouffre tout le passé
Je vis la vie d'un jouet qu'on a abandonné
Mes images de toi sont comme du verre brisé.

Malgré le temps qui passe
malgré le temps qui glace
malgré le temps qui froisse
Malgré le temps qui passe
malgré le temps qui glace
malgré le temps qui froisse.

J'ai une plaie froide dans l'coeur comme une cible dans une fête
Une cicatrice à mes poignets bien trop visible, un peu mal faite
C'est une empreinte en moi, qui ne disparaît pas
une trace de toi qui me rappelle toi.

Malgré le temps qui passe
malgré le temps qui glace
malgré le temps qui froisse
Malgré le temps qui passe
malgré le temps qui glace
malgré le temps qui froisse.
casse !

Cover Image

Je me souviens

Streaming links


Je me souviens de cette chambre fermée
de la lumière de l'été
je me souviens des sons étranges et feutrés
de la porte d'à côté
je m'souviens du petit chien noir, dans le couloir, qui dormait
de la grand horloge, du miroir face à face, qui se défiaient

Je me souviens de l'escalier ciré
jamais su ou il menait
de l'odeur à la fois amère et sucrée
qui flottait dans le cellier
je me souviens des deux portraits, que j'évitais qui m'effrayaient
du silence qui m'entourait, qui m'enveloppait, de la paix

Et je me souviens, et je me souviens
et je me souviens mais tout ça est si loin
et je me souviens, et je me souviens, et je me souviens
de ce monde presque éteint, c'est là d'où je viens

je me souviens de ma grand-mère, légère
elle me manque infiniment
et Je me souviens de mon frère, Laurent
qui pense à lui à présent
j'en ai laissé des gens derrière, sans trop m'en faire et maintenant
quand je regarde en arrière un long vertige me prend

je me souviens, et je me souviens, et je me souviens
mais tout ça est si loin
et je me souviens, et je me souviens, et je me souviens
cet écho dans le lointain c'est là d'où je viens

j'en ai laissé des gens derrière, sans trop m'en faire et maintenant

Et je me souviens, et je me souviens, et je me souviens
mais tout ça est si loin et je me souviens, et je me souviens
et je me souviens de ce monde presque éteint, le dernier témoin

et je me souviens, et je me souviens
tant que je me souviens j'éloigne le mot fin
et je me souviens et je me souviens
petite flamme fragile contre le temps assassin
j'en suis le gardien

Cover Image

Je lis ta peau

Streaming links


Je lis ta peau de bas en haut
en Champollion des temps nouveaux.
Je lis ta peau comme un roman photos
ma langue des signes à fleur de peau.

Je lis ta peau à demi-mots
du bout des doigts, recto-verso
Je lis ta peau, j'en apprends plus que dans l'dico
en braille, en morse jolie ta peau.

Et j'explore ma carte du tendre
en Livingstone de contrebande
d'un hémisphère à l'autre me rendre
et toujours, chaque fois, m'y faire prendre.

Et sur ta peau je trace des mots,
des mots que j'efface aussitôt
le monde appartient a ceux qui se couchent tôt
il est à nous ou peu s'en faut.

Et j'explore ma carte du tendre
en Livingstone de contrebande
d'un hémisphère à l'autre me rendre
et toujours, chaque fois, m'y faire prendre.

Et chaque mot lu sur ta peau
invente un monde ou il fait chaud
sur tes deux soleils, je grave de mon couteau,
à l'encre blanche, j't'ai dans la peau.

Cover Image

Mister Blue

Streaming links


Blue, blue on l'appelle Mister Blue
On ne l'attend pas il est là derrière nous
BBlue, blue, tout le monde l'appelle Mister Blue
Il est toujours là quelque part parmis nous
Blue, Blue mystérieux Mister Blue,
Un peu n’importe ou, il reçoit sans rendez-vous.

Il traîne le soir tard dans les bars
Posé sur l'épaule d'un joueur de guitare
Ou dans la voix d'une chanteuse noire.
On l’ croise parfois sur les grands boulevards
Pendu au bras d'une superstar
Mister Blue dites-nous qui êtes vous ?

Blue, blue on l'appelle Mister Blue
On le cherche partout, oui mais lui il s'en fout.
Blue, so, so, so blue, tout le monde connaît Mister blue,
Mais personne, non personne ne sait ou vit Mister blue.

Il traîne le soir tard dans les bars
Posé sur l'épaule d'un joueur de guitare
Ou dans la voix d'une chanteuse noire.
On l’ croise parfois sur les grands boulevards
Pendu au bras d'une superstar
Mister Blue dites-nous qui êtes vous ?

Mister Blue, qui êtes vous ?
Un mystère c’est tout
mystérieux Mister Blue.

Il traîne le soir tard dans les bars
Posé sur l'épaule d'un joueur de guitare
Ou dans la voix d'une chanteuse noire.

Mister Blue dites-nous qui êtes vous ?
Mister Blue tell me
Mister Blue tell me
Mister Blue tell me
Who are you ?